"Les années cerises" est le premier roman que Claudie Gallay écrit pour la jeunesse. C'est l'histoire de l'Anéanti, un gamin qui vit avec ses parents dans une maison au bord de la falaise. Poussée à partir car tout risque de s'effondrer, la famille rechigne et met à jour ses failles.

D'abord la mère pète les plombs, elle prend des médicaments, ne va plus travailler et s'enfonce dans une dépression nerveuse. Le garçon est en échec scolaire, il est sujet à des troubles du comportement et est secrètement amoureux de la soeur de son meilleur ami, Paulo. Le grand-père cherche à lui changer les idées en l'emmenant pêcher, mais l'homme aussi est usé.

Claudie Gallay adresse aux jeunes ados un roman assez en pagaille, où l'on pressent une catastrophe imminente, où le sentiment de désarroi enveloppe le récit au fil des pages et où on s'attend à une issue irrémédiable. Difficile de ne pas s'attacher au jeune narrateur, de compatir à son désoeuvrement, de chercher des solutions pour lui. On finit par aimer ce roman sensible, un peu rongé par le chagrin et la morosité.

lu en décembre 2004