519qeTKMIyL__SS400_J'ai regardé en deux fois la couverture, je croyais rêver, car Blaise me rappelait mon petit Kiki (le Kiki de tous les Kiki !), mais en plus laid. Le temps de rigoler toute seule dans mon coin, je me décide à feuilleter les premières pages et, encore une fois, mazette me dis-je, je trouve que ce livre est une vraie mine de références, car j'avais le sentiment de me retrouver dans les Têtes à claques ! Décidément.

Bon on oublie tout ça et on résume le topo : Blaise est un gamin de huit ans, qui affiche une mine de benêt et qui grandit dans un monde qui ne ressemble plus à rien. Notre société a perdu la boule ! (Le pire semble être devenu l'ordinaire, la guerre et la dictature rôdent, s'installant dans l'indifférence générale. Brrr.) Il y a pas mal de clins d'oeil, une volonté politique de chatouiller, une façon aussi de secouer les puces du lecteur et de lui montrer vers quelle pente glissante se dirige notre société, à force d'indifférence. Ou que sais-je ? Le coup des spots publicitaires répétitifs sur cette star sportive, Dabi Doubane, est pas mal vu. Tous les travers du star-system y passent. La société de consommation, le m'as-tu-vu, la violence au quotidien et j'en passe. Cela donne des frissons, tout ça. Mais rassurez-vous... on passe au plus drôle ! 

Les parents de Blaise sont étonnants, et sans pitié. Ils bossent comme des malades, heures supplémentaires à gogo, faut pas abuser des vacances, le travail c'est la santé, etc. Ils sont racistes, radins, permissifs ou pointilleux, c'est selon (chaque lecteur a en mémoire la première scène avec le film porno, le gamin demande la permission pour le voir, c'est d'accord, répondent ses parents, mais demain y'a école !). Du jamais vu !!!

Il y a d'autres passages désopilants, avec un couple d'amis, qui semble passablement normal, ou les collègues du boulot (pourquoi être toujours sur la défensive !? c'est excellent !) et la grand-mère, que le père décrit comme une facho, gloups, et qui vous sort un mouchoir tout morveux ou vous offre un cadeau à noël d'une inutilité abyssale... C'est terrible, je me sens bientôt comme une Muriel à Porpoise Spit !  Impression étrange d'être dans un surréalisme fait de mauvais goût, de cynisme et d'ironie.

Résumé : ils sont laids, ils sont odieux, ils sont méchants, ils sont parfaitement immoraux... mais qu'est-ce qu'on les aime ! Ils nous agacent et en même temps ils nous font rire. Et comme le souligne l'éditeur, j'ai parfois l'impression qu'on rit, un peu, de nous-mêmes ! Malheur.

Glénat, 2009 - 60 pages - 9,99€

d'autres avis chez marie  / merci sonia pour l'envoi !

vous pouvez également découvrir Blaise en gagnant un exemplaire, pour cela :
laissez un commentaire, attendez le tirage au sort et croisez les doigts !

Edit du lundi soir : the winner is  Morgan  !

kiki

le Kiki de tous les Kiki