Une chronique familiale tendre et décalée.

IMG_7998

Ernest et Louise vivent dans un château. Ils ont pour amis trois monstres que leur royal père ne peut pas voir en peinture. En clair, les monstres  ont interdiction de mettre une patte ou une griffe dans le château ! Sauf qu'il est interdit d'interdire... Alors les enfants n'en font qu'à leur tête, souvent leur Mamyblou, une sorcière mauve, leur prête main forte avec ses sortilèges. Prière de ne pas en abuser. Gare aussi à celui qui chipe la baguette magique sans demander l'autorisation. Cette série, parue dans la revue Toboggan, est parfaite pour les enfants dès 6 ans. Ce sont pas moins de 27 histoires qui sont réunies ici (elles sont courtes, seulement 3 pages à chaque fois). J'ai vendu mon âme à cette collection, j'adore pratiquement tout ce qui sort chez eux (en tête, Grenadine et Mentalo ; Michel ; Raoul et Glouglou ; WafWaf et Captain Miaou ; Eddy Milveux ; Ariol ...) ! Les Excalibrius ont de quoi séduire eux aussi. Les dessins de Grégoire Pont sont plaisants et paraissent enfantins mais il ne faut pas sous-estimer les détails. Le scénario laisse entrevoir la vie d'une famille pas tout à fait comme les autres, mais les fondamentaux ne changent pas (des bêtises, rien que des bêtises, et des solutions !). Une chouette découverte, donc. Une lecture royale, avec un peu de magie, de fantaisie et d'humour. Un bon cocktail ! 

Les Excalibrius, tome 1 : Les enfants rois par Grégoire Pont
BD Kids, 2012

 ****************

Et pour les filles, qui se languissent après les nouvelles histoires de Mistinguette, Marie-Lune, Lucy Poids Plume ou du journal de Julie... voici un groupe de 4 copines à se mettre dans la poche. 

IMG_8003

Présentation des Pipelettes : Marie-Hélène ('intello amoureuse de son correspondant allemand), Agnès (à la chevelure rousse et aux tenues excentriques), les deux Anne (l'une est blonde aux yeux bleus, l'autre se sent plus quelconque...). Toutes les quatre sont élèves au collège et passent beaucoup de temps à papoter en classe, au grand dam des fayots du premier rang. Ce qui est bien, dans ce volume, c'est que l'histoire se suit sans être interrompue par des petits chapitres où on passe souvent à autre chose, en effaçant le reste. Là on est dans la continuité, les blagues potaches, les coups de coeur, les déceptions, la trouille, l'envie de plaire, les remises en question, les fâcheries avec les parents... autant d'anecdotes rigolotes et qui rappellent l'ordinaire de la vie, du moins celle qui touche essentiellement les jeunes lectrices à qui se destine cette série ! Récapitulons : humour un peu vache et taquin, mettant à l'honneur l'amitié entre copines, portrait d'une adolescence pétillante et exaltée... forcément cela plaît à la demoiselle de cette maison !

Les Pipelettes, tome 1 :  ... Taisez-vous !  par Anne Guillard
BD Kids, 2012   / planches parues dans le magazine Julie depuis 2009