15/06/11

"For me, reading is remembering."

IMG_4359

Lili souffre d'un mal étrange - elle n'a aucun souvenir du passé, tout s'efface à 4h33 tous les matins, par contre elle connaît le futur (cela se manifeste par des flashs soudains et inopportuns). La situation est terriblement embarrassante. Aussi, Lili construit sa vie autour de ses notes, qu'elle rédige scrupuleusement avant de s'endormir, afin de démarrer chaque journée de bon pied. Car Lili tente de mener une vie normale, elle se rend au lycée, n'a pas beaucoup d'amis, et pour cause, soit elle se replie sur elle-même, soit elle manque de diplomatie, du fait de ses visions du futur. (Elle tentera, par exemple, d'éviter à sa meilleure amie une désillusion sentimentale, hélas cela entraînera une brouille entre elles.)

Côté coeur, Lili n'a jamais songé à se donner du temps non plus jusqu'à ce qu'elle rencontre Luke. C'est le petit nouveau de l'école, il est craquant et il en pince sérieusement pour la jeune fille (qui s'effarouche, avant de tomber dans ses bras, mais veut préserver son secret donc elle fait semblant de n'avoir aucun problème et blablabla). La relation est très mignonne, et puis le garçon a un charme fou, cela contribue grandement à afficher un sourire de bécasse, croyez-moi ! Bref, tout ceci sent bon la bluette mijotée aux petits oignons mais le problème demeure - le cas de Lili est bizarre. A quoi est lié son mal ? à quoi correspondent ses cauchemars récurrents ? pourquoi son père a disparu de la circulation ? qu'a cherché à découvrir Lili en voulant rencontrer sa grand-mère ? parviendra-t-elle, un jour, à corriger sa mémoire défaillante ? devra-t-elle vivre longtemps avec ce handicap ?

Toutes ces questions ont été, pour moi, essentielles pour terminer ma lecture. Parce qu'à force, l'histoire se pelotonne sur elle-même pour ronronner de plaisir, mais l'intrigue stagne aussi. Et il faut admettre que ça devient un peu long et ennuyeux tout ça... Le dernier tiers du roman, par contre, nous bombarde d'anecdoctes toutes plus incroyables les unes que les autres, à tel point que ça n'a plus ni queue ni tête ! Il se passe trop de choses, trop d'explications hâtives, bref le dénouement est expéditif et incongru.

Dans l'ensemble j'ai trouvé ce roman intéressant mais bancal. Peut-être m'attendais-je à une lecture plus proche du film 50 First Dates (Amour et amnésie, en français. Avec Adam Sandler et Drew Barrymore), en plus de la guimauve romantique assumée, j'aurais souhaité un ton plus comique (ce qui est loin d'être le cas, car c'est plutôt triste et solennel). Les éditions de la Martinière ont misé gros sur ce roman, puisqu'il sort en même temps qu'aux USA, chacun jugera donc selon ses attentes, en ce qui me concerne je suis un peu déçue.

Forgotten - Cat Patrick
La Martinière J. (2011) - 297 pages - 13,90€
traduit de l'anglais (USA) par Céline Laurent

Francesca est plus indulgente.

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,