Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les mots sont, les mots font, les mots disent Les mots coulent, les mots roulent sur un fil
27 septembre 2008

De Niro's Game - Rawi Hage

 

Deux amis d'enfance, à Beyrouth sous les bombes, dans les années 80, avec pour toile de fond : la guerre. Bassam et Georges cherchent tout deux à fuir leur quotidien - le premier veut partir à Rome, il a besoin d'argent et avec la complicité de son camarade, pique la recette du casino où il travaille. Georges, lui, est sensible aux discours de la milice chrétienne.
Je suis loin de partager l'engouement général. Après avoir consulté une grande partie des blogs ayant reçu De Niro's Game par Violaine, du site chez-les-filles, j'ai pu relever un flot d'enthousiasme à son sujet. Pour ma part, je n'ai vraiment rien ressenti ! Je n'ai pas détesté non plus, je reconnais une grande richesse dans l'écriture et le style, une langue poétique mêlée à un climat d'urgence. On vit l'impatience du narrateur, son besoin de tout croquer et de ne pas traîner, sa rage de fuir mais on succombe aussi à cette ambiance - si glauque, si morbide. C'est la guerre, derrière les passages fleuris et désinvoltes, la démence éclate - dix mille bombes, dix mille baisers, dix mille claques, dix mille tombes.
Que ce fut pénible pour moi de tenter d'aimer ce livre ! J'ai essayé, mais l'étincelle est restée morte. Je n'ai pas su entrer dans l'histoire, même les protagonistes n'ont pas réussi à me séduire. J'ai bien aimé les portraits des femmes, des héroïnes sous forme d'étoiles filantes (forcées de s'éteindre, donc). Mais le charme reste fugace, seul persiste un profond sentiment de malaise, très inconfortable, et qui colle aux doigts.
Grosse déception, donc, envers ce roman qui ne récolte que des louanges !
Une autre fois, peut-être...

De Niro's Game

Denoël & D'ailleurs, septembre 2008 - 267 pages -20€
traduit de l'anglais (Canada) par Sophie Voillot

IMGP6029

De Niro's Game

Commentaires
G
J'ai apprécié ce premier roman. Je ne sais pas si c'est le fait que certaines situations trouvaient un écho particulier en moi, mais je trouve que Rawi Hage aborde son ouvrage avec beaucoup de profondeur sans pour autant forcer sur le style et en même temps il y a un rythme intéressant.<br /> <br /> Enfin, il offre un regard de l'intérieur des milices chrétiennes sur la guerre civile libanaise. J'apprécie la dimension historique.<br /> <br /> @ bientôt,
Répondre
C
De toute façon, c'est très rare qu'un livre fasse l'unanimité, et avec le cas de celui-ci, l'histoire difficile et oppressante n'allait pas faire que des heureux ! ;)
Répondre
L
et bien non il ne recolte pas que des louanges!! je n'ai pas aimé et je le dis sur mon billet, manu a un avis pluto partagé et mimienco n'a pas aimé! on est donc dejà un petit groupe peu enthousiaste!!
Répondre
C
Le roman ne fait plus l'unanimité... mais il alimente la discussion (sur les blogs) !<br /> <br /> Il faut aussi consulter les avis mitigés de Lael et Mimienco, qui se questionnent avec justesse de l'intérêt de l'opération. Bah peut-être pour créer un buzz ? Puisque tous nos avis se rejoignent pas, ça papote, ça papote...<br /> <br /> Qui a reçu le nouvel envoi, "Le fiancé de la lune" ? J'ai déjà lu ce roman. Mais je n'ai pas eu la proposition d'envoi, probablement parce que j'avais traîné à poster mes avis sur les deux autres livres envoyés ! :)
Répondre
L
Moi non plus je n'ai pas adhéré. J'ai trouvé le style trop découpé. Mais je peux comprendre qu'il ait plus à certaines. les goûts et les couleurs!
Répondre
Les mots sont, les mots font, les mots disent Les mots coulent, les mots roulent sur un fil
Newsletter
2023 Reading Challenge
Clarabel has read 8 books toward her goal of 200 books.
hide
Sauveur & fils
Quatre sœurs : Geneviève
Audrey Retrouvée
Le sourire étrange de l'homme poisson
Calpurnia et Travis
L'homme idéal... ou presque
Trop beau pour être vrai
Tout sauf le grand amour
Amours et autres enchantements
Ps I Love You


Clarabel's favorite books »