IMG_6843

Fanny a neuf ans quand elle voit son père arrêté par deux agents de la police secrète. Son seul tort : avoir quitté l'Allemagne quelques années plus tôt pour se réfugier en France. Nous sommes en 1939. La famille de Fanny est juive, et très vite sa mère prend l'initiative de confier ses trois filles à un organisme chargé de protéger les enfants. C'est ainsi que Fanny et ses soeurs vont vivre quelques années à la campagne, au château de Chaumont, dans la Creuse. Mais la tranquillité sera de courte durée puisque les activités des Justes ont été dénoncées à la Gestapo. A seulement treize ans, Fanny assumera de conduire pas moins de 28 enfants jusqu'en Suisse ! 

Ce livre est avant tout un témoignage bouleversant retraçant l'incroyable courage d'une adolescente de 13 ans qui a pris sur elle pour protéger ses soeurs et d'autres enfants juifs en bravant la police allemande. Son âme de cheftaine va guider tout ce petit monde vers un lieu plus sûr, au-delà des frontières suisses, bien évidemment son parcours sera semé d'embûches, mais jamais la jeune fille ne baissera les bras. Elle fera preuve d'une témérité exemplaire, portée par l'espoir et la rage de survivre. C'est très fort, je n'avais jamais entendu une telle histoire, et franchement j'ai terminé ma lecture encore étourdie d'admiration.
Cela restera, incontestablement, une belle leçon de bravoure et d'héroïsme.

Le Journal de Fanny, par Fanny Ben-Ami
Récit recueilli par Galila Ron-Feder et traduit de l'hébreu par Benjamin Ben-Ami.
seuil, 2011 

Suivi de Les Enfants juifs au coeur de la guerre, un texte documentaire de Claude Grimmer.