IMG_4676

Myriam a vécu la honte de sa vie quand son auteure préférée est venue dans sa classe et qu'elle a éclaté en larmes sous le coup de l'émotion. Depuis, elle ne rêve que de lui écrire. Mais c'est difficile... Elle décide de déverser tous ses secrets dans un journal intime, rebaptisé La poubelle des larmes pour l'occasion. Le divorce de ses parents, le passage au collège, son envie de devenir écrivain, les coups de gueule et les coups de foudre, tout y passe. C'est le début d'une nouvelle vie.

Nouvelle collection publiée aux éditions Thierry Magnier, le feuilleton des Incos a cherché à tisser une collaboration directe entre l'auteur et des classes de CM2 et 6ème. L'un écrit, les autres commentent et apportent leurs avis. J'ai particulièrement apprécié retrouver des extraits de ces échanges à la fin des ouvrages.

En ce qui me concerne, j'éprouve une petite préférence pour le texte de Frédéric Kessler - A mort la mortLéopold et les habitants de son village passent un pacte avec la mort: la vie éternelle pour tous s'ils renoncent à faire des enfants. Est-ce une si bonne idée ? Il y a une grande portée philosophique derrière ce texte qui se pare d'humour et qui joue avec le feu. Traiter de la mort, c'est un risque. Le pari est réussi à partir du moment où l'auteur fait comprendre qu'il faut s'emparer des sujets qui fâchent ou qui effraient, afin de les décortiquer pour mieux comprendre leur principe. Et ainsi, on en vient à la conclusion que la mort, ça fait partie de la vie et que sans elle, c'est aussi la vie qui fout le camp. Tout stagne, tout se répète, l'ennui s'installe... non, ce n'est pas une vie. J'ai beaucoup aimé cette approche et j'ai apprécié aussi les discussions des enfants-lecteurs qui ont su tirer les bonnes leçons également.

A Mort la Mort - Frédéric Kessler / La Poubelle des Larmes - Elisabeth Brami
éditions Thierry Magnier, coll. Le feuilleton des Incos, 2011. 4,95€ le livre.