21/12/09

(échappée belle)

"I just want to get to know you. Is that so strange ?"
"Why ? Why me ?" Her heart sped as she waited for him to respond, as if he'd answer the real question. "Why not someone else ?"
He stepped closer, watching her predatorily, his mood shifting rapidly once more. "Honestly ? I don't know. There's something about you. From the first time I saw you, I just knew."
He took her hand.
She actually let him. Play along. It wasn't just playing, though : she'd been resisting the need to reach out to him since they first met. It wasn't logical, but it was definitely there.
...
Kennan was staring at her, too intently for comfort. "I don't know why certain people shine for others. I don't know why you and not someone else." He gently pulled her forward and whispered, "But it's you I think of when I wake each morning. It's your face in my dreams."
Aislinn swallowed. That would seem odd even if he were normal. And he wasn't. What he was - unfortunately - was completely serious.
She shivered. "I don't know."
Keenan stroked her hand with his thumb. "Give me a chance. Let's start over."

extrait de Wicked Lovely, 1er roman de Melissa Marr

à paraître en janvier 2010 dans la collection wiz d'albin michel jeunesse

    wicked_lovely      ne_jamais_tomber_amoureuse

Posté par clarabel76 à 20:00:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :


Préparer Noël #8

Les souliers de Jacob ~ Agnès de Lestrade
illustrations  de Tom Schamp

souliers_de_jacobJacob est un coordonnier hors du commun, c'est un magicien de la chaussure, il taille, pique, coupe, sculpte, cloue le bois, le cuir et le caoutchouc. Dans sa boutique, on trouve forcément chaussure à son pied ! Un jour, une jolie rousse se prénommant Margot se présente et lui demande une paire de chaussures pour faire le premier pas. Le coeur de Jacob s'affole et ses ennuis commencent. Pour la première fois, le coordonnier peine à dessiner LES souliers de rêve. Son monde s'effronde, comment va réagir la belle ? Au début, elle sera dépitée... et puis, fixant Jacob de ses grands yeux clairs, son regard fera gling gling, bang bang, clap clap.
C'est un merveilleux album, riche en illustrations et en expressions qui jouent avec les mots et donnent le sourire. On connaît le proverbe : « Les cordonniers sont les plus mal chaussés » et Jacob est un coeur à prendre. Il sait contenter les timides, les poètes, les étourdis, les gourmands, les impatients, il leur sert les chaussures qui ne reculent devant rien, celles qui prennent le mot au pied de la lettre, les souliers pour garder les pieds sur Terre, les chaussures qui mettent les pieds dans le plat, celles qui font les cent pas....
Vraiment riche et savoureux, cet album est aussi ravissant par sa palette de couleurs (chaudes, douces, réconfortantes) avec une explosion des détails (l'atelier du coordonnier, la rue, ce qu'on peut voir par les fenêtres, aussi, de l'intérieur ou l'extérieur).
J'ai beaucoup aimé !

Sarbacane, 14,90€

******

Au bout des rails ~ Manuela Salvi
illustrations de Maurizio A. C. Quarello

au_bout_des_railsMonsieur Victor est le conducteur d'un train aussi beau qu'une voiture de course. Les voyages avec lui se passent toujours sans souci. La contrôleuse, Magda, le certifie. C'était à craindre que le ciel sans nuages allait se couvrir. Cette fois-là, parmi la joyeuse pagaille (une castafiore qui chante pour payer son billet, un contortionniste qui refuse de s'installer sur son siège et un représentant en pots de peinture), le train fait halte en rase campagne. Victor n'en croit pas ses yeux : il n'y a plus de rails ! Impossible de poursuivre le voyage.
Magda et lui décident alors de tracer eux-même les rails, avec deux pinceaux et de la peinture. Or, leur chemin aussi se sépare car ils ne sont pas d'accord sur la destination à suivre. Victor trace droit devant lui et il va finir par décoller du sol. Entre ciel et mer, à dos de cheval ou sur un vélo, en deltaplane ou en sous-marin, Victor va voir du pays, s'affranchir des limites et sortir des rails.
Dernières escale : Paris, la tour Eiffel. A son sommet, ce sera une autre rencontre qui attend notre conducteur de train, qui s'en remettra alors au destin pour décider le chemin à suivre !
Fabuleux.
Comme souvent, j'adore la réunion des talents que sont Manuela Salvi et Maurizio A. C. Quarello. L'histoire est singulière, pétillante, décoiffante. Les illustrations, belles à couper le souffle, proposent un monde qui n'existe plus et dont le charme rétro me séduit instantanément.
Je vous le recommande chaudement !

Sarbacane, 14,90€

Au gré de mes balades musicales, j'ai même découvert une chanson de Joe Dassin (!) dont voici un extrait des paroles qui collent parfaitement avec notre histoire... 

Tous les deux, on se ressemble
On a besoin de bouger
De temps en temps
Contre le vent
De changer de gens
De prendre le temps
Si on veut le refaire le monde

Viens, là-bas au bout des rails
Jusqu'à ce que le train s'arrête
Viens, il faut que l'on s'en aille
Il faut le faire ce fameux voyage

:))

=) deux albums également conseillés par Gaëlle ICI et ICI

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,