05/01/11

Mortels Petits Secrets #1

Petite piqûre de rappel  smileyc040

mortels_petits_secrets

disponible en VF chez Albin Michel jeunesse, coll. Wiz

 

Sur le parking de l'école, Camelia est sauvée in extremis par un inconnu alors qu'une voiture fonçait droit sur elle. Ce type lui touche le ventre puis s'enfuit. Trois mois plus tard, Camelia le retrouve dans son lycée. C'est le nouvel élève, il s'appelle Ben et il a une réputation affreuse. On raconte qu'il aurait poussé sa petite amie du haut d'une falaise, horreur ! Seule Camelia lui accorde le bénéfice du doute, elle tente de l'approcher pour le remercier de lui avoir sauvé la mise mais Ben la repousse et prétend que ce n'était pas lui, qu'elle se trompe. Vlan.

Ben et Camelia se retrouvent en cours de sciences, ils sont partenaires. Ils multiplient tous les efforts pour se tenir à distance, et puis arrive un léger incident lors d'une manipulation de produits chimiques et LE contact a lieu. Ben a posé la main sur Camelia, et alors là ... mazel tov ! Quelques jours après, son comportement change totalement et il propose à Camelia de sortir ensemble. Malgré les conseils de ses amis de refuser et fuir ce type, elle s'y précipite et ne sera pas au bout de ses peines !

En parallèle de cette semi romance balbutiante, nous suivons aussi les pensées d'un tordu qui traque Camelia. Fou amoureux, il prend des photos d'elle, glisse les clichés dans sa boîte aux lettres, lui envoie des cadeaux et lui téléphone le soir. Qui est-il, que veut-il. Impossible de le savoir, car cet individu devient progressivement menaçant par son insistance. Camelia est en pleine panique, doit-elle se méfier de Ben qui vient de lui annoncer qu'elle est en danger de mort. Est-ce lui l'inconnu qui la harcèle ? Soudainement, la vie de Camelia prend un tour plus sombre et vraiment flippant. Même dans sa maison, elle ne se sent plus en sécurité, elle ne sait plus à qui faire confiance, et Ben a une attitude inquiétante, c'en est trop, elle choisit de se tenir à l'écart. La menace, alors, devient plus oppressante.

Voilà un vrai roman à suspense, teinté d'un zest de fantastique, alors qu'aucun réel élément surnaturel n'intervient ! ... C'est le flip total, l'angoisse de partager la vie de cette lycéenne qui soudainement perd pied, tombe amoureuse, se découvre en danger, se méfie de son petit copain puis doute de tous ses acquis. Le lecteur est lui-même dans la confidence du maniaque, à surprendre ses pensées, sans jamais se douter de sa réelle identité. Plusieurs intervenants dans l'histoire ont la légitimité d'être suspectés, autant dire que le final est assez bluffant !

(roman lu en VO en janvier 2010)

Traduit de l'anglais (USA) par Cécile Chartres (l'auteur de Joyeux Ornithorynque ! ; Poil au nez ; Petit meurtre et menthe à l'eau ?)
280 pages - 13,50€

Posté par clarabel76 à 13:45:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Pêle-Mêle Clarabel #16

 

 

Avis de dernières lectures : smileyc052bis

Voici Lola et Lola agent secret d'Isabel Abedi. Une série drôle et punchy qui raconte les aventures rigolotes d'une petite allemande de 9 ans 1/2 qui rêve la nuit d'être une chanteuse de pop-rock et qui, le jour, aime beaucoup fourrer son nez dans les affaires des autres. Avec sa meilleure amie Flo (leur rencontre se passe dans le tome 1, et c'est déjà tout un programme !), Lola revêt la panoplie du parfait agent secret afin de s'introduire chez un critique gastronomique qui n'a pas digéré sa visite dans le restaurant familial, où bosse également la mère de Flo, et qui menace donc avec son article grognon de mettre en péril les affaires du père de Lola. En route, la demoiselle tombe amoureuse. A dix ans c'est terrible, beau, sérieux déjà et touchant - je n'oublie pas que c'est une lecture récréative, qui s'adresse à des mistinguettes qui ont l'âge de ma fille, et qui ont donc des attentes toutes propres, toutes lisses et bien gentilles. Et c'est tant mieux ! Car cette série aux allures girly (les illustrations d'Isabelle Maroger sont pour cela parfaites et craquantes) est fraîche, drôle et distrayante. A adopter ! Voir un aperçu sur le blog de l'illustratrice. (Bayard jeunesse, 2008 & 2010)

IMG_1756 IMG_1759

Vous pensiez tout connaître des contes de fées et vous avez le goût de secouer tout ça en voulant des histoires qui partent dans tous les sens, tout en respectant la trame d'origine ? Optez donc pour les Anticontes de fées de Grégoire Solotareff ! Ce sont trois histoires à l'envers, trois histoires détournées des classiques et franchement c'est un régal. On découvre un Petit chaperon vert au caractère revêche, qui n'a pas peur du loup et qui peste de devoir mettre en garde sa copine au chaperon rouge, laquelle papillonne dans les bois sans craindre la bête féroce. Ha ha ! Non seulement Barbe Bleue cachait sa pièce secrète (sa salle des tortures) mais il aurait eu également un frère - Barbe Rose, un type gentil qui observait les crimes du tyran en attendant sagement son heure pour sauver les demoiselles trop curieuses. La cruauté de ce conte donne ici lieu à un grand moment d'humour. Barbe Rose, ou celui qui se rêvait nabab à la place du tortionnaire... le pied ! Et enfin, la Laide au bois dormant, ou comment une jumelle jugée trop laide a vécu à l'écart mais sans jalousie, profitant des 100 ans pour mener une vie heureuse et très calme (du moins, une petite vengeance envers la Reine mère n'est pas de refus, gnak gnak gnak). J'ai beaucoup aimé l'arrivée du prince charmant au look un peu voyou, qui vient enlever sa princesse avec sa tronçonneuse d'or. Les temps ne sont plus ce qu'ils étaient, et je trouve ça génial !  C'est une lecture originale, culottée et truculente. (L'école des loisirs, 2009) Illustrations de Nadja.

L'occasion de vous rappeler l'existence de Château l'attente de Linda Medley (Editions Ça et Là, novembre 2007) :

IMG_1763

Le poids de ce livre vous donnera des biscotos en béton, et c'est tant mieux aussi de découvrir son contenu alléchant, enchanteur, un peu barré et loufoque comme j'aime. Cela commence par une version de la Belle au bois dormant, classique et intéressante, mais après le départ de la princesse... Le château est abandonné, quelques âmes vont alors prendre possession des lieux et tous ont en commun d'être soit déboussolés ou incompris, rejetés par la vie ou touchés par un coup du sort. Ce Château l'Attente devient donc le rendez-vous de tous ceux qui veulent vivre une autre vie, en harmonie et en paix. C'est reposant, on s'y sent comme dans du coton, c'est doux et rassurant. On y croise un peu de tout - des humains, des animaux ou des créatures fantastiques. Tous ont une histoire attachante, chaque chapitre offre l'occasion d'en apprendre plus sur chacun d'eux. Et 450 pages plus loin, on a le sentiment d'être orphelin parce qu'il faut tous les quitter et retourner à sa vraie vie.
(Lecture destinée pour les plus adultes d'entre nous...)

Petite déception avec le nouveau roman de Colas Gutman, Les super-héros n'ont pas le vertige. smileyc089

IMG_0262 IMG_0263

Comment vous dire ? Je suis une grande, GRANDE admiratrice des histoires de Colas Gutman. Et chacun de ses livres a été pour moi un régal de lecture. L'histoire de Maurice avait tout pour me plaire : on parle de super-héros. Et j'adore les super-héros ! Ajoutez cette ravissante couverture de Marc Boutavant, dont j'aime beaucoup le travail également, bref, les carottes étaient cuites. Mais non ! Quelle désillusion. Ce qui avait débuté dans un grand tourbillon d'humour a subitement glissé dans une certaine gravité inopinée. Oui, oui, il se passe un événement tragique, mais pourquoi ?! Je me suis posée la question sur son utilité. A la fin, je ne savais plus du tout où on allait, quel était le propos de l'histoire (la timidité, non ?...), pourquoi les parents ressemblaient à des pantins sans utilité, et si finalement la volonté de faire léger n'a pas été traitée trop maladroitement. Bon, on fera comme si. Et lisez La vie avant moi, c'est un petit bouquin génial !  (L'école des loisirs, 2010)

On change de registre, on opte pour un livre rigolo et qui NE SE PREND PAS DU TOUT AU SERIEUX : Krotokus 1er, Roi des Animaux de Caryl Ferey (Pocket jeunesse, 2010).

krotokusKrotokus est un monarque despotique, un monstre sanguinaire, particulièrement fainéant, qui se charge d'éliminer ses ennemis à force de coups bas. Pour mieux endormir son peuple, il mijote de marier son fils à une Danaïde - la princesse Papillon. Malheureusement celle-ci se fait enlever par des hyènes, au grand dam de sa dame de compagnie, la vache Pâquerette, complètement traumatisée par cette agression. La cour fait alors appel à Goupille, le renard qui craque pour le sexe féminin, le vin et les câlins. L'opération pour sauver la fiancée est lancée, les scènes à venir s'annoncent poilantes, délirantes, burlesques, cocasses et fatalement irrésistibles ! L'histoire s'adresse à la fois aux plus jeunes (la trame de l'histoire est simple, l'action trépidante, ça fonctionne toujours) et aux plus adultes (l'humour, les clins d'oeil font des étincelles, même si le second degré n'est pas toujours très clair pour les enfants, qu'importe...). C'est mieux que du prozac.

En voici un extrait,
- Tu me plais bien, petit renard, dit-elle. Mais ne m'appelle plus jamais reine : je renonce à ce titre idiot et me range près de mon peuple, et de tous les autres...
Les moustaches de Goupille frémirent de plaisir.
- Qu'à cela ne tienne, très, très chère... Je ne sais pas ce que vous avez prévu pour les cinquante prochaines années de votre vie, mais je suis d'accord pour les passer avec vous... si le coeur vous en dit, bien sûr.
Goupille souriait, mais son coeur battait comme des volets dans la tempête. La lionne prit son air le plus majestueux :
- Mon coeur est grand, dit-elle. Il y a bien assez de place pour un petit renard comme toi... Mais je te préviens : je n'aime que la douceur, l'amour et le rock'n roll.

Oh yeah.

Et pour terminer ce marathon de lectures cautionnées par mademoiselle ma fille... Dans la collection des destins extraordinaires des grands héros de la mythologie, je demande Lancelot du Lac. Cette version a été rédigée par Anne-Laure Bondoux. Oui, Anne-Laure Bondoux ! Hélas je n'ai pas trop retrouvé son brin de plume. Le style est simple, mis au service d'une histoire entraînante et instructive (notamment pour ceux qui ne connaissent pas !). Un peu trop simple, à mon goût. L'accent est porté sur l'amour fou de Lancelot pour Guenièvre - la fin ne dit pas ce qu'il adviendra d'eux après leur fuite de Camelot mais ce n'est pas ce qui compte... L'histoire ici veut montrer un Lancelot amoureux - un amoureux loyal et honnête, envers sa dame et envers lui-même. Un amoureux au coeur palpitant ! L'idée est noble et respectable. (Tourbillon, 2010) Illustrations de Joëlle Jolivet. 

IMG_1780