12/05/07

Samedi, c'est shopping !

Un samedi de mai, où la météo annonce un temps mi-figue, mi-raisin ... à part lire, que faire ? Du shopping ! J'ai bien compris ! Alors j'ai d'abord commencé à  cliquer comme une malade sur le net parce que la princesse de la maison a littéralement craqué pour ...

fauteuil_capitonne_enfantUn fauteuil capitonné exprès pour enfant !  Elle a vraiment craqué. De joie, ses yeux ont brillé et elle a versé quelques larmes ! Comment résister ? Mais comme je suis une consommatrice raisonnable (haem, haem), j'ai d'abord voulu me renseigner sur le prix et vérifier un peu s'il n'y avait pas moins cher ailleurs.

J'ai eu beau fouiller et farfouiller - non ! tout était à des prix honteusement indécents ! Heureusement le site le propose en promotion à 30% , la facture m'a semblé moins amère et finalement fort convenable !

Et puis, à bien y réfléchir, Miss C. nous demandait aussi un piano ! ... Quitte à choisir, nous avons opté pour ce sympathique petit fauteil. Attendons maintenant de le voir en VRAI ! :/

La nouvelle chambre de Miss C. est toujours dans le bazar. Les travaux n'en finissent pas, celles qui me connaissent m'entendent seriner depuis des mois "mes livres sont dans des cartons, mes meubles traînent, les vêtements s'empilent dans tous les coins, plus la place pour fourrer mes livres non plus ... ". Point de transition tout à fait opportuniste, nous en profitons pour présenter ce livre :

grand_desordre_kitty_crowther

Le Grand désordre, par Kitty Crowther !

Sans blague. C'est un album formidable qui raconte la vie en désordre d'Emilienne qui vit seule avec son chat Daguerréotype (!) quand soudain la visite de son amie Sylvania la met devant le fait accompli : trop de désordre ici, il faut ranger !

Les jours vont passer, mais Emilienne garde le bon cap. Tranquillement, sans s'énerver ... peut-être arrivera-t-elle à un semblant de quelque chose ?

J'ai bien aimé le passage du rangement des livres :

"Bon alors, je commence à rassembler les livres, ceux avec les images d'un côté et ceux où il n'y en a pas de l'autre. Ceux-là, je les mets sur l'étagère la plus haute. Avant de les placer, avec un chiffon doux, je les caresse un à un, cela prend du temps... Mais est-ce que cela ne prend pas encore plus de temps d'écrire ? Quelle énergie dans les livres !

grand_desordre_extrait_4La poussière se détache toute seule. Les livres dont les couvertures me plaisent, je les garde près de mon lit, pour les regarder longtemps. Les images que je préfère sont celles où je ne comprends pas grand-chose, mais, à force de les déchiffrer, je finis par leur donner un sens. Celles qui sont les plus mystérieuses m'attirent. "

Lorsque Daguerréotype revient enfin, Emilienne s'est endormie au milieu des livres éparpillés ici et là.

Ah ! j'aime beaucoup ce livre. Il parle notamment de la place des objets dans nos vies, leur importance (pour moi qui suis horriblement matérialiste) et notre attachement à ce qu'ils représentent, aux souvenirs auxquels ils se rapportent... Je crois que j'en reparlerai, car il mérite qu'on s'y attarde. Pour nous surtout, il nous raconte une histoire belle et envoûtante.

A suivre, donc...

Parce qu'une journée de shopping ne se résume pas à traîner sur le net pour trouver la bonne affaire, elle consiste également à traîner ses talons sur les pavés de la ville normande où je vis.

shopping

Moi je vous le dis : ça use ! Heureusement, dans ma boîte aux lettres, m'attendait un joli (et gros !) paquet :

MafaldaMafalda ... l'intégrale !  575 pages de bonheur, proposé à un prix intéressant pendant le Festival des prix - (bien sûr) impossible de résister !

Voici un appétissant point de vue (qui n'est pas de moi, mais que je partage !) : On y retrouve avec toujours autant de plaisir toute l'oeuvre de Quino. Mafalda, née en 1964, est rapidement rejoint par sa bande de copains et par son frère Guille. Malgré les 40 années qui nous séparent de son enfance, ses réflexions, ses revendications, ses désillusions et ses contestations n'ont pas pris une ride. Mafalda commente toujours l'actualité de notre société, peu importe l'époque, le pays et le gouvernement, elle vise juste et appuie où ça fait mal. Très proche des Peanuts de Schulz dont Quino avoue s'être inspiré, Mafalda est plus engagée, plus à gauche et plus râleuse que Charlie Brown et sa bande. Cette intégrale est enrichie de dessins inédits et de strips censurés.

Pour ceux qui ne connaissent pas, je le conseille fortement !

Avant de boucler ce billet fleuve et frivole, je signale à mes camarades du Swap Littérature Jeunesse que j'ai osé pénétrer dans une librairie quepourlajeunesse cette après-midi ET j'ai noté, noté, noté pas mal de références ! Va falloir trier maintenant !

Allez bonne nuit pour ceux qui s'y préparent et bonne journée pour ceux qui la prennent à bras-le-corps !

Posté par clarabel76 à 21:30:00 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : ,


Mariés, pères de famille ~ Tatiana de Rosnay

L'auteur nous met en garde: l'époux est une espèce à surveiller scrupuleusement ! Celles qui se sentent en sécurité et sûres d'elles, eh bien méfiez-vous !! Qu'ils soient bons pères de famille, maris exquis et charmants, tous succombent au démon de midi. L'âge n'a pas d'importance, la situation sociale non plus. Dans son recueil de nouvelles, Tatiana de Rosnay brosse le portrait de couples confrontés à l'adultère. Son message est clair : il n'y a plus de morale, les maris trompent leurs femmes, sans exception.
Fichtre ! Autant en ricaner, plutôt qu'avoir des frissons dans le dos !.. Onze nouvelles pimentent "Mariés, pères de famille" (roman d'adultères). Onze histoires placées sous le signe de l'humour grinçant et sur la dérision. Interrogée, l'auteur s'explique: "Une dizaine de femmes découvrent qu'elles sont trompées. Leurs points communs : elles sont jeunes, 30 ans, sont mariées depuis moins de 10 ans, et ont des enfants. Sinon, elles sont toutes différentes, par leur milieu social, leur métier, et surtout leur façon de réagir à l'adultère de leur mari. C'est cette réaction qui m'a intéressée et qui constitue le pivot du livre."
C'est finement écrit, analysé et conduit. Amenées par de pertinentes citations, toutes les histoires laissent un goût doux-amer. Souvent prévisibles et cocasses, les nouvelles de "Mariés, pères de famille" restent effarantes. Un cauchemar pour certaines, un bon plan de rigolade pour d'autres. C'est un livre qu'il est préférable de lire au lieu d'en être acteur !

mai 2004
Merci l'auteur pour ce cadeau.

Posté par clarabel76 à 15:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

La ballade de Lola ~ Xavier Houssin

Trop court mais chargé d'émotion brute, "La ballade de Lola" donne la parole à un papa dont la petite fille a brutalement disparu sur le chemin de l'école. Un matin, comme ça... Sans traces, sans indices, sans témoins. Une petite fille de neuf ans disparaît de la vie de ceux qui l'aiment à moins de deux cents mètres du domicile.

Sous forme d'une marelle, ce père retrace son désir d'enfant, la naissance de la petite Lola et les années qui ont suivi jusqu'à ce matin maudit et tragique. Laissant seuls deux parents inconsolables, mortifiés et forcément qui vont se déchirer.

Xavier Houssin nous dépeint avec une très grande justesse la douleur d'un père, le chagrin des parents qui perdent un enfant soudainement, et puis le silence, l'attente, l'envie de comprendre et d'accuser. "La ballade de Lola" est un petit roman de seulement 75 pages qui déverse une émotion foudroyante. Comment se relever d'une telle détresse, d'un tel désarroi ?..
C'est beau et grave. D'une effroyable justesse. "La ballade de Lola" laisse une trace indélébile chez le lecteur.

mai 2004

Posté par clarabel76 à 14:46:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]