05/11/09

Marked ~ P.C. & Kristin Cast

The House of Night series, book #1
St.Martin's Griffin, 2007 - 306 pages - $8.95

markedAlors qu'elle est en train de babiller dans les couloirs de son lycée avec sa meilleure amie Kayla, Zoey voit surgit un Traqueur qui la pointe du doigt en la désignant comme Marquée. Une trace apparaît sur son front, et pourtant la nouvelle n'est pas aussi effrayante qu'elle y paraît car il est coutume de voir de jeunes adolescents américains appelés pour rejoindre the House of Night, soit un pensionnat réservé aux élus qui suivront alors un apprentissage pour devenir des vampires. Quatre années sont nécessaires pour le Changement, avec à la clef une transformation réussie ou la mort.

Zoey porte néanmoins une Marque différente de la normale, le symbole de la lune est déjà dessiné et une couleur bleue est apparue. Cette distinction lui vient de la déesse Nyx en personne. Alors qu'elle était tombée dans les pommes, Zoey a vu dans son rêve la déesse des vampires. Celle-ci l'a choisie en l'embrassant sur le front et attend de Zoey d'être ses yeux et ses oreilles dans le nouveau monde à venir. Cela peut sembler fantasmagorique, pour l'instant, mais l'histoire racontée est plus limpide.

En fait, cette série ne met pas seulement en scène des vampires, mais elle fait aussi des incursions dans la magie, la sorcellerie, le rêve et la mythologie, ce qui la rend particulièrement intéressante. J'avoue, au début je trouvais que c'était gentillet. Fluide, pas désagréable, mais simple, un peu long à décoller aussi. Ceci étant, il s'agit du tout premier tome d'une série qui en comptera neuf au total ! Ce n'est pas une paille. Du coup, l'histoire prend son temps, elle s'installe, le cadre est planté, les personnages brossés.

Il y a Zoey, la narratrice, une jeune fille de seize ans qui souhaitait ardemment changer de vie car elle se sentait incomprise dans sa famille et auprès de son petit ami, Heath, un joueur de football de plus en plus accro à la bière et à la fumette. (Pathétique, le garçon !) Dans sa nouvelle école, Zoey est devenue copine avec sa compagne de chambre, Stevie Rae, un pur produit d'Oklahoma, elle aime la country music et croque la vie à pleines dents. C'est une gentille fille, qui cadre moyennement avec l'archétype du vampire, mais laissons venir. Elle se lie également d'amitié avec les Jumelles, Erin et Shaunee, deux nanas physiquement dissemblables mais qui n'ont pas leur langue dans leur poche, et Damien, le seul garçon de la bande, un type extra, homo, doué de bon sens, très intelligent, la tête pensante du groupe.

The House of Night compte aussi sa superbe peste, blonde et arrogante, j'ai nommé Aphrodite. Elle est sans pitié, très snob avec les plus faibles, sous prétexte qu'elle est à la tête des Dark Daughters (un club sélect qui trie sur le volet les membres, et dont la vocation est d'offrir des rituels de danse et de prière à la déesse Nyx). Aphrodite ambitionne de devenir Grande Prêtresse, simplement l'arrivée de Zoey va menacer sa suprématie. Le conflit entre les deux filles est né très rapidement, dès la première rencontre. Une animosité palpable. On devine Aphrodite jalouse et menacée. Zoey collectionne les honneurs et semble posséder des talents hors normes, de plus un certain Erik Night, étudiant de 5ème année, a l'air séduit par la demoiselle, qui n'ignore pas que ce garçon est aussi l'ex-petit ami de son ennemie jurée.

Autant j'ai pu trouver l'action lente et l'histoire tranquille, je n'ai jamais ressenti le moindre ennui. Je ne sais pas comment l'exprimer, mais le roman dégage un petit effet qui incite le lecteur à en vouloir plus, et ainsi à tourner, tourner la page suivante. Je me suis surprise à entrer dans la ronde, à aimer l'ambiance et à apprécier les personnages. L'esprit est assez drôle aussi, Zoey ne manque pas de répartie, elle a un caractère fort, ce qui change des lycéennes éthérées et balbutiantes d'émotion face au beau gosse du coin, là j'ai trouvé que le couple fonctionnait plutôt bien, sans trop vouloir en dévoiler bien entendu ! Par contre, j'ai trouvé dommage les leçons de morale glissées dans les dialogues de la narratrice, contre l'alcool, la drogue ou certaines pratiques sexuelles. Huh. C'est légèrement hypocrite, sachant que la première rencontre entre Zoey, Erik et Aphrodite se passe dans l'obscurité, alors que... je vous laisse découvrir la suite !

Donc, oui j'ai bien aimé. Ce n'est pas un coup de coeur non plus, mais ce 1er tome est suffisamment engageant pour vouloir y jeter un oeil. Pour ma part, j'ai déjà acheté la suite ! (On ne se refait pas, je suis une mordue de séries !!!)

LireEnVo challenge Lire en vo - 1
 

A noter :

marquee

Parution française chez pocket jeunesse en janvier 2010 sous le titre : Marquée.
(La couverture est la même ! Tant mieux.)
Le tome 2 Betrayed sort en juin 2010 et le tome 3 Chosen en novembre 2010.
un site est en cours de préparation :
http://www.lamaisondelanuit.fr/

*-*-*-*-*-*-*-*-*

Posté par clarabel76 à 14:30:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , ,


Mes Deux Allemagne ~ Anne C. Voorhoeve

Bayard jeunesse, coll. Millézime, 2009 - 348 pages - 11,90€
traduit de l'allemand par Florence Quillet

mes_deux_allemagneMes Deux Allemagne est un roman plein de surprises, un roman avec des tiroirs, bref un roman dans le roman, et plus encore... Au début, la narratrice est une jeune adulte qui fait la connaissance d'un type dont le nom lui rappelle son propre passé, dans les deux Allemagne. En plus de sa propre histoire, c'est aussi celle de sa maman Rita et de sa tante Lena que Lilly va revivre et nous raconter. Un roman dans le roman, donc. L'histoire se tisse d'après les souvenirs et les flashbacks, pour un ensemble homogène et nécessaire pour dresser le portrait de cette famille tiraillée, déchirée par la carte géopolitique.
L'arbre de cette famille a du mal à se dessiner, les secrets sont encore présents, Rita a perdu son père très tôt, c'était un héros et c'est grâce à lui et à son amour pour Rita que sa mère a pu se sauver de l'Est pour se réfugier à Hambourg. Puis, Rita aussi décède, emportée par son cancer. Lilly se retrouve sans famille et va alors faire la connaissance de sa tante, qui vit dans l'autre Allemagne.
C'est un peu comme un coup de foudre entre la jeune fille et son aînée, mais l'heure des séparations sonne trop tôt et Lilly comprend qu'elle ne peut plus vivre sans elle et va prendre la décision de traverser la frontière pour vivre avec Lena.
A la fois oeuvre romanesque et ouvrage pédagogique, ce livre nous apporte un éclairage intéressant sur le climat pesant qui a longtemps régné sur cette parcelle d'Europe, un pays séparé en deux, des générations à jamais marquées, des familles chamboulées etc. Au centre, Lilly, treize ans, est encore trop jeune pour saisir toutes les nuances politiques, d'autant plus que sa propre mère était restée secrète sur son enfance en Allemagne de l'Est. C'est un peu le choc des cultures, une Wessi pour les uns, une Ossi pour les autres, bref Lilly conservera longtemps cette double identité, la preuve aussi d'un traumatisme certain, que les jeunes lecteurs tenteront aujourd'hui de cerner puisqu'on fête cette année les vingt ans de la chute du mur de Berlin (le 9 novembre).
Un très bon roman, écrit avec sensibilité et justesse, sans misérabilisme.

Comme dit l'éditeur : Ce livre émouvant met en scène l’antagonisme Est-Ouest vu par le prisme d’une famille, avec un luxe de détails proches de l’histoire vraie, et sans pour autant porter de jugement de valeur.  C’est un bel hommage à la réunification de l’Allemagne.

 

 

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,