Au début, ce n'était pas gagné. J'étais moyennement convaincue, peut-être peu réceptive à l'humour très décalé de la série. C'est l'histoire de Valérie Cherish, ancienne vedette d'un sitcom ayant connu son heure de gloire dans les années 80. Evincée du showbiz après l'arrêt de son feuilleton, Valérie est tombée dans les oubliettes, malgré un prix du Public pour sa performance. Aujourd'hui elle fait donc son "Comeback" en passant le casting pour une nouvelle série tv "Room and bored" tout en participant à un reality show, intitulé "My Comeback".
La télé-réalité dans toute son horreur ! ... Accrochez-vous !
Jane, la productrice, et son équipe de tournage, poursuivent Valérie 24h/24 et sont les témoins privilégiés du parcours de l'actrice pour retrouver les spotlights. Le chemin est semé des pires embûches, l'orgueil de Valérie est éclaboussé, tant sa dignité est mise à rude épreuve.
La série Room and Bored qui signe son grand retour n'est pas à la hauteur de ses espérances. Valérie joue le rôle de la tante Sassy, une vieille peau ringarde fringuée comme l'as de pîque, et n'a bien souvent que quelques lignes à dire.
Beaucoup d'amertume donc, de l'humour caustique, grinçant et énervant. On hésite vite à éprouver de la compassion, du mépris, de l'horreur. Et puis, tel un sursaut inattendu, la série devient carrément ... brillante !
En participant à ce programme, la célébrissime Lisa Kudrow (ex-Phoebe dans Friends) semble jouer son propre rôle, en se mettant dans la peau de Valérie Cherish. Elle y est étourdissante, drôle, émouvante, hypocrite et opportuniste, parfois maladroite, mais réellement attachante ! C'est finalement un pari hautement réussi : savoir accuser le milieu du showbiz, le monde impitoyable de la télévision et toujours cultiver un esprit intelligent, jamais bassement revenchard.
Après un début en demi-teintes, "Mon comeback" est une série assez extraordinaire, créée par Lisa Kudrow et Michael Patrick King (Sex and the city). C'est un sympathique mélange entre les rires, les grincements de dents, l'ignominie et un final ... déconcertant ! La série n'a pas marché aux USA, du coup il s'agit d'une saison unique avec 13 épisodes, de moins de 30 minutes pour chaque.

vu en septembre 2007