28/11/11

Twilight 2.0

Attention, ce qui va suivre risque fortement de vous troubler mais je décline toute responsabilité.

IMG_5959

Qui suis-je ?

- Américaine de dix-sept ans, je débarque avec mon père dans une nouvelle ville en Irlande où, très vite, je fais la connaissance d'une bande de potes dès mon premier jour au lycée ; j'y surprends aussi un type trèèès beau en train de me fixer comme un malade avant de se sauver en courant dès que je m'approche ...

- Cet inconnu s'appelle Adam DeRis et toutes mes nouvelles copines disent de lui que c'est le canon de l'école mais qu'il n'a jamais manifesté le moindre intérêt pour l'une d'elles jusqu'à présent, car la famille DeRis, aux dires des folles rumeurs, est classée inapprochable et le plus sage serait de se tenir à l'écart, parce que c'est comme ça, et oui ça craint ! 

- L'objet de mon obsession a une soeur jumelle, très belle aussi, et très mystérieuse. Et un frère aîné, qui est censé être à l'université, sauf qu'il ne fait que traîner avec sa moto autour de l'école et me surveille d'un air méchant. Je ne suis bien évidemment pas du tout inquiète par cette attitude de rôdeur, à croire que c'est normal, hein.

- Je frôle la mort en tombant d'un bateau, par la faute de ma copine Caitlin, mais heureusement le bel instructeur de service, comme par hasard : Adam, vole à mon secours en plongeant illico. Je ne suis pas aveugle de certaines choses, comme cette lumière qu'il semble faire naître de ses mains, et j'aimerais lui en toucher deux mots, mais il nie tout en bloc et prétend que j'ai rêvé. Ah bon ?

- J'aperçois souvent un type barbu dans les parages, il me fiche les jetons mais je n'en parle à personne. Mon père n'est jamais à la maison, de toute façon. Je vis ma vie comme une adolescente qui a grandi sans sa maman, décédée trop tôt dans un accident de voiture, et qui sait gérer sa vie sans s'attacher à ces petits détails. Je suis une fille ordinaire, du moins je le pensais jusqu'à ma rencontre avec les DeRis. Et puis ma vie, dans ce livre, c'est de percer à jour le fascinant Adam. 

- A la fin du livre, je vous avoue que je suis sur un lit d'hôpital. J'ai vu la mort de près. J'ai découvert le secret d'Adam (non, ce n'est pas un vampire). J'ai aussi appris qui j'étais. Finalement je ne suis pas une fille si ordinaire, mais qui ça intéresse ?! 

- Je suis Megan Rosenberg, l'héroïne de CARRIER OF THE MARK. Une copie de Twilight. En moins bon, moins drôle, avec des personnages sans relief, une trame romanesque plate et niaise, et une mythologie (autre que celle des vampires) presque intéressante mais franchement peu folichonne. Je suis une trilogie aussi, tant qu'à faire ! 

Carrier of the Mark - Leigh Fallon
Published October 2011 by HarperTeen

LUENVOLu en VO - 40 

 

And they're all made out of ticky tacky
And they all look just the same.

Posté par clarabel76 à 17:30:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Au coeur des ténèbres

IMG_5958

Septembre 2009. Allison et ses collègues de la librairie Brooks & Peabody sont bloqués dans la salle de repos suite à une attaque de ... zombies ! Toute la ville est tombée entre leurs mains, ils sont six à se demander ce qu'il vient de se passer, d'où est venu le mal, et c'est par l'intermédiaire du blog, spécialement créé par Allison, que nous plongeons au coeur des ténèbres. 
Tout de suite, l'ambiance est stressante, inquiétante, suspecte, démentielle et j'en oublie. Mais déjà on tourne les pages du roman avec avidité, pour savoir, pour comprendre, pour connaître la suite de l'histoire. On a très peur pour Allison et ses collègues, on les trouve imparfaits et fades mais on les aime bien, on est fou de joie de l'arrivée du chien Coquin, on est surpris, écoeuré, perplexe. 
Bon, à ce rythme-là, on s'interroge sur la partie à jouer. Est-ce que tout le roman, soit plus de 400 pages, va se cantonner à la petite salle de repos ? Non, les vivres vont manquer, l'hygiène laisse à désirer, les attaquants vont redoubler d'efforts, il faudra donc bouger. 
Et c'est tant mieux aussi parce que l'intrigue est relancée, les aventures vont s'attacher à Allison comme une seconde peau. C'est intense, carrément flippant, et son blog est un phare dans la nuit, lu par d'autres survivants (quelle surprise ! ils ne sont pas seuls) et parmi eux il y a la mère d'Allison, encore plus étrange et stupéfiant, mais on en redemande. 
Vraiment le tempo du livre est bien mené, on passe par des phases de désoeuvrement, de doute et d'anéantissement à d'autres phases de joie, de rencontre, de promesse et d'espoir. Il y a de l'action, oui, parfois ça frise un peu le ridicule mais la crédibilité n'a plus droit de cité (hein, on parle de zombies à la base!). Contre toute attente, c'est drôle et sarcastique. Enfin tout ça fait un mélange intéressant, la lecture est captivante, seule la fin laisse encore planer le doute, je ne vous dis rien, bien entendu, mais j'aimerais qu'on m'éclaire ! 
Hasta luego, miss Hewitt !

Un blog trop mortel, par Madeleine Roux
Fleuve Noir, coll. Territoires, 2011. Traduit de l'américain par Sonia Quémener.

N.B. : Bof, bof sur le titre français ! Préférez la simplicité du titre original : Allison Hewitt is trapped (a zombie novel) ^-^ 

Posté par clarabel76 à 08:15:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,