23/11/12

L'histoire du soir #23 : De vrais amis, par Anne-Gaëlle Balpe & Nathalie Choux

IMG_8247

Sur le chemin de l'école, le jour de la rentrée, un petit garçon croise un drôle de personnage tout jaune. Il se lie aussitôt d'amitié avec lui et le présente à sa maîtresse en tant que Lucien. Le soir, il fait le même cinéma à ses parents, il se met à table à côté de lui et dort blotti contre son nouvel ami.

Au bout de quelques jours, les copains le chahutent pendant la récréation. La maîtresse lui demande de faire des efforts avec les autres, un élève prend la place de Lucien, les parents ne veulent plus mettre de couverts pour lui. Le garçon voit rouge et se sent seul contre tous.

Alors Lucien lui montre le ciel nuageux, derrière lequel se cache la lune. Le lendemain matin, il a disparu. L'enfant est chagriné et cherche son ami. A l'école, il se force à jouer avec les autres, il se surprend à aimer ça et passe finalement une bonne journée. Cette nuit-là, il retrouve son cher Lucien, sous les traits de la lune.

Voilà un album doux et subtil, où il est question d'ami imaginaire, de solitude, de peur de l'inconnu et de confiance en soi. C'est un souci que rencontrent souvent les enfants, sans parvenir à exprimer clairement ce qu'ils ressentent. J'admire la souplesse et la tendresse manifestées dans cette histoire, la délicatesse d'Anne-Gaëlle Balpe combinée à la fausse naïveté des dessins de Nathalie Choux. On a envie de se pelotonner dans sa couette en feuilletant cet album, il fait un bien fou et c'est réconfortant.

De vrais amis, par Anne-Gaëlle Balpe et Nathalie Choux (Gallimard jeunesse, 2012)

IMG_8248

IMG_8249

IMG_8250

IMG_8251

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,


♡ Madame le lapin blanc ♡

Pour votre information,

IMG_8068

Madame le lapin blanc de Gilles Bachelet est élu Pépite de l’Album 2012 du Salon du Livre et de la Presse jeunesse en Seine-Saint Denis !

N'hésitez pas à vous plonger dans cette histoire cocasse et savoureuse  (clic).

 

Les autres résultats : 

La Pépite BD/Manga : Choisis quelque chose mais dépêche-toi !, de Nadia Budde, traduit par Vincent Haubtmann, publié par la toute jeune maison L’Agrume

La Pépite du Roman adolescent européen : (ex-aequo) Doglands, de Tim Willockx, traduit par Benjamin Legrand (Syros) et La drôle de vie de Bibow Bradley, d’Axl Cendres (Sarbacane, «Exprim’»)

La Pépite du documentaire : L’art face à l’histoire. 50 événements racontés par les artistes, de Nicolas Martin et Eloi Rousseau (Palette...)

La Pépite du livre d’art : à Mr Hopper, mystère Hopper, illustré par Aude Samama (Arola, «Dada»)

La Pépite du livre Ovni : Dictionnaire fou du corps, de Katy Couprie (Editions Thierry Magnier)

La Pépite de la création numérique : Fourmi, d’Olivier Douzou, paru aux éditions du Rouergue (Opixido) avec mon avis ICI ; mention spéciale  à Uropa, de Bernar Islaire et Laurence Erlich (Casterman)


La Pépite de l’adaptation cinématographique : Jour des corneilles, réalisé par Jean-Christophe Dessaint, sur un scénario d’Amandine Taffin, adapté du roman éponyme de Jean-François Beauchemin, publié en 2004 aux Allusifs (production Finalement, Mélusine Production, Max Films, Walking The Dog, The Big Farm)

Posté par clarabel76 à 17:30:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

“My too stormy passions work me wrong, and for excess of Love my Love is dumb”

IMG_8260

D'emblée, j'avoue un intérêt coupable pour les histoires se passant dans un pensionnat, donc là j'ai été plutôt vernie. Cimmeria est une école d'aspect guindé et classique, autour de laquelle règne un mystère épais et pesant. Les parents d'Allie, excédés de ses nombreuses frasques, ont choisi de l'y envoyer en mesure de discipline stricte. Allie, qu'on nous présente avec ses cheveux rouges, ses yeux charbonneux et ses Doc Martens, prétend être une rebelle le temps d'un chapitre, la suite nous prouvera tout le contraire.

Car Allie ressemble à toutes ces jeunes héroïnes, naïves, curieuses et aveugles, en colère contre l'autorité parentale, se livrant corps et âme à leurs histoires sentimentales, souvent parce que son prétendant est tellement beau et irrésistible que ce serait dommage de ne pas saisir sa chance. Qu'importe si l'ambiance énigmatique pèse dans la balance, si des copains conspirent dans votre dos et élaborent un club élitiste à la barbe du monde, non, non, il ne faut pas s'en soucier, pas pour l'instant, d'abord il suffit de s'acclimater au monde impitoyable de l'adolescence. Vous savez, cette joyeuse époque constituée de mesquineries de bas étage, de guéguerres pathétiques, de crises de jalousie et de rumeurs qui vous empoisonnent vite l'existence...

Le quotidien d'Allie est ainsi ponctué de repas entre amis, de cours où l'on disserte autour de poèmes romantiques, de rendez-vous galants, de bal d'été qui vire à la catastrophe (ouf, un peu d'action), d'heures de colle, de balades interdites au clair de lune, de bain de minuit, de bruits bizarres dans la forêt ou sur les toits... Tout cela sur plus de 400 pages. En somme, l'auteur a cultivé à fond son mystère sur la Night School, j'ai longtemps attendu la révélation, supputé des tas de théories, aussi au moment d'en découvrir plus, euh... j'ai levé les sourcils d'étonnement. J'en attendais clairement plus !

Je ne suis pas déçue par ma lecture, j'ai bien aimé me balader dans les couloirs de Cimmeria et je me suis attachée aux petites histoires d'Allie (en soupirant aussi très fort devant sa bêtise et son inconstance !). Il y a un charme certain dans ce roman, mais il est aussi très long, inutilement long, au risque de faire traîner un suspense à trois francs six sous. La suite est déjà disponible, puisque l'éditeur français a obtenu sa parution en exclusivité mondiale pour remercier les fidèles lecteurs de leur accueil enthousiaste.

Night School, par C.J. Daugherty
Robert Laffont, coll. R. (2012)  -  traduit par Cécile Moran

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,