olmi_veronique"Mathilde" rentre chez elle où l'attend son époux Pierre. Elle vient de passer trois mois en prison pour avoir eu une relation sexuelle avec un mineur. Mathilde a 40 ans, elle est "bien" mariée, mais elle a voulu ce coup de sang avec un gamin de 14 ans, pour s'apercevoir "de la fadeur dans laquelle j'avais vécu, comme si au lieu de vivre ma vie, je copiais sur les autres, en attendant que la vieillesse me saute au visage". Passionnée et passionnelle, Mathilde est une femme qui a décidé d'écouter son propre désir. Après le scandale, Mathilde a connu la solitude, le froid, la peur et la douleur. Elle en sort cassée, fourbue, brisée et cynique.

La pièce se passe en une nuit, le temps pour le couple de se parler comme jamais. Véronique Olmi excelle dans l'art de claquer haut son verbe fort et enflammé. Avec "Mathilde", elle dessine un très joli portrait de femme, tout en passion. Le sujet met en avant le couple à la dérive, après les années de vie commune, la difficulté d'exprimer le désir féminin "déstructuré et impudique" et la lente reconstruction d'un amour blessé. Admirable. Ardent. Audacieux.

Actes Sud Papiers