12/07/09

L'Arche part à 8 heures ~ Ulrich Hub

arche_partTrois pingouins, sur la banquise, s'interrogent sur Dieu, le bien, le mal, l'existence, quand un papillon jaune vole autour d'eux et suscite un grand débat. Le plus petit des pingouins, colérique, se fâche d'être incompris par ses camarades. Il décide de s'en aller plus loin, vers la plus glaciale et plus neigeuse contrée.
Les deux autres pingouins discutent du bout de gras et accueillent une colombe dodue qui leur remet une invitation. Rendez-vous sur l'Arche de Noé, conçue avec la complicité de Dieu himself, ce dernier très en colère après les hommes a juré de leur en faire baver et leur colle un déluge sur le dos. Il faut sauver les animaux grâce à l'Arche de Noé qui ne peut accueillir qu'un couple de chaque espèce. Cruel dilemme que voilà pour nos pingouins qui n'oublient pas leur petit ami, au caractère belliqueux, certes, mais c'est leur ami aussi.
Tant pis pour les règles établies, les pingouins outrepassent la consigne et camouflent le petit pingouin, assommé sans avoir eu le temps de dire ouf, dans une grosse valise.
La colombe dodue, un rien tête en l'air, se fera-t-elle duper ? Ou prise dans le feu de l'action, elle pressera nos pingouins de se coincer dans le fond de cale où ça sent horriblement mauvais - même eux, les pingouins qui empestent le poisson, ont le coeur au bord des lèvres.
Cependant, il n'est pas de bon ton de créer des vagues... restons discrets, amadouons la colombe survoltée et attendons le déluge.
Dialogues savoureux, des réparties bien troussées et des pingouins qui n'en loupent pas une, avec leurs questions, leurs interrogations et leur façon de pointer du doigt, ou du bec, ce qui cloche.
Ce petit roman qui a obtenu tous les éloges - du prix Tam-Tam J'aime Lire 2008 au prix Sorcières 2009 - est précédé d'une réputation à double tranchant. Parce qu'on est en droit de s'attendre à un roman excellent, pardi !
L'est-il vraiment ? Oui, il est mignon, adorable, craquant et désopilant. Plus encore, ce sont les illustrations de Jörg Mühle qui valent le coup d'oeil. Je n'imaginais pas que parler de dieu et de l'arche de Noé pouvait se révéler si enthousiasmant, je craignais que cela reste barbant, avec risque de piste glissante. Finalement, non. La pirouette est absolument prodigieuse, et on rigole le plus souvent, sans jamais se prendre la tête.
Entre les pingouins et la colombe, c'est affaire de coeur qui bat très fort.
Pour le lecteur, aussi.

Alice jeunesse, coll. les romans, 2008 - 93 pages - 8,00€

Traduit de l'allemand par Emmanuèle Sandron (auteur d'une lettre pleine de pêche, en fin de roman)

C’est un miracle qui n’arrive qu’une fois tous les dix siècles environ : un livre qu’on aime d’amour, un livre qu’on est prêt à défendre bec et griffes, que même, on pourrait mourir pour lui. Graînes de mômes

En savoir plus sur la page de l'éditeur Alice éditions 

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,