17/09/12

Pêle-mêle Clarabel #52

Un assortiment d'albums aux pages cartonnées, pour les petites mains malhabiles des enfants curieux ! 

IMG_7836    IMG_7838

Je reprends ici la présentation (parfaite) de l'éditeur : Voici un tout premier dictionnaire qui recense les mots que répètent avec gourmandise les bébés et leurs parents : bobo, dada, toutou, joujou, papa, mamma... Ces petits mots qui ont deux syllabes identiques et un seul sens, comme un rassurant retour du même, ainsi que le décrivait Freud en 1920 dans son article "Au-delà du plaisir". Des mots de tous les jours, fondateurs du langage chez le bébé, mais aussi de son rapport à l'autre, au monde, sont définis ici avec poésie et humour par Corinne Dreyfuss. 

J'ai aimé les illustrations de Benjamin Chaud, comme à leur habitude, joyeuses, colorées et amusantes. Lecture décomplexante aussi, puisqu'elle rassure les jeunes parents dont la manie de parler en deux syllabes aux bébés est finalement considérée profitable ... et tout à fait normale ! A feuilleter, pour de rire.

Le petit Roro (mon tout premier dico), par Corinne Dreyfuss & Benjamin Chaud (Actes Sud junior, 2012)

IMG_7743

J'ai adoré cet album aux mille couleurs (et à la couverture orange pétante !). C'est un livre-interactif où le lecteur est invité à suivre les consignes de l'histoire (mettre sa main dans la boue, jouer à saute-mouton, cacher la souris, éviter les piques du hérisson, dessiner la coquille de l'escargot, suivre le chemin du bout du doigt, frapper à la porte, caresser le chien, chatouiller le chaton...). J'ai passé l'âge de développer ma motricité, mais j'ai tout de même bien rigolé en me prêtant au jeu de Martine Perrin.

Petite main petit pouce, par Martine Perrin (Seuil jeunesse, 2012)

IMG_7697    IMG_7699

Pour les petits amateurs des dinos, cet album saura les surprendre, les enthousiasmer et les faire participer à la lecture. En effet, il cumule les tirettes, les textures à touchers, les volets à soulever et les pop-ups ! On part à la découverte des dinosaures grâce aux animations proposées (faire manger un tricératops et des diplodocus, ouvrir des oeufs de bébés maiasaures). Les illustrations de Marion Billet sont incontournables : rondes et craquantes, elles ne peuvent que séduire en douceur. 

Grrr ! les dinosaures, par Marion Billet (Nathan, coll. Kididoc, 2012)

IMG_7702    IMG_7703

Aujourd'hui, c'est le bazar : les animaux sont tous bizarres. Ils jouent à méli-mélo, changeant de poils ou de peau. Cela nous donne des inventions très originales : le chat est couvert d'écailles, le chien se change en girafe et devient girouaf, la vache produit du lait à rayures chocolatées, le croco devient doux comme un agneau... L'auteur joue avec les mots et les expressions, l'illustrateur également s'en donne à coeur joie, quel duo ! C'est loufoque, débordant d'imagination, ça fait rire aussi et ça invite le lecteur à tester, tâter, frotter, caresser... Encore un chouette album dans ce registre ! 

Zoo Zinzin, par Julie Clélaurin & Cyril Hahn (Seuil jeunesse, coll. Les albums caresses, 2012)


Ce sont ces petites choses, égrenées au fil des jours, qui ont sur la suite de la vie, l'effet d'un rideau cachant le soleil.

IMG_7818

Ce roman est remarquable, même si le ton est froid et cinglant, il sert à mieux dresser le portrait de Marie, une vieille femme sournoise, aigrie par les années durant lesquelles elle a multiplié les exigences et les caprices. Mariée à André, instituteur à la retraite, elle n'a cessé de le houspiller, le rabaisser, le faire tourner en bourrique. Et lui, bonne pâte, s'est plié à ses tortures...

A présenter ainsi, c'est clair que le livre ne fait pas très envie. Ce serait cependant une erreur de ne pas s'y intéresser, car le talent narratif d'Hervé Bel consiste à nous présenter cette femme, indigne et détestable, sans jamais forcer le trait ou sombrer dans le ridicule. Au contraire, on peut être surpris par les pointes d'humour, souvent malgré elle, de Marie, qui pense petit et vit tout aussi petitement, en plus des aspects dérisoires de sa vie et sa façon de penser.

Le film de sa vie est déroulé sous nos yeux, on la découvre jeune fille, belle et insouciante, déjà pimbêche, choyée par un père qui cédait face à son bon vouloir, puis amoureuse, sottement romantique, jouant presque un jeu, elle s'étourdit de belles paroles, souhaite qu'on flatte son ego, semble accorder une grande faveur en épousant l'homme de son choix... Dès le départ, on la sent naïve et calculatrice, car lorsqu'elle aura cessé de vouloir paraître, elle se laissera submerger par son amertume.

Avare, égoïste, abusive, despotique et ingrate, Marie est une héroïne rare et incroyable. Au début de la lecture, on est en droit de penser que ça ressemble à la vie de nos parents, ou nos grand-parents, un couple au crépuscule de sa vie, quoi. Et puis cette façon d'entrer dans l'intimité de Marie, de pénétrer sa logique et sa mauvaise foi, vraiment à plus d'un titre, le résultat est bluffant, saisissant et accrocheur. Je ne pensais pas m'attacher autant à cette histoire, c'est comme une fascination dérangeante pour cette femme au caractère impossible, qui défend sa cause avec véhémence et tromperie. C'est redoutable, jusqu'au bout !

Les Choix Secrets, par Hervé Bel
JC Lattès, 2012

Elle a toujours vécu dans cette illusion que le monde était un parterre, et qu'elle était sur la scène, aimée de son public, et elle la vedette, tantôt indifférente, tantôt gentille, tantôt méchante, mais toujours pardonnée. Qu'il suffisait d'un geste de sa part pour recueillir des preuves d'amour.

Posté par clarabel76 à 08:15:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,