Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Chez Clarabel
30 octobre 2021

Bilan du mois : Octobre 2021 ♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

I married a witch

Hello, Amis de la lecture (et adeptes du vintage car s'accrocher à un blog semblerait une tendance dépassée. Ha, ha ! Qu'importe. J'ai toujours préféré le décalage.) Ceci dit, j'ai un compte instagram mais je l'exploite très mal. Et suis toujours accro à mon compte Goodreads, que je chouchoute à fond.

Un petit bilan des dernières lectures du Mois, comprenant encore et toujours une alternance entre du doux et du fantastique.

Ma tête a besoin de s'évader et de décrocher de l'ordinaire. Mea culpa.

⊱♥⊱╮ღ꧁ ꧂ღ╭⊱♥≺

Mes croustillons du mois :

 

♠ Playing with Fire, de LJ Shen

♠ L'entremetteuse, de Kristen Ashley

♠ Le contrat, de Tara Jones

♠ La Biche et le Limier (Les MacCoy), d'Alexiane Thill

 

♠ Les tribulations d'Esther Parmentier, sorcière stagiaire, de Maëlle Desard

♠ Baiser Brûlant (Dark Elements) de Jennifer L. Armentrout

♠ Allunia, de Tiphs

⊱♥⊱╮ღ꧁ ꧂ღ╭⊱♥≺

 

Veronica lake i married a witch

La sublime Veronica Lake dans I Married a Witch ♥

⊱♥⊱╮ღ꧁ ꧂ღ╭⊱♥≺

 

 

Publicité
Publicité
30 octobre 2021

L'entremetteuse (Magdalene #1), de Kristen Ashley

L'entremetteusePfiou ! En voilà une lecture qui m'a fait autant lever les yeux au ciel que glousser comme une dinde. Tout d'abord, la couverture VF, bof bof. Puis, l'histoire :

Je lègue à M. James Markham Spear mon bien le plus précieux, ce que je chéris le plus au monde, ma petite-fille, Joséphine Diana Malone.

C'était à se demander dans quoi je m'embarquais. Eh bien, j'ai été très vite fixée : direction une petite ville du Maine, à Madgalene. Une belle maison avec vue sur la mer. Un coin cosy pour vivre en toute sérénité. Je suis immédiatement tombée sous le charme ! Quoi, Jake Spear ? Un détail. Mais vraiment.

Joséphine vient de perdre sa grand-mère et apprend à la lecture du testament qu'elle a été confiée à un inconnu du nom de Jake. Ce dernier est également propriétaire d'un club de strip-tease. Divorcé trois fois. Papa de trois enfants. Joséphine n'avait jamais entendu parler de lui et ne comprend pas les intentions de sa grand-mère. Sa vie est ailleurs - elle est l'assistante d'un photographe et parcourt le monde parmi le luxe et les célébrités. Son but est avant tout de vendre la maison et retourner à ses occupations. Cependant, une petite pause n'est pas désagréable non plus. Surtout que la famille Spear va s'imposer à elle. En effet, Jake compte honorer les dernières volontés de Lydia. En tout bien tout honneur. Après tout, elle n'est pas *son style* !

N'en jetez plus. Je suis amoureuse. Ce Jake Spear est juste parfait. Beau, fort, protecteur et farouche. Son match de boxe ? Torride. Son regard ? Chaud, chaud, chaud. Il est aussi autoritaire, grossier et tellement sexy. Un papa exemplaire. Un type dévoué. Une gentillesse gratuite. Un fond en or. Waouh. Faites-en des clones, SVP. Ce n'est pas tout ça non plus, mais l'ambiance à Madgalene est top aussi. J'ai également craqué pour le shérif - hâte de lire les deux autres livres de la série. Je me suis sentie comme dans une bulle, à travers ma lecture. C'était un peu long, j'avoue. Parfois creux ou futile. Josie est une femme désarmante. Une beauté froide, hyper guindée. Semble un peu pète-sec au début. Et artificielle, avec ses fringues et son apparence sous contrôle. Bien sûr, ceci n'est qu'une façade. Un costume pour masquer une grande sensibilité. Rassurez-vous, on n'a pas notre dose de drames en cascade. L'histoire est simplement conçue - la séduction est douce, tendre et drôle. C'est adorable. Et j'ai complètement succombé.

Me suis donc installée au cœur de l'histoire en prenant mon temps. Et j'étais heureuse. Sous le charme. Conquise, et amoureuse (oui). J'ai aimé cette sensation de bonheur et de plénitude. J'ai eu la boule au ventre et le sourire gaga tout du long. Sincèrement, j'ai adoré ça. Je relirai des passages avec grand plaisir.

éditions Bookmark, collection Romance Passion (2021) - Traduit par Emma Velloit

⭐⭐⭐⭐

#Émotion #SecondeChance #PetiteVille #MâleAlpha

#Lentremetteuse #NetGalleyFrance 

Diantre ! Il existe un téléfilm. Mais je n'aime pas le choix de l'acteur. Ce n'est pas MON Jake. No way.

https://youtu.be/ernuLKJjKls

30 octobre 2021

Le Contrat (Tome 1 & 2), de Tara Jones

Le contratEn ouvrant ce roman, je pensais expédier sa lecture très vite. Je n'avais pas anticipé mon coup de cœur pour Geoffrey Lancaster. Bim. Bam. Boum. Beauté ténébreuse et cicatrice au visage. Clin d'œil au Comte. J'étais FOUTUE !

Pourtant, c'est encore un roman émotionnellement improbable et au schéma discutable. Imaginez donc : Angéline accepte de signer un contrat la liant à un sombre inconnu. Les clauses sont nombreuses, mais surtout impliquent un mariage de cinq ans contre forte rétribution monétaire - la belle veut solder les dettes astronomiques de son papa.

Son créancier en question - Geoffrey Lancaster - est loin d'être le fiancé parfait. Au-delà de son physique appétissant, il montre surtout un tempérament colérique et chaud bouillant. Geoffrey est exigeant et autoritaire. Tout le temps. Sa jolie promise n'est pas en reste non plus car elle rejette sa colère (et son humiliation) sur lui. D'où une première partie de roman proche de la combustion.

Chaque fois qu'ils se croisent, Angéline et Geoffrey en viennent presque aux mains. Ils se testent, ils s'insupportent mais ils sont surtout attirés l'un par l'autre et s'en veulent d'éprouver d'aussi fortes sensations. Mais vraiment, entre eux, c'est d'une telle intensité ! Parfois, épuisante. Car la deuxième partie du roman devient répétitive et n'apporte rien au couple.

Une clause du contrat veut qu'ils doivent patienter jusqu'à la nuit de noces pour consommer leur relation. C'est un peu sadique. Surtout qu'ils sont tiraillés par leurs pulsions. La lutte est constante. Cela en devient fatigant. Craquez, bon sang. Croquez cette pomme - vous nous rendrez service. Merci !

En fait, je me moque mais j'ai trouvé ce bouquin honteusement émoustillant. Avec une bonne centaine de pages en moins, ça aurait été meilleur car c'est un peu poussif à mi-parcours. Sinon c'était parfait. Sexy, torride, drôle et extravagant. Au fond, Geoffrey et Angéline doivent apprendre à se faire confiance et déterrer des secrets du passé. Avec leur fierté et leur fichu caractère, c'est plutôt mal barré.

Go pour lire le troisième tome ➡️ Le Contrat Tome 3

Hugo Poche, 2019 pour la présente édition / Bookshelves: guilty-pleasure

⭐⭐⭐⭐

29 octobre 2021

Le clan des tigres (La légende des quatre #2), de Cassandra O'Donnell

Le clan des tigresDans le premier tome (Le clan des loups), nous apprenions à faire connaissance avec les personnages et leurs clans. En dépit des rivalités, les quatre héritiers avaient choisi de se faire confiance pour mener leur enquête contre une menace extérieure.

Mais les conséquences se paient dans ce deuxième tome. Procès. Expulsion. Défis. Trahisons. Maya et ses amis sont dans le pétrin. Plus grave encore, les bipèdes poursuivent leur projet de guerre contre les Yokaïs.

Doucement, mais sûrement, la tension s'accentue. La transition dans ce deuxième tome est donc parfaite. L'histoire est plus consistante, même si l'action est lente. Il se passe néanmoins beaucoup de choses ! L'attention est concentrée sur le clan des tigres, sur la place de Bregan, sur sa relation avec sa mère, sur son petit frère Mika, sur le conseil des anciens, sur la lâcheté et les mensonges.

Certaines séquences sont encore épurées (les combats ou les exécutions passent à la trappe). Pourtant, il y a des morts. Des meurtres. Ça fait bizarre de se dire qu'on épargne le public en livrant peu de détails alors qu'ils existent bel et bien. Ou serait-ce une attitude avisée d'épargner le public jeunesse ? On fait gaffe !

Autre bon point, pour l'adulte que je suis : la crise adolescente est enfin nuancée. Ce qui nous donne un roman moins prise de tête et capricieux. On apprécie, grandement. Il se dégage ainsi de la lecture une sensation légère, entre la camaraderie du groupe, l'humour et l'aventure, sans atténuer les enjeux qui attendent nos héros ni étouffer le danger qui flotte dans l'air.

Entre les Quatre, de nouveaux dilemmes s'imposent et les liens se resserrent. Amitié ou amour... Les rapprochements ne sont pas à négliger, malgré un avenir incertain. Wan se révèle aussi surprenant (je n'en doutais pas une seconde) et Cléa m'a fait beaucoup de peine.

J'ai sincèrement hâte de lire la suite (en audio). 

©2018 Flammarion (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Diane Kristanek
  • Série : La légende des quatre, Volume 2
  • Durée : 6 h 22
  • La presta de la comédienne est correcte - sauf sa voix pour incarner le Serpaï : trop sournoise. Je. N'aime. Pas. Ça. En plus d'être trop caricaturale. Sans quoi, l'écoute est très plaisante et idéale pour se distraire. La série est ciblée jeunesse, contrairement à Rebecca Kean, mais j'aime à penser que la suite va réserver d'autres surprises, à couper le souffle !
  • Le troisième tome est déjà annoncé pour début novembre (audible studios).

⭐⭐⭐⭐

27 octobre 2021

Jack et la grande aventure du Cochon de Noël, de J.K. Rowling

Jack et la grande aventure du Cochon de NoëlJ'ai découvert le dernier roman de J.K. Rowling en format audio - un pur bonheur. Cela s'écoute comme un feuilleton : il y a plusieurs intervenants, une vraie mise en scène, des bruitages qui accentuent l'illusion d'être au cœur de l'histoire. Franchement, c'est génial.

Mais n'hésitez pas à découvrir le format papier (Gallimard jeunesse), car les illustrations de Jim Field sont remarquables. Elles sont un prolongement à l'histoire. Elles donnent vie aux personnages. Sont un complément à l'aventure. Les décors sont magiques. L'ambiance, fascinante. Les deux supports sont incroyables. J'ai adoré !

L'histoire, qui s'adresse plutôt aux jeunes enfants, propose une part de rêve et d'imagination foisonnante. Cela raconte comment un petit garçon va s'enfuir de sa maison pour retrouver son doudou. Cela se déroule durant la nuit de Noël, alors que tous les miracles sont permis. Et en avant pour un voyage au pays des Choses perdues. Que de rencontres et de péripéties... J'aurais d'ailleurs volontiers poussé my Little J. de quatre ans à savourer ce récit s'il n'y avait pas quelques débats métaphysiques en cours de route. Trop jeune pour comprendre le sens du pouvoir, de l'ambition, des principes, de l'espérance et tant d'autres. Mais je reconnais la volonté de J.K. Rowling de tacler en douce notre monde déglingué. You rule, girl !

Je quitte cette lecture en étant sous le charme. Quel joli conte, vraiment. L'histoire est certes plus enfantine mais elle invite à décrocher de l'ordinaire. Elle rappelle combien la famille, l'amitié et l'amour peuvent sauver le monde (eh ouais). Cela m'a énormément touchée. Le dévouement de Cochon de Noël est exceptionnel. Et l'attachement de Jack, grandiose. Sinon Toy Story, ça vous parle ? Foncez. L'aventure de Jack et ses amis y fait songer.

©2021 J.K. Rowling. Traduit par Jean-François Ménard pour les éditions Gallimard (P)2021 J.K. Rowling

  • Lu par : Lola NaymarkCharlotte HennequinAlexis TomassianPierre-Henri PrunelAriane BrousseAudrey SourdiveBenoît AllemaneCamille DondaChantal BaroinColette MarieErwan ZamorFrédéric SouterelleJade Phan GiaPierre RochefortVictorien Robert
  • Durée : 6 h env.
  • C'est une exclusivité Audible Studios et c'est déjà disponible sur le site.
  • Casting : Lu par Lola Naymark
    Charlotte Hennequin dans le rôle de Jack
    Alexis Tomassian dans le rôle du cochon de Noël
    Pierre-Henri Prunel dans le rôle de Lo Cochon
    Chantal Baroin dans le rôle de Boussole
    Colette Marie dans le rôle de la Grand-mère
    Ariane Brousse dans le rôle d’Ambition
    Julien Bocher dans le rôle de Pouvoir
    Mélanie Belamy dans le rôle de l’Espérance
    Audrey Sourdive dans le rôle de la maman
    Zoé Bettan dans le rôle de Poésie
    Benoît Allemane dans le rôle de Santa
    Jade Phan Gia dans le rôle du Lunchbox
    Camille Donda dans le rôle de Holly
    Marine Royer dans le rôle de la petite fille
    Mathurin Voltz dans le rôle de Beauté
    Erwan Zamor dans le rôle du Sheriff Specs
    Frédéric Souterelle dans le rôle de The Loser
    Pierre Rochefort dans le rôle du Lapin Bleu
    Victorien Robert dans le rôle du Maire

⭐⭐⭐⭐⭐

Publicité
Publicité
26 octobre 2021

Playing with Fire, de L.J. Shen

Playing with fireCe roman rejoint ma liste des favoris de L.J. Shen ! Encore une fois, j'ai vécu ma lecture en mode fébrile et insatiable. Complètement accro à l'histoire entre Grace et West.

West a été embauché pour travailler avec Grace dans le food-truck de sa meilleure amie. Une situation qui la gonfle car elle déteste tout ce qu'il incarne : la beauté, l'interdit, le danger. Et elle a totalement raison ! West St Claire est un mauvais garçon. Du genre froid, distant et indifférent aux autres. Bagarreur. Sans attache. Des conquêtes faciles et éphémères. Le prétendant à fuir.
C'est d'ailleurs la règle d'or de Grace Shaw.
Depuis quatre ans, elle s'est appliquée à être invisible. Casquette vissée sur la tête, masquant son visage. De gros pulls pour engloutir son corps frêle. La demoiselle a survécu à un incendie et affiche désormais de lourdes cicatrices. Exit son statut de reine de beauté populaire. Aujourd'hui elle inspire de la pitié ou du dégoût.
Et pourtant, elle cache aussi un tempérament de feu. West va vite s'en rendre compte. Car contrairement à son essaim de groupies, Grace est hermétique à son charme. Elle le snobe ou lui rabaisse le caquet. Lui s'en accommode et prend plaisir à la brusquer dans ses habitudes.
La relation entre eux est donc tendue et électrique. Comme j'aime ! Puis, de fil en aiguille, ils vont créer une bulle de confiance dans leur camion. Ils vont construire un truc à eux. Une complicité surréaliste mais vraie. C'est du petit lait à boire. Nul romantisme entre eux. L.J. Shen propose bien mieux et j'adore ça !

Que dire ? Je suis passée par une palette d'émotions au fil des pages. C'était bouleversant, drôle, sexy et excitant. J'ai vibré au gré des confidences, des rapprochements, des désirs, des angoisses et des faux-pas aussi. West et Grace ont en commun un lourd passif. Des démons qu'ils cherchent à fuir. Mais quand ils sont ensemble, c'est magique. « Pour une raison étrange, nous faisions ressortir l'un chez l'autre les personnes que nous étions avant et qui nous manquaient terriblement. » La romance sera lente, hasardeuse et néanmoins irrésistible. Youhou. J'ai peut-être déjà donné mon cœur à Penn Scully mais j'avoue que West St Claire m'a fait pas mal craquer. 🥰

Encore, SVP !

HarperCollins - Collection &H - New Adult - 2021 - Traduit par Tiphaine Scheuer

#Playingwithfire #NetGalleyFrance - EN LIBRAIRIE LE 3 NOVEMBRE

⭐⭐⭐⭐⭐

21 octobre 2021

Rozenn (Livre 2), de Laëtitia Danae

RozennPour une découverte, cette duologie a tapé dans le mille ! C'était exotique, ensorcelant et riche en sensations. D'un charme vaporeux, c'est fou.

Pour rappel : Rozenn et ses sœurs ont été conviées chez leurs ennemis pour fumer le calumet de la paix. Sous couvert de rapprochement avec les princes Maddy. Mais le Sultan œuvre en coulisses pour biaiser les relations et placer ses pions stratégiquement. Quand Rozenn réalise sa duperie, le temps lui est déjà compté. La belle est kidnappée par les rebelles et les masques tombent.

Petite frustration au moment d'entamer le deuxième tome car il m'a semblé moins entraînant. Plus politique et engagé. On explore davantage les particularités des djinns, des éthérés et des dagnirs. Les enjeux sont mis en avant. Finalement, ce qui était aussi le charme du premier tome, à savoir la séduction et les rivalités amoureuses, est beaucoup moins prononcé ici. La valse des sentiments persiste mais elle occupe moins le terrain.

D'ailleurs, j'ai éprouvé un petit pincement au cœur pour Cece Roya (alors que je n'étais pas particulièrement fan) mais je n'envie pas son rôle. C'est assez triste !

Quant au dénouement, expédié vite et bien, c'est un poil frustrant même si la solution trouvée était évidente. Ça reste du miel sur mon cœur donc c'est précieux. J'ai profondément aimé cette série, son univers enchanteur, ses personnages, la sensation d'évasion et les émotions qu'elle procure. Un très bon point pour cette lecture qui se conclut plaisamment.

Sous vos applaudissements. Merci & au revoir.

J'ai Lu (2020) - Existe aussi en format audio ©2021 SAGA Egmont (P)2021 SAGA Egmont

⭐⭐⭐⭐

18 octobre 2021

Trafic sanglant - Vampires sur les dents (Les tribulations d'Esther Parmentier, sorcière stagiaire #2), de Maëlle Desard

Esther Parmentier 2Ce deuxième tome enfonce le clou : cette série est une réussite sur toute la ligne. Un, c'est drôle. Deux, l'histoire est bien écrite. Trois, les personnages sont incroyables. Quatre, les rebondissements sont inattendus. Cinq, les répliques font mouche. Et j'en passe ! Mais je suis complètement fan.

Dans cette nouvelle aventure, nous rencontrons un étrange énergumène du nom de Wolfgang Strom. Sa présence fait débat car il est suspecté d'être une taupe pour les dirigeants de l'agence. D'ailleurs c'est Esther qu'il scrute avec attention. Les récents événements soulèvent des questions - la stagiaire maladroite aurait été complice de crimes ou pas ? Et Loan qui est toujours absent... désespoir dans la vie de notre sémillante sorcière ! Mon dieu, que c'est drôle. C'est frais et rigolo. En même temps, le tempo a tout bon. On ne s'ennuie pas. L'action se renouvelle sans cesse. Le rythme est entraînant. Et l'intrigue parfaitement ficelée, avec des retournements de situation qui font décrocher la mâchoire. Oui, j'applaudis des deux mains.

Cette série parvient à mélanger les genres - fantastique et comédie - en le faisant prodigieusement. Ni trop lourd, ni superficiel. Le juste équilibre. Et on passe aussi moins de temps à présenter les personnages, le contexte, les enjeux etc. donc on profite davantage de cette atmosphère délirante mais bien cadrée. C'était TOP ! Vivement la suite.

Rageot, 2021 - illustration : Agnès Maupré

Présentation :

De sorcière qui s'ignore à sorcière stagiaire, il n’y avait qu’un pas et Esther Parmentier, 19 ans, l’a franchi grâce à la manière brillante dont elle a résolu une précédente enquête sous la direction de l’agent Loan, un vampire désagréable, mais néanmoins très séduisant.

Elle est désormais à plein temps au sein de l’Agence qui contrôle les relations entre les humains et les créatures surnaturelles. Mais bientôt, un nouvel arrivant, un dénommé Wolfgang Strøm, loup-garou de son état, se présente pour, prétend-il, réaliser un audit de l’Agence.

Et voici que simultanément l’agent Loan, qui avait mystérieusement disparu, fait son come-back  : il enquête désormais sur un trafic de sang et exige la participation d’Esther. Quand à son tour Wolfgang s’immisce dans l’enquête, un trio est formé. Et qui dit trio dit complications...

⭐⭐⭐⭐⭐

18 octobre 2021

Baiser brûlant (Dark Elements #1), de Jennifer L. Armentrout

Baiser brûlantMea culpa. J'avais failli jeter l'éponge en ouvrant le roman qui présentait un démon fan de McDo et avec une « énorme faim de Big Mac ». J'ai relu plusieurs fois les deux premières lignes en me demandant si je faisais bien de m'y aventurer ! Ahem. J'ai finalement très bien fait de poursuivre mon chemin car j'ai beaucoup aimé l'histoire & l'univers du roman. La lecture a été captivante. J'ai adoré.

On y rencontre la jeune Layla, lycéenne le jour, traqueuse la nuit. C'est en fait une créature hybride - moitié démon, moitié gardien. Deux entités opposées. Orpheline, la jeune fille a grandi chez les gardiens et reçu une éducation tendant à renier sa partie démoniaque. Mais sa rencontre avec Roth va bouleverser son quotidien. Ce garçon est venu la chercher. C'est un démon supérieur. Il est très séduisant, drôle et irrésistible. Sauf que Layla a plutôt envie de le fuir et de repousser ses approches. Elle n'imagine pas qu'il pourrait lui faciliter son existence en équilibrant les flux. Ou qu'il volerait à son secours au moindre souci. Ou qu'il serait en mesure de la débaucher pour de sombres desseins inavoués. Son cœur balance. Et puis, il y a Zayne aussi. Son « grand frère ». Son ami fidèle. Son pilier. Il est destiné à une autre et pourtant il est plus protecteur que jamais avec Layla.

Triangle amoureux ou pas ? La suite nous confirmera la tendance. Pour l'heure, ça se lit en deux, trois bouchées. C'est super bon. Le rythme est fou. L'univers des démons et des gardiens très addictif. L'action prime. Et l'humour de Roth est excellent ! Ses techniques de drague sont pour le moins désopilantes. Heureusement, l'héroïne est forte, pas trop bécasse. Son lien avec Zayne prédomine aussi. Je croise les doigts pour la suite (que je lirai avec grand plaisir) !

J'ai Lu (2020). Traduit par Paolo Appelius

⭐⭐⭐⭐

17 octobre 2021

Supermad (Campus Drivers #1), de C. S. Quill

Supermad Campus driversMa lecture terminée, mon premier réflexe est de penser : OK c'était sympa mais je m'attendais à tellement mieux !
L'effet *buzz* autour de cette série est finalement très polluant. Je lisais partout que c'était génial, seulement je suis assez confuse. Certes, j'ai bien aimé et parfois, moins.

Lois a été larguée par son copain et pleurniche sur le pallier quand elle rencontre Lane qui lui propose de dormir sur son canapé. Une situation temporaire qui va s'éterniser sur plusieurs mois.
Lois et Lane n'ont pas d'atomes crochus (se chamaillent souvent) mais ils vont apprendre à se connaître à force de vivre ensemble. Lui, solitaire et grincheux, tolère difficilement son intrusion dans son antre. Et pourtant, son cœur généreux a vrillé en voyant cette âme en détresse.
Avec sa bande de potes, Lane va chercher à lui changer les idées et encourager son envol. La nana est toujours obsédée par son ex et parle de le reconquérir. Grrr. Ne cherchez pas à la comprendre - Lois est hyper agaçante au début !
On comprend ensuite qu'elle souffre de dépendance affective. Quand elle acceptera enfin de grandir toute seule, sans mec à ses basques, elle deviendra clairement plus délirante. En attendant, la pauvre va morfler. Et Lane y sera aussi pour quelque chose. Lui, j'avoue, je ne l'aime pas. Il ne m'a pas fait vibrer. Il m'a même extrêmement déçue.
Ses confessions manquent de transparence. Son attitude après l'épisode de la chambre est ignoble. Voire, impardonnable. Après ça, moi j'étais fâchée. Ce type est lourd avec son chagrin et ses humeurs changeantes. Il est aussi immature et méchant. Non, merci.
De toute façon, je n'ai pas aimé le dernier tiers du roman. Ça devenait trop long et chouineur. JE. N'EN. POUVAIS. PLUS.

Point positif du livre : son ambiance rigolote dès que les Campus Drivers sont en bande. Là, oui c'était divertissant. Cocasse. Très sympa ! J'ai beaucoup aimé. L'ambiance est à la rigolade, aux répliques qui claquent, aux situations loufoques et aux bonnes trouvailles. J'ai adoré les deux mamies de la piscine et la famille Hogan. Cœur sur vous ! ♥
Mais si vous deviez expérimenter une lecture du même genre, préférez la série Off-Campus (impossible de pas y penser) qui est nettement plus drôle & déjantée !

J'attends le deuxième tome en audio, pour me prononcer définitivement.

©2020 Hugo Roman (P)2021 Audible Studios

⭐.5

Publicité
Publicité
1 2 3 > >>
Chez Clarabel
Publicité
Newsletter
2023 Reading Challenge
Clarabel has read 8 books toward her goal of 200 books.
hide
Sauveur & fils
Quatre sœurs : Geneviève
Audrey Retrouvée
Le sourire étrange de l'homme poisson
Calpurnia et Travis
L'homme idéal... ou presque
Trop beau pour être vrai
Tout sauf le grand amour
Amours et autres enchantements
Ps I Love You


Clarabel's favorite books »
Publicité