Le Silence de la mer

Après la diffusion du très réussi téléfilm sur France2, j'ai voulu lire le texte auquel il se référençait : "Le silence de la mer". Ce récit est particulièrement réussi, très touchant. Il met en scène un oncle âgé et sa nièce qui doivent loger un officier allemand, Werner von Ebrennac. Tous deux opèrent une résistance passive, teintée de silence profond et lourd, face aux tentatives d'approche de l'allemand. Celui-ci se révèle francophile, musicien aguerri, et porteur de l'espoir insensé d'une alliance possible entre la France et l'Allemagne. Hélas, les croyances de l'officier seront brusquement bafouées et le forceront à partir vers d'autres missions, le cœur meurtri. Entre-temps, il passera maintes soirées à se réchauffer au coin du feu, à monologuer sur son amour pour la culture française et le rêve d'être aimé un jour par une femme "digne et silencieuse". L'oncle est le narrateur-témoin de ce récit. On sent de sa part une tentative d'apprécier l'être humain au-delà de l'homme en uniforme, il porte sur sa nièce un regard parfois agacé face à son entêtement silencieux et fébrile. Vercors, dans ce remarquable récit, brode beaucoup autour du silence et montre ainsi le poids des non-dits et leur impact foudroyant.
Ce livre regroupe également d'autres récits de qualité mineure, si ce n'est "Ce jour-là", l'histoire d'un père et de son jeune fils, d'un pot de géranium sur le chassis d'une fenêtre et d'un enfant qu'on abandonne chez une vieille femme. L'ensemble des récits tourne autour de la guerre, du combat, des espoirs déçus, de la trahison et des sacrifices d'hommes et de femmes pour une juste cause. Tous ont été rédigés durant les années 40, pendant l'occupation allemande, alors que Vercors créait avec Pierre de Lescure les Editions de Minuit qui regroupaient les volumes d'écrivains représentant la résistance.
"Le silence de la mer" est à lui seul un texte d'une beauté sans égale.

lu en novembre 2004

Le Livre de Poche

216 pages - Date de parution: 01/01/1967
Editeur d'origine: 
Albin Michel

Le Silence de la mer est un téléfilm franco-belge réalisé par Pierre Boutron, sorti en 2004, adaption des nouvelles de Vercors : Le Silence de la mer et Ce jour-là. Il a été récompensé de trois prix au Festival de la fiction TV de Saint-Tropez en 2004 : meilleur téléfilm, meilleure interprétation féminine pour Julie Delarme et meilleure musique pour Jean-Claude Nachon et Angélique Nachon.