07/07/11

"Le saule est l'arbre des rêves."

IMG_4668

Elles étaient amies depuis l'école élémentaire, mais les années collège ont distendu les liens. Ama, Polly et Jo sont maintenant des copines qui ne se comprennent plus beaucoup. L'été arrive et chacune prépare son projet personnel : Ama reçoit la désagréable nouvelle de participer à un stage en plein-air alors qu'elle déteste ça, Polly découvre que sa grand-mère était mannequin et entreprend de suivre son chemin en commençant un régime, Jo accepte un job de serveuse, tombe amoureuse d'un garçon dans un bus et entretient avec lui une relation clandestine. Autant d'expériences qui leur offriront des larmes de bonheur et de frustration ! 

C'est une histoire toute mignonne, avec des héroïnes plus jeunes, qui prennent exemple sur les célèbres 4 filles et un jean (souvent citées dans le roman). Peut-être parce que c'est une lecture qui convient davantage à des collégiennes, me suis-je sentie moins touchée et concernée. J'ai lu ce roman avec plaisir et retenue aussi. Cela évoque essentiellement l'amitié et l'enfance, le fait de grandir, de changer, d'avoir des envies et des secrets, de ne plus vouloir tout partager, d'être seule ou de se sentir mise de côté injustement, d'être différente, de ne plus comprendre ses parents aussi (il y a des histoires de séparation, de drame familial ou de problème d'alcool). Ce n'est pas trop rose bonbon non plus, mais ça se lit pendant les vacances tant le rythme est fluide et peu contraignant.

Trois amies pour la vie - Ann Brashares
Gallimard jeunesse, 2010 - 294 pages - 12€ 
traduit de l'anglais (USA) par Vanessa Rubio 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,


06/07/11

A quoi ça sert ... ? (avis aux 8-12 ans, et plus aussi, rien ne l'interdit !)

IMG_4676

Myriam a vécu la honte de sa vie quand son auteure préférée est venue dans sa classe et qu'elle a éclaté en larmes sous le coup de l'émotion. Depuis, elle ne rêve que de lui écrire. Mais c'est difficile... Elle décide de déverser tous ses secrets dans un journal intime, rebaptisé La poubelle des larmes pour l'occasion. Le divorce de ses parents, le passage au collège, son envie de devenir écrivain, les coups de gueule et les coups de foudre, tout y passe. C'est le début d'une nouvelle vie.

Nouvelle collection publiée aux éditions Thierry Magnier, le feuilleton des Incos a cherché à tisser une collaboration directe entre l'auteur et des classes de CM2 et 6ème. L'un écrit, les autres commentent et apportent leurs avis. J'ai particulièrement apprécié retrouver des extraits de ces échanges à la fin des ouvrages.

En ce qui me concerne, j'éprouve une petite préférence pour le texte de Frédéric Kessler - A mort la mortLéopold et les habitants de son village passent un pacte avec la mort: la vie éternelle pour tous s'ils renoncent à faire des enfants. Est-ce une si bonne idée ? Il y a une grande portée philosophique derrière ce texte qui se pare d'humour et qui joue avec le feu. Traiter de la mort, c'est un risque. Le pari est réussi à partir du moment où l'auteur fait comprendre qu'il faut s'emparer des sujets qui fâchent ou qui effraient, afin de les décortiquer pour mieux comprendre leur principe. Et ainsi, on en vient à la conclusion que la mort, ça fait partie de la vie et que sans elle, c'est aussi la vie qui fout le camp. Tout stagne, tout se répète, l'ennui s'installe... non, ce n'est pas une vie. J'ai beaucoup aimé cette approche et j'ai apprécié aussi les discussions des enfants-lecteurs qui ont su tirer les bonnes leçons également.

A Mort la Mort - Frédéric Kessler / La Poubelle des Larmes - Elisabeth Brami
éditions Thierry Magnier, coll. Le feuilleton des Incos, 2011. 4,95€ le livre. 

Posté par clarabel76 à 12:30:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

Sur le chemin des vacances #3

IMG_4675 Comme chaque année, des centaines d’étudiants se donnent rendez-vous pour le rassemblement de fanfares des Beaux-Arts. Dans cette grande joute musicale déjantée il s’agit de jouer déguisé, boire et tenir le rythme toute la nuit. Chacun semble avoir ses raisons de venir ici, et pourtant, au milieu de ce cortège, Alda cherche quelles sont les siennes, entre peine de coeur et quête de soi.

Une vraie débauche de musique, d'alcool, de rires et de larmes. Un vrai grain de fantaisie et quelques pointes de désillusion existentielle font de Fanfare une lecture bigarrée qui me plaît infiniment. Et j'aime beaucoup Aude Picault. 

Fanfare - Aude Picault (Shampooing, 2011) 

IMG_4683 IMG_4672

Magnus Philodolphe Pépin (j'adore son nom !) a 321 ans, il est botaniste, minéralogiste et entomologiste, il est haut comme trois pommes et a pour compagnon un grillon. Magnus ne cesse de s'extasier devant le spectacle que la nature lui offre. En bon observateur qu'il est, insatiable curieux par-dessus le marché, il multiplie les expériences pour réaliser ses rêves les plus fous - parmi lesquels, voler comme un oiseau. La nature étant son modèle, il traque les pistes et les astuces pour parvenir à son but.

C'est drôle ! C'est beau ! C'est ingénieux, intelligent, fou et cocasse. Je suis complètement sous le charme.
Découvert chez Gaëlle.

Comme une soudaine envie de voler (carnet de curiosités de Magnus Philodolphe Pépin) - Dedieu
Petite Plume de Carotte, 2011. 

IMG_4679 Quand Jacotte part en vacances, ça donne : un camping de la Mouette rieuse, une tente impossible à monter, un parasol (mais, vraiment, c'est la honte), un chien qui se prend trop au sérieux, des kilomètres qui usent les souliers (arnaque !), des parents panés, une maîtresse en maillot de bain, des soirées karaoké, un Léon collant, deux cartes postales et une petite fille en pleine forme ! 

Et c'est loin d'être une arnaque ! Jacotte, c'est cette petite fille espiègle, avec ses couettes en bataille, une délicieuse rouquine qui dit haut et fort ce qu'elle pense. Même en vacances, il ne faut jamais relâcher l'effort. Il y a toujours ces petits détails qui vous gratouillent et qui, forcément, font doucement rigoler. 

Jacotte en vacances - Géraldine Collet et Estelle Billon-Spagnol (hélium, 2011) 

IMG_4680 

C'est un petit (par sa taille) ouvrage illustré qui recense toutes les premières fois, mais aussi les deuxièmes fois opposées en vis-à-vis. Qu'est-ce que c'est drôle ! C'est moi qui vous le dis. Il y a obligatoirement un passage où vous allez vous reconnaître et ricaner de bon coeur. Et puis, je suis complètement fan de Ronan Badel ! Son humour canaille se marie parfaitement avec le texte, qui est tendre, léger et espiègle. Ahlala, qu'est-ce que c'est bien !

Le Petit Livre des 100 Premières fois - Stéphane Daniel & Ronan Badel 
Sarbacane, 2011. 

IMG_4685 

Parce que les illustrations de Magali Clavelet sont toujours un bonheur pour les yeux. Et parce que, souvent, les adultes font preuve d'une nostalgie un peu bête. (C'est tout moi, ça.)

Les Vacances - la comtesse de Ségur (Tourbillon, 2011)

IMG_4618 Claude on Holiday - Alex T. Smith

Existe aussi Claude in the City (merci Mélanie pour la découverte).
Cette série est extra ! Il y a beaucoup d'humour dans le texte, les illustrations sont follement élégantes, on y trouve une touche de charme désuet et un trait d'esprit très à-propos. Claude est un chien qui vit d'incroyables aventures durant la journée, pendant que ses maîtres sont absents de la maison et ne doutent pas un seul instant de la double vie de leur compagnon à quatre pattes. Claude a pour acolyte Sir Bobblysock (en fait, une chaussette blanche à rayures rouges).
Dans ce deuxième volume, non seulement Claude va voler au secours d'un nageur en détresse (et le sauver des crocs d'un requin), et il prêtera main forte à une famille de pirates à la recherche d'un trésor. En bonus dans ce livre, quelques passages en français balbutiant.
So cute !

Published by Hodder Children's Books, 2011. =)  A quand une parution française ?!  

05/07/11

Soul-jacking. That's my own shorthand for whatever this situation is.

IMG_4596

Mercy est un ange déchu, qui a perdu la mémoire. Pour rentrer dans les bonnes grâces, elle doit accomplir des missions sur Terre en se glissant dans la peau de mortelles. Cette fois, elle devient Carmen, une choriste qui a un gros problème d'eczéma, qui souffre d'un complexe d'infériorité, et qui participe à une manifestation de chant dans une petite paroisse nommée Paradise (!). En plus de ça, Mercy découvre que ses hôtes sont meurtris suite à la disparition de leur fille, Lauren, que tout le monde croit morte, à l'exception du frère, Ryan (so sexy). Mercy va donc mettre son nez dans les affaires de famille, ce qui va prodigieusement agacer le garçon, jusqu'à ce qu'il réalise que Mercy/Carmen n'est pas une nana comme les autres.
Je préviens - il y a une toute petite romance à l'horizon ! 
Car dans le même temps, Mercy doit comprendre sa propre histoire, tenter de retrouver Luc, son amoureux pour lequel elle a tout perdu (les raisons demeurent encore obscures), même si elle s'amourache aussi de Ryan - oh yeah. Dernier point important, elle doit se tenir à l'écart des "8", qui sont à l'origine de sa disgrâce, et ne pas faire de vagues.
C'est un premier tome qui sert essentiellement à expliquer l'univers de Mercy, faire sa connaissance et apprécier son humour sarcastique, sur fond d'une intrigue criminelle qui révèle des faits dégoûtants, qui font froid dans le dos. 
C'est un roman qui se lit vite et bien, qui n'est pas désagréable non plus, même si parfois l'ensemble fait un peu brouillon, tant la confusion des identités (Mercy/Carmen) est troublante.

Mercy - Rebecca Lim
Published October 2010 by HarperCollins Children's Books
  

LUENVOLu en VO - 28

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

04/07/11

Sur le chemin des vacances #2 : Le Viandier de Polpette - Olivier Milhaud & Julien Neel

IMG_4593

Où que vous soyez, il faut que vous glissiez cette bande dessinée dans votre besace. C'est un vrai régal de lecture !
Le Viandier de Polpette raconte l'histoire d'un ancien militaire (Polpette), chargé de nourrir les troupes durant la guerre, et qui s'est reconverti dès lors qu'il a découvert le petit paradis qu'est le Coq Vert. Ce lieu-dit appartient au jeune Fausto de Scaramanda, un fils de comte qui a connu l'exil dès son âge tendre et qui a su rendre cet endroit unique et au charme bucolique irrésistible.
C'est, par excellence, le lieu de perdition d'une petite communauté attachante et atypique, on y trouve Alméria, la responsable des bains, madame Sweep ou mademoiselle Emma, de parfaites soubrettes redoutablement efficaces, messieurs Diego Suarez et Léopold, deux clients qui font partie des murs, Andrew le spécialiste des cocktails qui ne décroche jamais un mot, sans oublier Biryani l'intendant et Polpette notre cuisinier taiseux qui exprime tout son art dans ses petits plats (à souligner, "viandier" signifie "livre de recettes" en vieux français).  
Non seulement c'est drôle, particulièrement cocasse et truculent, et c'est fichtrement gourmand ! On pourrait se contenter de se fondre dans cette ambiance délicieuse, le lecteur est déjà séduit, mais le scénario nous réserve quelques surprises (le retour du père de Fausto, par exemple). De plus, c'est une bd qui propose un brassage d'inspirations littéraires tout à fait étonnant (on parle de "sweet fantasy", mais pas seulement). Ce mélange des genres peut déstabiliser même s'il révèle aussi une volonté de proposer un univers à part très pertinent (et auquel j'ai vraiment adhéré !). 
Cette lecture vous transporte et ça fait un bien fou, ce n'est pas anodin si on trouve l'allusion à une "bulle" qui vous coupe du reste du monde, car vous quittez le Coq Vert avec une pointe de nostalgie et beaucoup de regret. (De prochaines aventures sont annoncées - ouf !) 

Le Viandier de Polpette - Olivier Milhaud & Julien Neel smileyc002
Gallimard, 2011.  

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

Big Nate, le champion de l'école

IMG_4591L'école est finie, mais on se permet un petit détour pour rencontrer Big Nate et le suivre une journée dans sa folle vie de mauvais élève. En fait, son problème est qu'il n'aime pas beaucoup l'école et il se sent particulièrement incompris. Bizarrement ses blagues ne séduisent pas tout le monde... C'est comme aussi l'histoire du cookie surprise, il est écrit : Aujourd'hui, vous surpasserez tous les autres. Big Nate n'en doute pas, cette journée sera unique et exceptionnelle ! Bien évidemment, rien ne se passe comme prévu puisque Big Nate va cumuler les bêtises, les profs ne vont pas comprendre son humour ou se méprendre sur des situations embarrassantes. Les copains vont le charrier, certaines filles lui chercher des poux. A la clef, c'est toujours lui qui trinque. 
Ce qui est sympathique dans ce livre, c'est son mélange entre bd et roman. Et puis, le ton et l'ambiance me font irrésistiblement penser à Greg du Journal d'un dégonflé de Jeff Kinney. Ce sont d'ailleurs deux lectures pratiquement semblables (il n'est donc pas étonnant de retrouver le commentaire du deuxième en couverture de celui-ci !). Ce que j'ai apprécié chez Big Nate, ce sont essentiellement ses expressions du visage et ses commentaires sur ses profs, ses camarades ou même sa famille. L'histoire, elle, a de grandes chances de parler aux plus jeunes lecteurs (dès 10 ans). Il s'agit aussi du premier tome d'une série dont trois tomes, au moins, seront publiés.
Dernière précision, Big Nate s'est d'abord fait connaître aux USA sous forme de comic strip. A la lecture, vous reconnaîtrez les modes et les recettes. ;o) 

Big Nate, le champion de l'école - Lincoln Peirce
Gallimard jeunesse, 2011 - 214 pages - 12€
traduit de l'anglais (USA) par Jean-François Ménard 

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01/07/11

Croquer Big Apple à pleines dents

IMG_4588

C'est l'été et Carrie débarque à New York pour suivre un séminaire d'écriture. Son rêve se réalise enfin ! Après quelques déboires pour se loger, elle s'incruste chez Samantha Jones, alors fiancée à un passionné de base-ball et bossant comme une dingue dans la publicité, puis fait la connaissance de Miranda Hobbes, en pleine manifestation contre la pornographie devant un grand magasin. Eh oui, tous ces noms ne vous sont pas inconnus, fans de la série que vous êtes ! 

Qu'est-ce que c'est drôle, d'ailleurs, d'imaginer nos nanas dans les années 80 ! Carrie est encore au stade de wannabe, elle est de toutes les soirées, rencontre du monde, tombe amoureuse d'un dramaturge célèbre, bosse sur sa pièce, décroche une lecture publique, assure sa promo, prend la grosse tête, renie ses racines, se fâche avec sa meilleure amie de Castlebury, ne reconnaît plus son père, se plaint des hommes, de l'amour et du sexe. Les fondamentaux prennent racine !!! 

Avouez que, franchement, tous les ingrédients sont là, rendant la lecture savoureuse, légère et divertissante ! C'est vintage dans l'âme, mais tellement frais aussi. On parcourt les 488 pages avec facilité, bonheur, grisé par la nostalgie et les retrouvailles avec Carrie Bradshaw et ses copines. Et puis New York, tout simplement...

Summer and the City - Candace Bushnell
Albin Michel, coll. Wiz, 2011 - 488 pages - 18€
traduit de l'anglais (USA) par Valérie Le Plouhinec 

Sur le chemin des vacances #1

Parce que la route, parfois c'est long, voici de quoi tuer le temps de façon ludique et instructive...

IMG_4578

Au sommaire : de la lecture pas commune avec des histoires magiques, du coloriage, des jeux, un livre à tourner dans tous les sens, des boutons sur lesquels il faut appuyer, des flèches à suivre, des conserves à glisser dans le caddy, des étoiles à dessiner, des autocollants à utiliser comme on veut, et en plus on chante, on souffle sur des bulles, on tape dans les mains... C'est un chouette compagnon de vacances !
Les vacances de Turlututu - Hervé Tullet (Bayard jeunesse, 2011) 

IMG_4576 IMG_4577

La roulette à devinettes est une nouvelle série de Fabienne Teyssèdre et c'est plutôt original. Qui n'a jamais posé des questions idiotes dans sa vie ? Est-ce qu'une girafe, ça fait des bisous ? Est-ce qu'un singe, ça se regarde dans le miroir ? Est-ce qu'un lion, ça mange des mouches ? Est-ce qu'un éléphant, ça boit du jus d'orange ? Grâce à la petite roulette au centre des questions, vous obtenez aussitôt la réponse ! 
Est-ce qu'une girafe... - Fabienne Teyssèdre (Seuil jeunesse, 2011)

 IMG_4580

Ce livre-là, c'est un peu ma bête curieuse que j'aime beaucoup ! C'est un livre qui répond avec humour à toutes les questions qu'on se pose sur les trucs plus ou moins étranges qui se passent dans le corps comme les bleus, le hoquet, le bâillement, les ampoules, les bosses, les crottes de nez, le torticolis, les caries, la chair de poule, la fièvre, les gargouillis, les fourmis dans les jambes, les fractures, les verrues, les grains de beauté, les larmes, les points de côté, les entorses, les cicatrices, le rougissement, les boutons, les piqûres de moustiques, le mal des transports, les poux... Demandez le programme, il est vaste, varié, intéressant. Je vous mets au défi de ne pas vous arrêter sur au moins un sujet du livre - IM.PO.SSI.BLE ! 
Aîe ! Prout ! Atchoum ! - Delphine Godard & Nathalie Weil. Illustrations de Roland Garrigue. (Nathan, 2011) 

IMG_4582

Incontournable, l'inventaire illustré de la mer ! Ce sont 100 espèces marines, des mammifères les plus connus aux poissons les plus étranges en passant par les crustacés, les mollusques et les plantes, qu’Emmanuelle Tchoukriel nous invite à découvrir. Les illustrations sont tout simplement superbes, la mise en page épurée et le papier très beau ! Vraiment un indispensable pour cet été.
Inventaire illustré de la mer - Emmanuelle Tchoukriel & Virginie Aladjidi (Albin Michel jeunesse, 2011)
-) lire le billet plus approfondi de Bauchette.

IMG_4569 IMG_4571

En voilà une chic idée de marier le jeu de l'oie à la découverte des châteaux de France qui ont compté dans l'Histoire. On trouve donc un plateau de jeu et des pions à découper, mais surtout un livret très enrichissant sur les châteaux, leur architecture, les raisons de leur construction et les anecdotes. C'est vraiment pas mal du tout !
Le jeu de l'oie des châteaux qui racontent la France - Anne de la Boulaye. Illustrations de Marion Billet. (Seuil jeunesse, 2011) 

IMG_4584 IMG_4587

LE LIVRE QU'IL FAUDRAIT EMPORTER PARTOUT AVEC SOI ! C'est drôle, tout simplement. Et parfaitement déculpabilisant !
Le livre qui fait aimer les livres, même à ceux qui n'aiment pas lire ! - Françoize Boucher (Nathan, 2011)