vues_sur_la_merUne femme arrive dans un hôtel et demande une chambre avec vue sur la mer. Elle est seule. Elle s'appelle Jeanne.

Cette scène va se répéter à plusieurs reprises, en sept chapitres. Toujours une chambre d'hôtel, mais jamais la même, jamais les mêmes conditions (climatiques, géographiques, etc.). Mais à chaque fois, il s'agit d'une Jeanne qui fuit, qui échappe à un homme. Pourquoi ? C'est en fait si peu important de deviner ou comprendre pourquoi cette femme décide de se réfugier dans une chambre d'hôtel. Après tout, c'est son droit. Car l'aspect le plus intriguant, finalement, du roman est l'enchaînement des chapitres qui répétent la même scène : Jeanne arrive dans une chambre d'hôtel. L'autre éclairage va finalement venir des seconds rôles, des acteurs de l'ombre comme le réceptionniste, la serveuse, ou une famille en vacances. C'est par eux que la vérité éclate ou déjoue l'évidence qu'avait crue détecter le lecteur. « Jeanne et les autres personnages se rencontrent, se rapprochent, se perdent d'une façon qui se ressemble sans se ressembler tout à fait ». Ainsi soit-il.

« Vues sur la mer » est un premier roman réussi, il a été écrit par une jeune auteur de moins de 30 ans, Hélène Gaudy. Elle a su atteindre une exigence fort maîtrisée dans la construction de son roman. C'est à la fois original et habile. Elle a, de plus, réussi à pénétrer la solitude, celle d'une amoureuse ou d'une délaissée, celle du couple ou dans le coeur d'un enfant. Ce n'est pas seulement un roman, « Vues sur la mer » peut se lire comme un recueil de nouvelles. Les chapitres scandent un tempo mystérieux autour d'une trame faussement simple. Et l'auteur use du principe des bribes de phrases pour accélérer la fausse inertie de son histoire. En bref, un roman à conseiller pour encourager les débuts (prometteurs) de son auteur !

Les Impression Nouvelles

  • Le roman d'Hélène Gaudy figure dans la 2ème sélection du Prix Médicis !