I_heart_youCe roman est une pépite, il est stupéfiant, sensible, émouvant et ne pourra pas vous laisser insensible. Ava, la narratrice de quinze ans, vient de perdre son grand amour, Jackson. Le garçon est mort, rompant ainsi la promesse de ne jamais se quitter. Inconsolable, la jeune fille pleure à longueur de journée, se rappelant leur rencontre et les instants passés ensemble. Plus que tout, Ava se sent responsable de la mort de Jackson, et malgré l'attention de ses meilleures amies et l'affection de ses parents, elle s'enfonce dans sa douleur et l'accablement.

Puis, vient un souffle, un frisson, un courant d'air, une impression, bref elle sent qu'IL est près d'elle, que SON FANTÔME est à ses côtés. Elle n'est pas folle. Il y a bien quelqu'un, quelque chose près d'elle, quand elle est chez elle, seule. Non l'histoire ne flirte soudainement pas avec le fantastique, c'est au contraire plus fin et intelligent car l'esprit de Jackson se manifeste de façon fluide et poétique, souvent à travers la musique, qui remplace toutes les paroles que nos deux jeunes amoureux ne peuvent plus se dire. Ce n'est pas pathétique, ni un insupportable mélo.

C'est un récit renversant, qui vous transperce et vous soutire toutes les larmes de votre corps ! Le texte est composé de strophes très courtes, les plus allergiques aux vers tirent la langue, hanlala, ce n'est pas possible. Ce n'est pas de la poésie, c'est comme un mode d'emploi pour une incantation, qui donne ainsi un impact plus troublant et plus fort qu'un simple texte narratif. Les mots sont récités, dictés sous le poids de l'émotion, emportés par le flot du désarroi. Quand Ava pleure, à se remémorer ce qui était et ce qui ne sera plus, ou à tourner en rond pour s'échapper de cette emprise qu'elle veut et ne veut pas abandonner, c'est automatique pour le lecteur (pour moi) : dégoulinade de larmes.

C'est vraiment un très beau livre, avec une sensibilité bénéfique, même si elle provoque quelques effets secondaires. C'est poignant, puissant, avec des passages d'un lyrisme qui n'est pas ronflant. Jusqu'au bout, on accompagne Ava dans son deuil et on pleure beaucoup avec elle !
Was it hard ?  I ask.  Letting go ?
Not as hard as holding on to something that wasn't real.
I gulp.
Can I ask how you did it ?
I just decided, Ava. I just decided.

Je sors en larmes de ce roman, je ne vous raconte pas, après l'effet Twilight (toujours pas cicatrisé) je suis passée à l'état de flaque... Mais lisez ce livre, il est surprenant !

Simon Pulse, 2008.

réédition d'un billet qui a mystérieusement disparu des pages du blog ! gros mystère ... les commentaires suivront, ou pas, si je récupère l'original. :/