IMG_8458

Adoptée à l'âge de cinq ans, Wally Stoneman a été élevée à New York dans une famille aisée, mais qui a voulu la tenir à l'écart de sa culture russe. C'est ce qui a finalement mis le feu aux poudres, car l'adolescente est entrée en crise et a choisi de fuguer afin de mener une existence sans attache, parmi une bande de squatters qu'elle considère comme son nouveau foyer.

Un jour, en voulant renouveler ses faux papiers d'identité, elle reçoit une enveloppe au sujet de sa mère légitime. Et ainsi, Wally va choisir de mener son enquête, sans se douter qu'elle vient d'attirer l'attention d'un mafieux russe, avide de vengeance et d'une soif sanguinaire.

La course-poursuite a lieu dans les rues de New York, d'un côté la jeune fille de seize ans et ses potes désoeuvrés, de l'autre on trouve un flic, un père et son fils armés jusqu'aux dents, une mère qui se cache, des secrets de famille qui prennent de plus en plus de place, et de fil en aiguille l'histoire déroule son fil, sans frémir, sans souffler.

Le scénario est plutôt habile, bien ficelé, il est suffisamment efficace pour nous accrocher du début jusqu'à la fin, et puis le rythme est haletant, on tourne les pages à vitesse grand V, on ne voit plus le temps passer et on apprécie ce moment de lecture. Cependant, si le plaisir est évident, il faut admettre que la lecture ne sera pas inoubliable non plus. Pour du bon divertissement, sur l'instant, oui c'est parfait. Le cahier des charges a été honoré !

Dark Eyes, par William Richter
Albin Michel jeunesse, coll. Wiz, 2013 - traduit par Raphaële Eschenbrenner