28/08/12

"Becky, love, you were exactly the same at her age. Exactly the same."

IMG_7735

Découvrons Becky dans son rôle de maman : une calamité. Avouons-le. Sa petite Minnie, deux ans au compteur, est une princesse capricieuse, qui peut déjà décliner dans toutes les langues la meilleure façon de réaliser de bonnes affaires en dégainant sa carte bancaire. Luke a quelques sueurs froides. (Nous aussi.)
De plus, la crise financière s'invite à la fête... et pourtant notre Becky décide d'organiser une fiesta indécente pour l'anniversaire de son chéri. Comme toujours, notre accro du shopping fait dans la démesure. A lire, souvent c'est pesant et stressant. Complètement aberrant. Cela reste néanmoins fidèle au ton adopté par la série depuis ses débuts. Problème, la recette a fait des merveilles mais elle peine aujourd'hui à se renouveler.
C'est toujours un plaisir de retrouver Becky et son enthousiasme débordant, certaines scènes sont faciles mais bidonnantes, c'est vrai. C'est juste que ça se répète livre après livre et ça ne surprend plus.

Mini-Accro du Shopping, par Sophie Kinsella
Pocket, 2012 - traduit par Daphné Bernard

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


"Every woman wants a man who'll fall in love with her soul as well as her body."

IMG_7734

Beth, Jennifer et Lincoln travaillent tous les trois au même endroit, sans réellement se connaître. Du moins, les deux filles sont de grandes copines, elles passent un temps fou à échanger des mails sur leur temps de boulot et ignorent qu'un système de surveillance a été instauré. Lincoln est payé pour être le flic de service mais il refuse de les rappeler à l'ordre. Malgré lui, il a lu leurs messages, a aimé ce qu'il a découvert, à tel point qu'il a maintenant le béguin pour Beth. La suite veut que ... l'on tourne les pages du livre avec un sourire complètement niais sur les lèvres.

Et pourtant, l'histoire n'est pas crédible pour un sou (tomber amoureux d'un inconnu, s'attacher à une personne parce qu'on aime ses mots, son esprit, son humour...), et puis c'est un peu tiré par les cheveux (Lincoln est un voyeur de l'ombre, il cherche d'abord à mieux connaître Beth sans savoir à quoi elle ressemble... sur papier, c'est le rêve, mais enfin ?! est-ce plausible ?). Qu'importe, c'est efficace ! Les échanges entre Beth et Jennifer sont pétillants, intelligents et rigolos. A côté, on découvre un Lincoln qui va s'ouvrir à la vie, la vraie, en se guérissant d'un passé sentimental bien encombrant et d'une cohabitation avec sa maman qui a fait son temps.

Voilà donc une lecture qui vaut ce qu'une comédie de Nora Ephron apporte au cinéma : c'est doucereux, à découvrir pour ne pas bouder son plaisir, ni vouloir chercher la petite bête et sans pester contre cette déclaration finale qui ne vaut pas un clou (désolée, j'ai été déçue par LA rencontre fatidique !). Parce qu'il y a incontestablement de jolis moments, des personnages secondaires, comme Doris, très attachants, un ton léger, un peu guimauve et savoureux qui ne donnent pas envie de lâcher le livre. Cette lecture a pour mérite de détendre et séduire en toute simplicité.

Attachement, par Rainbow Rowell
Milady romance, coll. Central Park, 2012 (traduit par Claire Allouch)

Posté par clarabel76 à 10:15:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,