IMG_5798

Cléo a grandi dans un monde dévasté suite au Cataclysme qui a ravagé la planète et sa population. Ses ennemis jurés sont les Ashes, qu'elle juge responsables de la mort de ses parents. Elle est aujourd'hui la fille adoptive du chef des Norms, elle est forte et veut gagner ses galons de battante au cours des raids, mais sa rencontre avec une Emplumée la déstabilise du fait de leur ressemblance troublante. 
A partir de là, elle cherche à comprendre la signification de son tatouage au poignet. Elle fait des cauchemars aussi. Elle a besoin de comprendre l'histoire de ses origines, de ses parents, de cette jumelle qui appartient au clan rival, mais tout le monde lui tourne le dos. Une tension se crée, ses rapports avec Tybalt, son petit copain, deviennent brutaux, le garçon est jaloux et a proclamé devant tous son droit sur elle. Cléo est donc dans une impasse - un monde sans arbitraire, à moins d'encourir le risque d'être mise au ban de son clan. 
Nuit Tatouée est un roman à l'univers violent, sombre, oppressant et sinistre. J'ai été séduite par les prémices de l'intrigue, avant de ressentir lassitude et malaise. Cléo est à un tournant de sa vie, elle a dix-sept ans, elle veut comprendre qui elle est et d'où elle vient, mais elle se heurte à un mur. L'histoire ne lui fait pas de cadeau, elle est brutalisée et réduite au silence, isolée pour qu'elle soit encore plus vulnérable. C'est une démonstration affligeante de l'abus de pouvoir, c'est réaliste mais ça fait froid dans le dos. 
J'ai ensuite trouvé que l'ensemble piétinait, en tournant autour des atermoiements de la jeune fille, peut-être à juste titre, mais l'action est devenue plus faible, révélant pleinement une atmosphère écoeurante et pathétique. La séduction a donc fini d'opérer. De plus, je n'ai pas compris l'obsession de Cléo pour ce garçon entraperçu lors d'un raid, avant de tomber dans un trou noir. Ce type ne réapparait pas avant les dernières pages, c'est pour dire, il n'a pas une importance considérable dans ce premier tome, si ce n'est d'être un leitmotiv pour tourner le dos à sa vie passable et insatisfaisante.
En bref, j'ai trouvé à cette lecture de belles idées, mal exploitées, plongées dans un monde déconcertant et glauque, envers lequel je n'ai hélas ressenti aucun effet d'excitation.

Nuit Tatouée, 1. La peau des rêves par Charlotte Bousquet.
L'Archipel, coll. Galapagos, 2011. Couverture : Adrien Aymard, ill. Mélanie Delon.