Mise_a_mortParce que la mise en place de ce roman est pernicieuse, parce qu'il est presque délicat d'en parler pour ne pas trop en dévoiler, parce qu'il est bon aussi de laisser au lecteur toute la surprise de l'intrigue, je vais tâcher d'être succincte.

« Mise à Mort » est un roman à tiroirs sur une incroyable orchestration réglée par Franck, cet ami qui vous veut du bien ... ? Qui est-il ? Ou qui était-il ? Car Franck est mort, d'une maladie foudroyante. Il a laissé en héritage une lettre à son ami Philippe, dans laquelle il invite celui-ci à « terminer un travail ». Franck et Philippe s'étaient rencontrés un soir dans un bar, l'homme vêtu de noir avait initié son acolyte au poker et aux parties interminables entre amateurs, professionnels, requins et redoutables « killers ». Franck était également un puissant « hacker », on le découvre aussi amoureux fou de la femme de son ami d'enfance, puis finissant seul ses jours dans un hôpital.

Autour de Philippe, de trois pirates de l'informatique et de la sublime Carla, une partie commandée depuis l'au-delà va se jouer contre Richard, présenté un peu comme le grand manitou dans ce roman, celui qu'il faut abattre, parce qu'il est trop empoisonné par sa passion du jeu ! ? Laissons les rouages s'engraisser et se mettre en branle ! Le lecteur va ainsi découvrir qu'il existe une nouvelle sorte de polar psychologique où l'intrigue, haletante, voit son action régler ses comptes sur le tapis vert des joueurs de poker.

Ce qu'il y a d'extraordinaire chez Benoît Luciani, c'est son style entraînant. Celui qui fait que le lecteur est aussitôt embarqué ! Pourtant, ce n'est pas gagné quand on découvre que le poker est la pièce maîtresse de cette trame (et qu'on n'y connaît strictement rien !), que les personnages sont assez ambivalents, cernés de zones troubles, qu'ils n'ont pas un charisme acquis d'avance. Blablabla. Malgré tout, le roman se dévore ! Dès qu'on commence la lecture, on ne lâche plus le livre et on jubile ! Quelle machination perspicace et diablement efficace ! Merci Monsieur Luciani, j'ai beaucoup aimé !

Hugo roman - 210 pages - Octobre 2007.  13.50 €

  • Du même auteur, j'ai lu et beaucoup aimé "Au bar de l'Univers"  (l'auteur fait quelques clins d'oeil à celui-ci dans son nouveau roman ! )

Il existe un blog pour une mise en bouche de cette ... Mise à Mort : http://bruitdeshommes.typepad.com/miseamort/