Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les mots sont, les mots font, les mots disent Les mots coulent, les mots roulent sur un fil
24 mars 2009

Un temps fou - Laurence Tardieu

« J'écrirai mon amour pour vous, non pour le rêver, mais pour m'en envelopper. Pour le faire vivre. »

 

 

laurence_tardieu

« Je vais revoir l'homme qui m'a désarmée toute une nuit, celui que j'aurais suivi à l'aube jusqu'au bout du monde, jusqu'au bout du temps. Très simplement je me serais levée et je l'aurais suivi, le reste n'aurait plus existé, le reste se serait annulé, d'un coup, comme enseveli sous la neige. »

Il y a six ans, la narratrice - Maud - a passé toute une nuit auprès d'un homme avec qui il ne s'est rien passé, sauf un courant électrique, un frisson d'attirance, la certitude absolue d'avoir croisé l'autre moitié d'un tout. Mais au matin, chacun est parti de son côté et la vie a filé doux. C'est en recevant son coup de fil, six ans après, que Maud comprend son manque de lui, la longue absence, le poids du désir et la conviction intime d'avoir peut-être manqué quelque chose. Cet homme aux yeux gris est cinéaste, il propose un déjeuner car il a envie de travailler avec elle. Elle est romancière, depuis huit mois elle n'arrive plus à aligner le moindre mot, c'est la page blanche. Leurs retrouvailles permettent de débloquer la panne, de même tous deux constatent en silence que leur attirance est toujours aussi vivace. Maud est mariée et mère d'une petite fille, mais elle tend son corps vers lui, impatiente et gourmande, prête à tout.

Ce roman parle d'une femme, d'un homme, de leur désir et de la vie qui s'échappe.
C'est très difficile d'en dire plus, d'abord parce que c'est un livre qu'il faut lire pour comprendre, il se suffit ainsi, en dire quelques mots serait très maladroit. Et puis, c'est au fond une trame assez lente, pleine d'introspection, où on aborde la pudeur des sentiments, l'émotion d'avoir saisi l'imperceptible et où on se glisse dans la peau d'une femme forte de sa sensualité, à l'écoute de ses désirs et ses sensations.
C'est beau, c'est vrai, parfois un peu long, j'ai trouvé. L'écriture de Laurence Tardieu fait toujours des merveilles, elle touche instantanément, elle comprend ce qui s'entend, ou se vit. Elle trouve les mots justes, elle cerne avec brio ses personnages, lesquels peuvent parfois nous ressembler. C'est remarquable, et à chaque fois un plaisir de découvrir un nouveau roman de cet auteur !

« Qu'y a-t-il de plus intime que la lecture ? Ce chuchotement qui nous atteint au plus profond de nous, comme si, tout autour, une nuit accidentelle était tombée sur le monde et l'avait rendu silencieux. Soudain, il n'y a plus rien. Il n'y a plus que le texte, qui résonne en nous. »

Stock, 2009 - 236 pages - 17€   

Commentaires
E
ce livre m'a laissée quelque temps "sous le choc", vous savez quand ensuite pdt plusieurs semaines, on est incapable de se remettre dans une autre histoire. Une magnifique narration qui se dévore. Dans le même style (mais pas la même histoire),j'apprécie beaucoup Delphine de Vigan, ces "heures souterraines", portrait cruel du monde de l'entreprise (donc rien à voir, je vous le disais, mais j'ai découvert ces deux auteurs en même temps) vaut le détour.
Répondre
S
j'ai hâte de lire ce roman car je suis sûre d'une chose,il sera aussi émouvant,intéressant et couvert de surprises que Puisque rien ne dure.Dommage que ça n'arrive dans mon pays que 2 ou 3 ans après la parution.Mais,moi je ferai tout pour l'avoir avant la fin de cette année.bisous
Répondre
C
merci Clarabel.<br /> Ton commentaire m'interesse tout paticulièrement car dans mon entourage personne n'est de cet avis, ce qui m' a assez surprise.
Répondre
C
> Cathy, ceci est un excellent jugement ! Et tu vois, oui je suis 100% d'accord avec toi ! :D<br /> Reste l'écriture de Laurence Tardieu, tout simplement belle et élégante... :)
Répondre
C
J'ai lu les précédents romans de Laurence Tardieu avec beaucoup de plaisir et d' émotion. Mais là déjà au départ le sujet est bien risqué pour ne pas tomber dans les clichés, ils sont évités de justesse. Il y a parfois quelques longueurs et une approche confuse. Reste cependant une écriture magique souvent très émouvante et très juste. Par contre la fin est décevante devant la réaction midinette de cette femme qui se sent trahie. Dommage , dommage , on regrette de s'être laissé embarqué pour cela : une lapalissade quand elle découvre que malgré la passion on ne vit de toute façon pas la même histoire d'amour avec son partenaire, et cette vision et réaction de femme si caricaturale.... le Prince charmant n'existe pas.
Répondre
Les mots sont, les mots font, les mots disent Les mots coulent, les mots roulent sur un fil
Newsletter
2023 Reading Challenge
Clarabel has read 8 books toward her goal of 200 books.
hide
Sauveur & fils
Quatre sœurs : Geneviève
Audrey Retrouvée
Le sourire étrange de l'homme poisson
Calpurnia et Travis
L'homme idéal... ou presque
Trop beau pour être vrai
Tout sauf le grand amour
Amours et autres enchantements
Ps I Love You


Clarabel's favorite books »