Idiot_de_la_sorbonneAu volant de son taxi, une DS noire parfaitement entretenue, Max de Kool a la surprise de prendre à son bord Oscar von Balthazar, professeur adulé qui s'était mystérieusement volatilisé quelques années plus tôt. L'homme est de retour pour l'assaut final et somme le taxi de prendre son temps pour mieux faire son entrée fracassante à vingt heures aux portes de la Sorbonne. La journée leur appartient.
L'aventure s'annonce fraîche et étourdissante, surtout aux premières heures (et durant les premières pages), puis les ennuis commencent et le saugrenu va apparaître.
Nos deux héros, embarqués à travers l'Europe en quête de sublime et d'une pompe à haute pression à sept pistons, vont résoudre plusieurs questions ardues (le mystère de l'Immaculée Conception et l'importance du placenta pour penser, notamment). Sous le patronage de Voltaire et de Coluche, et dans la lignée de "Candide", ce road movie métaphysique nous emmène vers des contrées imprévisibles où se répondent le génie et le clown, le penseur et l'idiot, le conte métaphysique et le compteur kilométrique.

Belle idée dans l'ensemble, proposant une approche originale et ludique de la philosophie, le roman a cependant tendance à s'émousser en cours de route et déboute un peu le lecteur, étourdi par la précipitation des événements.
A soutenir, car il s'agit d'un premier roman et qu'il faut bien un commencement à toutes choses !

Libella / Maren Sell - 264 pages - En librairie le 29 Août 2007.

** Rentrée Littéraire 2007 **