Cet album va enchanter tous les amoureux des livres. Petits et grands.
le_meilleur_ami_des_livresA travers l'histoire d'un chien qui aime passionnément la lecture et décide d'ouvrir une librairie pour partager son goût des livres, nous suivons ses premiers pas teintés de déception, de frustration, de solitude pour enfin s'ouvrir sur la magie, l'imagination et la révélation. Car finalement, tout le plaisir de la lecture réside dans le partage.
C'est un album qui ne manque pas d'humour, et qui nous montre que lire permet de casser la monotonie, l'ennui et d'ouvrir l'esprit, d'inviter au rêve et à l'évasion. J'ai été tout simplement charmée !
Les illustrations sont tendres, j'ai vraiment apprécié, et puis j'aime les chiens, donc j'étais plutôt gâtée. Notre héros de l'histoire est craquant et plus qu'attachant. 
Louise Yates se révèle pour moi une très belle et enthousiasmante découverte.

Le meilleur ami des livres  ~ Louise Yates (Milan jeunesse, 2010 - 10,90€)

************

Au début, l'histoire d'Un loup à la maison semble être une simple version revisitée du Loup et des Septs Chevreaux. Sympa, mais sans plus. C'est après que la bonne surprise arrive et que ça touche la corde sensible.
un_loup_a_la_maisonOn découvre comment Mme Bê, une ménagère accomplie et qui aime tenir sa maison, son jardin et ses enfants à la baguette, va progressivement s'assouplir du fait de sa cohabitation avec un loup, vieux, fatigué et usé. Papilou a été recueilli par les enfants alors que leur maman était au marché. Il est faible, très malade, les chevreaux s'attachent à lui alors qu'il se retape une santé et commence à s'occuper d'eux en leur racontant des histoires. Mais cette situation exaspère Mme Bê, qui n'en peut plus. Sa maison est en désordre, il y a des poils partout, elle déteste ce loup ! Celui-ci en a conscience, il se montre discret, prévenant et petit à petit il invite sa bienfaitrice à se détendre. A prendre le temps de se prélasser sous un pommier. A ouvrir les fenêtres et les portes de la maison. C'était devenu si rare, dans le quartier chaque maison  reste cloîtrée et plus personne ne rend visite à son voisin. La présence de Papilou va finalement décomplexer la crispation générale. Les visites deviennent plus nombreuses, la maison de Mme Bê ne désemplit plus, même si elle se montre souvent excédée, elle prend finalement plaisir à voir son quotidien bousculé, à avoir de la compagnie, à vivre dans l'harmonie, la joie et la bonne humeur.
La fin est un chouia triste, les enfants y seront probablement sensibles, mais ils en apprécieront davantage la portée de l'histoire. Le loup, qui incarnait l'ennemi de longue date, s'avère ici le ressort pour faire sauter les soupapes de sécurité d'une petite vie trop bien rangée et malheureusement étriquée. Cet album est très beau, grâce aux illustrations et aux couleurs de Sébastien Pelon, et Mim nous raconte une histoire qui traite d'amitié et de respect.
Une lecture qui gagne à être connue. (Milan jeunesse, 2010 - 13€)

challenge Je lis aussi des albums - 8

challenge1jelisaussidesalbums