31/07/09

lectures du mois #7

juillet a été un mois extraordinaire, même si en tant que lectrice j'ai souvent rencontré des hauts et des bas, abandonnant beaucoup de livres, ne donnant guère de chance à certains, parce que je n'avais pas envie, pas la tête à ça, et malgré mes efforts il fallait me rendre à l'évidence, l'histoire ne s'imprimait pas dans ma petite tête. tant pis, inutile de crier au sacrilège, la lecture est aussi affaire de rencontre et d'instant, ça ne se discute pas, ou ce serait du temps perdu.

amis lecteurs, vous avez peut-être noté mes absences, mon manque d'assiduité dans les commentaires, et mes balades sur vos blogs ont également été très discrètes, ce n'est pas de la bouderie de ma part, c'est juste comme ça, en attendant, peut-être que ça reviendra, le principal reste que je partage ce que je lis, ce que j'aime, plus ou moins... c'est comme ça, comme dit l'ami florent pagny (le monsieur est actionnaire chez france bleue, la radio, c'est pas possible, la chanson passe en boucle, ça use !).

ma playlist "summer 2009"

rhaaa ! je ne sais plus éditer de playlist avec la nouvelle version de deezer !!!

marilyn_beach

*******

en juillet, j'ai aimé :

et d'autres lectures arrivent, avec une participation inattendue de ma part pour les harlequinades 2009 ! oui, oui, ma soeur, tu comprends maintenant pourquoi tu as été bombardée de mails pressants, à caractère d'urgence (masquée), mea culpa, et je lance le même message à la cantonnade, on ne sait jamais, un lecteur de passage pourrait devenir mon bienfaiteur sans le savoir, donc je recherche ceci :

les_foudres_dargent  souffle_de_satin
Dans la collection Passion - La saga des Delaney Edité par Presses de la Cité (en format poche)
Première édition en 1990
Traduction de Françoise Roche

-> Hélas pour moi, impossible de les trouver. Je fais donc appel à vos piles cachées, vos vide-greniers, vos bouquinistes, ou que sais-je. Merci ! J'ai lu ces titres il y a très longtemps, durant mon adolescence naïve et insouciante, et j'aimerais bien les relire, même si je risque de briser un "mythe" ! ^_^

Donc, au programme dans les jours prochains... de la romance, de la passion, de l'aventure. Des filles superbes, des garçons arrogants, de la passion torride. L'été sera chaud !

Août me tend les bras, j'arriiiiive... sur le même pas de danse ! ! ! !

harlequinades

Posté par clarabel76 à 14:00:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :


Triskellion ~ Will Peterson

Milan jeunesse, 2009 - 379 pages - 13€
Traduit de l'anglais par Jacqueline Odin

triskellionTandis que leurs parents règlent leur divorce, les jumeaux Rachel et Adam se rendent en Angleterre chez leur grand-mère maternelle. A Triskellion, l'atmosphère du village pèse. Il fait très chaud, pas un chien ne court les rues, les boutiques sont désertes. Le peu entr'aperçu donne des frissons, et en guise de bienvenue Adam se frotte à deux types du cru qui lui éclate le nez. Frère et soeur filent à toute allure sur leur bicyclette et se réfugient chez leur Bonne-maman Root. Le confort chez elle est rudimentaire, pas de réseau pour les portables, des pannes d'électricité dès qu'il pleut et une ligne téléphonique qui ne dépasse pas le coin de la rue.

Rachel et Adam n'ont pas fini de se questionner sur cette étrange localité, qui semble isolée du reste du monde et dont tous les bâtiments sont frappés du sceau de la triskèle, un symbole celtique avec des cercles. Un jour, en se perdant dans les bois, ils découvrent des hommes déguisés en train de constituer un tribunal improvisé, les deux accusés sont les sales types qui ont cassé la figure d'Adam. Attachés à un arbre, les garçons sont cagoulés et flagellés sévèrement. Les jumeaux sont intimement persuadés d'assister à une scène qu'ils ne devraient pas voir, ils sursautent au moment où les hommes des bois sortent d'une camionnette une tronçonneuse.

Il ne s'agit pas d'un livre d'épouvante, rassurez-vous, c'est simplement un roman fascinant, qui cultive la tension et l'angoisse dans un but mystérieux. Triskellion nous offre une véritable atmosphère, sombre et louche, au coeur d'un village où le temps semble s'être arrêté. La population a des secrets, même la grand-mère Root n'est pas extraordinairement hospitalière, elle est très pointilleuse sur l'appréciation à avoir concernant le commodore, Gerald Wing, le tenant du manoir, qui serait un homme bon et indispensable à Triskellion. Rachel et Adam ont pourtant failli être écrasés par son Land Rover alors qu'ils faisaient du vélo. Ce n'est pourtant pas la première fois qu'ils essuient les brusques virements d'humeur des habitants, entre agacement excessif et empressement soudain d'être aimable. C'est franchement déconcertant.

En s'introduisant chez le commodore, poussés par un instinct basique idiot, les jumeaux et Gabriel - un curieux bohémien taciturne, nouvellement arrivé au village - dérobent un document ancien, très précieux. Aidés des confidences de l'apiculteur, Jacob Honeyman - et ce n'est pas une blague ! -, les adolescents vont s'improviser archéologues, contacter une équipe de télévision et mettre le village en émoi en déterrant ce qu'ils n'auraient jamais dû.

Atmosphère étrange et fascinante, personnalités troubles et inquiétantes, un vrai climat de tension et d'angoisse s'installe au fil des pages. Ce roman n'est que le premier tome d'une trilogie, il est foncièrement captivant. D'un rythme très lent, qui prend le temps d'installer les choses et de créer le suspense, ce livre happe littéralement le lecteur et mêle un peu trop facilement les genres, dans la dernière moitié, mais sans générer la moindre frustration. Vivement la suite. 

le site : http://www.triskellion.fr/ (avec bande-annonce sur youtube)

Will Peterson est le pseudonyme de deux auteurs : Mark Billingham et Peter Coks.

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,