souffle_du_dragonLa cité de Selenae est menacée par les forces des ténèbres qui cherchent à s'abattre sur le royaume, malgré les sortilèges préparés par l'Empereur-Mage pour les tenir à distance. La menace semble imminente.
Sa majesté est vieillissante, il faut trouver un successeur, l'Elu comme on l'appelle. Et c'est le grand prêtre Arh'En Dal qui va, en personne, fouiller la campagne environnante pour recruter des volontaires, avec en mission d'affronter un labyrinthe impitoyable, surnommé la Gueule du Dragon.
Rares sont ceux qui en sortent sains et saufs. Et s'il n'existe toujours pas d'Elu à ce jour, c'est parce qu'aucun vaillant guerrier n'a su relever le terrible défi.

Dans ce premier livre, on suit donc l'épopée de trois prétendants, Kaylan le fils de paysan, Sheelba l'apprentie magicienne et Shaar-Lun le vagabond, ancien membre de la guilde des mendiants (un groupe de redoutables brigands).
Tous les trois vont s'engager dans un long boyau qui ressemble étrangement à la gorge d'une espèce vivante, affronter leurs pires cauchemars et devoir se battre contre des créatures maléfiques. Ce périple sera éprouvant, rude pour leur endurance, mais va aussi être l'occasion d'apprendre et de découvrir les secrets de l'Empereur-Mage.

Alors oui c'est vrai, dans ce roman, les personnages sont tous beaux, forts, brillants et dégagent du mystère, du charme et de la magie. Moi ça me plaît ! Puis vient l'intrigue, palpitante, pleine d'imprévus, qui tient en haleine du début à la fin. Et l'ambiance, inquiétante et sombre, finit de nous ensorceler, si jamais l'auteur supposait qu'on demeurerait hermétique !
Dans ce livre, autre chose importante, ce n'est pas un concours d'effets spéciaux pour bouleverser le lecteur. Il n'y a pas de surenchère idiote et gratuite, l'action est riche, bien dosée. On ne tombe pas non plus dans le piège du fantastique tellement surnaturel que c'en est ridicule, bien loin de là ! Personnellement j'ai été scotchée par ce que l'histoire nous proposait, jamais d'images immondes ne nous frappent non plus. Tout est très bien maîtrisé, ouvert à exacerber l'imagination, tout à fait captivant de bout en bout !
J'ai beaucoup aimé, vraiment. Et j'ai découvert qu'il s'agissait, en fait, d'une réédition de la trilogie de JL Bizien déjà parue en 2000.

Le souffle du Dragon est le tome 1 de la trilogie Les Empereurs-Mages. Bayard Jeunesse, coll. Les Imaginaires - 285 pages.  12.90 €