IMG_8523

Quelques jours avant les épreuves du brevet, Marie-Madeleine Michalski est portée disparue. Ses camarades de classe sont incapables de fournir la moindre explication aux enquêteurs, en fait cette fille était pour eux une énigme. Bien des années après, un petit groupe d'anciens élèves revient sur le sujet et épluche les archives, dont le journal intime de Maddie.

Le problème de cette fille résidait dans sa soif de reconnaissance. Son physique ne collait pas aux standards ni aux archétypes de la mode. C'était une adolescente paumée, un peu ronde, qui rêvait de gloire et de paillettes. En cachette, elle a passé deux fois le casting pour un concours de chant et s'est fait recaler. Le plus étrange, à la lecture de son journal, c'est que Maddie se racontait des histoires et travestissait la vérité.

Glaçant, dérangeant, déconcertant. C'est ce que le roman nous inspire. Un roman qui accuse les diktats de l'apparence, le drame de la jeunesse, qui serait "prête à tout pour se couler dans l'un des moules du sociotype télévisuel. Prête à tout pour jouir de cette reconnaissance que la société de l'image réserve à son élite. Prête à tout pour faire partie du rêve." L'histoire de Maddie incarne le cauchemar de "ceux qui n'ont pas le profil".

C'est une lecture qui laisse une impression amère, mais qui fait réfléchir aussi. Dix ans ont passé depuis le drame et les anciens camarades de Maddie n'ont pas fait leur deuil, ont besoin de ressasser cette histoire, de se justifier pour avancer dans leur propre vie.

Shooting Star, de Stéphanie Benson
Syros, coll. Rat noir, rééd. 2011