Dans l'Angleterre victorienne, Sally, jeune orpheline de seize ans, va chercher à décrypter le message codé de son père, envoyé peu de temps avant sa mort, au large des mers de Chine. Mais son premier contact avec un associé de la compagnie Lockhart & Selby se solde par un drame : l'homme s'effronde, aux simples mots évoquant les Sept Bénédictions. Le mystère va s'épaissir lorsque Sally va recevoir un courrier d'un ancien camarade de son père, se voir confier un journal intime et apprendre l'existence du Rubis d'Agraphur, peut-être à l'origine de tous ces maux. Là où Sally Lockhart foule le sol, la mort la succède. Est-elle maudite ? Ou ne s'agit-il pas le signe d'une présence dans l'ombre, menaçante et ô combien pesante, d'une dame appelée Mme Holland, propriétaire d'une pension dans un quartier mal famé de Londres. Cette vieille harpie ne s'embarrasse pas des détails gênant sa quête, elle menace, condamne à mort et fait du chantage. Et puis, elle veut la peau de Sally Lockhart, cette péronnelle qui se met toujours en travers de sa route...

Très vite aidée de ses nouveaux amis, Frederick Garland, le photographe, et sa soeur Rosa, une comédienne, et du jeune Jim Taylor qui travaille dans la compagnie Lockhart & Selby, Sally va courir les ruelles sordides et brumeuses de Londres. Les terribles secrets sur son passé vont apparaître sous un voile nouveau, à travers les brumes de l'opium et du trafic louche entre l'Orient et l'Angleterre...

IMGP5778

C'est grâce à la chaîne Arte que je dois cette lecture. Cette série adaptée à la tv par la BBC est diffusée tous les vendredis soirs. L'adaptation est fidèle au roman, avec une héroïne attachante et plutôt intrépide, très intelligente et hors du commun (elle a appris à tirer au pistolet et est aussi habile avec les chiffres qu'un comptable). L'action est assez dense, pleine de suspense et conduit à un dénouement plein de souffle ! Je découvre avec cette série le style de Philip Pullman, auteur d'A la croisée des mondes, et je suis étourdie de plaisir.

A suivre : Le mystère de l'Etoile Polaire.

éditions gallimard jeunesse, 2003 - coll. folio junior - 340 pages.

traduit de l'anglais par jean esch, titre vo : the ruby in the smoke (philip pullman, 1985).

Infos Arte