23/03/13

“The word friends doesn't seem to stretch big enough to describe how we feel about each other.”

IMG_8710

IMG_8715

C'est le deuxième été pour Bridget, Léna, Carmen et Tibby, le deuxième été pour le jean magique aussi ! Toute l'année, il attend sagement dans un placard et ne ressort que pour accompagner les jeunes filles dans leurs aventures estivales. Alors, au programme : la mère de Carmen a un amoureux et se comporte comme une gamine, ce qui a le don d'exaspérer sa fille. Tibby, elle, s'est inscrite à un stage de cinéma et tente de reprendre goût à la vie, depuis la disparition de Bailey. Léna a rompu avec Kostos et s'en mord les doigts. Bridget a décidé de rencontrer sa grand-mère maternelle, en Alabama, mais en lui dissimulant sa véritable identité. Elle a aussi abandonné le foot, changé de couleur de cheveux et pris quelques kilos.

La saga, donc, se poursuit, entre rires et larmes (j'ai eu le cœur gros pour Léna et son grand-père !). Les adolescentes apprennent à grandir, à accepter le fait que leurs parents sont aussi des êtres imparfaits, elles se cherchent dans la création artistique, dans le sport ou à travers leurs origines, elles ont soif d'aimer et d'être aimées, même si ce n'est pas facile tous les jours.

En bref, c'est un nouvel été riche en émotions, conforme aux idées et aux rêves que peuvent se faire toutes les jeunes filles de leur âge ! Chacune des histoires, de Tibby, Léna, Bridget et Carmen, est personnelle, attachante et on peut s'y identifier facilement. Pour ça, et pour le plaisir d'évasion qu'elle procure, je continue de porter une affection toute particulière à cette série...

Quatre filles et un jean (livre II), par Ann Brashares
Gallimard jeunesse, 2009 pour la présente édition - traduit par Vanessa Rubio
existe aussi en format poche, dans la collection Pôle Fiction


22/03/13

BD Kids : Théo Toutou & Ariol ! ♥

IMG_8835

Deuxième volume des aventures de Théo Toutou, notre gentleman détective, qui aime donner un coup de patte à la police et écrire des romans basés sur ses expériences, il est aussi secrètement amoureux de Natacha, la librairie.
Par six fois, ce héros au grand cœur nous entraîne dans des enquêtes virevoltantes : résoudre le kidnapping d'une fillette amatrice de barres chocolatées et de bandes dessinées gore, retrouver Clément Tourloupe, le cambrioleur le plus redoutable de la planète, déjouer les plans du perfide Ruby, qui vient de voler un livre chez Natacha, venir en aide à celle-ci alors qu'elle était aux trousses du voleur de la statue d'art dingo, déjouer un trafic de confiture, parlementer avec le sculpteur Ted Gorfou, déterminé à mettre fin à ses jours au moment de l'inauguration de sa dernière œuvre, parce qu'il s'est trompé dans ses calculs !

On ne s'ennuie pas un seul instant, les personnages ont un charisme fou et font parfois preuve d'un humour débonnaire (exemple avec le commissaire Duraton, en plein interrogatoire : "Allons, Rhino, fais un effort, ne sois pas rosse... même si je sais bien qu'un rhino, c'est rosse !"). Entre jeux de mots, aventures trépidantes, bon esprit, fantaisie, action et émotion, nous passons vraiment un très bon moment de lecture ! A recommander à tous les jeunes lecteurs.

Théo Toutou, volume 2 : A pattes de velours, par Yvan Pommaux (BD Kids, 2012)

IMG_8834

Est-il besoin de rappeler le succès de cette série ?! Car Ariol est un héros attachant, très attachant. Ne pas le connaître signifierait passer à côté d'un excellent moment de lecture.

C'est drôle, simple, ça ressemble à la vie de tous les jours, Ariol est un petit âne qui se comporte comme un enfant, il va à l'école, a des copains (Ramono le cochon, mon chouchou !!!), il est amoureux de Pétula, mais il n'ose pas se déclarer, il est timide, intrépide, il fait des bêtises, sans friser l'insolence. C'est aussi un grand amateur de jeux vidéo et il vénère le héros de sa série préférée, le Chevalier Cheval.

Ariol est un héros du magazine J'aime Lire, c'est aussi une série à la télévision, et des livres qu'on trouve donc chez BD Kids, dont voici le 8ème volume ! Au programme : 12 histoires courtes, mais très drôles. Cela passe d'ailleurs beaucoup trop vite. Cela va de la visite au cimetière avec la grand-mère, qui a la tête dans les nuages, à un anniversaire-surprise, de la musique de chambre à une virée au supermarché, d'une dent qui balance à la visite au musée, d'un concours de châteaux de sable à une opération de nettoyage de la forêt, et j'en passe...

C'est aussi grâce à Marc Boutavant, le papa de Mouk, qu'on peut se régaler des petites histoires d'Ariol, sur des textes cuisinés aux petits oignons par Emmanuel Guibert. Franchement, ces deux-là ont remporté le jackpot : cette série, en plus d'être hilarante, est intelligente et transmet des idées généreuses sur la vie, la famille, l'amitié... C'est une série indispensable !

Ariol, tome 8 : Les trois baudets, par Emmanuel Guibert et Marc Boutavant (BD Kids, 2013)

Posté par clarabel76 à 14:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

♪♫ Cet élan est à moi ! ♥

IMG_8702 

Wilfred, un jeune garçon, trouve en pleine nature un élan. Il décide aussitôt de l'adopter et d'en faire son animal de compagnie. Il lui donne, pour commencer, le nom de Marcel.

Puis, il édicte plusieurs règles, pour expliquer grosso modo ce que Wilfred attend de son nouvel ami : ne pas faire trop de bruit quand il met un vinyle sur son tourne-disque, toujours aller où le garçon veut, ne pas trop s'éloigner de la maison, offrir un abri contre la pluie, sortir son propriétaire d'un mauvais pas ...

Est-ce qu'un élan peut devenir un bon animal de compagnie ? Wilfred pense que oui. Nous, on pense tout le contraire ! Mais surtout, c'est le retournement de situation qui se produit au cours de l'histoire (et à la fin, aussi). C'est vraiment très drôle, charmant, avec une petite pointe de malice pour taquiner personnages et lecteur.

Alors, je suis absolument, totalement fan d'Oliver Jeffers, donc forcément ce nouvel album ne pouvait que combler mes attentes. Un petit plus, dans son esthétisme, puisque l'auteur s'est inspiré de décors réels en arrière-plan (des paysages de montagnes et de plaines), mais aussi de papier peint vintage pour y juxtaposer ses propres dessins. Effet très chic ! Ajoutez la pelote de laine bleue ... ou l'autre variante du fil rouge, vous comprendrez que cet album est, encore une fois, truffé de petits détails qui ne comptent pas pour des prunes !

Cet élan est à moi, par Oliver Jeffers (Kaléidoscope, 2013)

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

Oumpapoose cherche la bagarre ☺♥

IMG_8689

Souvenez-vous de Billy le môme ... Un jeune cowboy intrépide, qui parcourait les plaines à la recherche de folles aventures.

Découvrez maintenant Oumpapoose, le petit indien renfrogné, bagarreur et intenable.

Lorsque le matin il se lève, il n'a qu'une idée en tête : chercher la bagarre. Bon, déjà, la nuit, ses rêves sont peuplés de coups de poing et de coups de pied. Il est comme ça, vif comme l'éclair, bondissant, rugissant, grinçant des dents.

Son problème, c'est qu'il ne trouve jamais personne pour se battre avec lui : ses copains ont mangé trop de pemmican, ses grands frères partent chasser le bison, même le septième régiment de la cavalerie s'éloigne au trot et au son du clairon en le voyant, son pote Billy (clin d'œil) doit se rendre en classe, Buffalo Bill prépare son nouveau show, le Shérif joue au baby-sitter ...

Le pauvre se sent seul, frustré, abandonné et incompris. Reste, finalement, la petite sœur ! Avec ses yeux écarquillés et son sourire coquin, la demoiselle est prête à répondre à l'appel. Car "Une bonne bagarre, ça fait du bien !"

Qu'est-ce que c'est drôle ! L'histoire est épatante, avec son humour espiègle et canaille, auquel les illustrations de Ronan Badel trouvent une parfaite harmonie. Jusque dans les moindres détails, tout est finement choisi, pensé, calculé. Parmi mes scènes préférées, il y a celle de l'ours et celle de la diligence, bien entendu. Rien que dans les expressions d'Oumpapoose et les petites réflexions qui les accompagnent, j'étais bidonnée de rire !

Vraiment, cette série est une réussite sur toute la ligne !

Oumpapoose cherche la bagarre, par Françoise de Guibert et Ronan Badel (éd. Thierry Magnier, 2013)

Posté par clarabel76 à 11:15:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

21/03/13

Emma à New York de Claire et Etienne Frossard

IMG_9604

Emma et ses parents coulent des jours heureux à New York, au coeur de Central Park. Mais un matin, Emma prend une grande décision : elle veut partir à l'aventure. Elle veut voir Paris.

IMG_9606

Un long voyage, qui commence dans les rues de New York : de Broadway Avenue au quartier de Little Italy, du Flatiron building au pont de Brooklyn, Emma nous entraîne dans une visite enchantée de Big Apple. ♥

IMG_9607

IMG_9608

IMG_9609

IMG_9610

IMG_9611

IMG_9612

J'ai trouvé magnifique et original le principe des illustrations superposant dessins et photographies ! Le rendu est génial. En plus d'être un superbe voyage, c'est aussi une invitation au rêve et à l'évasion ou l'imagination... Je suis conquise, amoureuse, admirative.  New York Forever !!! ♥

Emma à New York, par  Claire et Etienne Frossard (Belin jeunesse, février 2013)

Posté par clarabel76 à 16:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


C'est qui le petit ?

Avec ce cowboy en couverture, c'était obligé que j'ouvre cet album !

IMG_8690

Être petit, devenir grand...
Se faire tout petit, faire comme les grands,
être trop petit ou être trop grand, être le petit dernier ou le plus grand,
avoir un petit frère, une grande soeur.

Enfant, petit, tous nos désirs et
toutes nos préoccupations nous portent à devenir grand. Grandir, devenir fort,
autonome, indépendant. Mais pour cela, il faut d'abord être petit, habiter, se
représenter et jouer sa petite enfance.
Ce livre conçu à deux présente des
couples d'images en miroir qui nous entraînent dans un jeu de perspectives, de
projections.
Les images, toujours liées à l'enfance, inspirées de comptines,
contes et jeux, posent questions, mettent en abîme, tiennent à distance,
s'amusent de ces notions de petit et de grand qui se révèlent imaginées,
construites, appropriées, relativisées, déjouées.

C'est quoi être grand ?

(intro de Corinne Dreyfuss)

IMG_8697

IMG_8698

IMG_8699

IMG_8700

Comme il est facile de tomber amoureux de cet album ! Des photos, rien que des photos. C'est ce que les deux auteurs nous proposent. A nous, la lecture libre de toute interprétation. Et franchement, c'est un pur régal. Page après page, on trouve donc un parallèle facétieux et intelligent entre deux idées. En ligne conductrice, il est bien sûr question de grandir (sauf qu'il faut aussi redéfinir l'idée d'être grand ou d'être petit). C'est beau, c'est drôle, c'est fin. Cela fait rêver, réfléchir, observer et travailler l'imagination.

J'ai sélectionné tout un éventail de photos qui transmettent de chouettes messages, mais aussi des photos dont je ne me lasse pas d'admirer la beauté, qui me font penser à d'autres histoires, qui m'invitent à m'évader ou qui me donnent tout simplement envie de sourire et de partager. C'est vraiment un ouvrage de très grande qualité, sans texte, car il se base sur la proposition de 'confier les clés de la maison' au lecteur. C'est une autre façon d'envisager la lecture, ça a le don de me plaire et j'en redemande !

C'est qui le petit ? par Corinne Dreyfuss et Virginie Vallier (éditions Thierry Magnier, 2013)

 

IMG_8691

IMG_8692

IMG_8693

IMG_8694

Posté par clarabel76 à 13:30:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

Sous cloche !

IMG_8701

Honor a dix ans quand elle emménage avec ses parents sur l'île 365. D'abord réfractaire aux nouveaux principes d'éducation que tente de lui inculquer la Old Colony School, la fillette va peu à peu se glisser dans le rang et accomplir ce qu'on attend d'elle. Par contre, ses parents agissent toujours comme s'ils ne dépendaient de personne, ils sont désorganisés, irresponsables et font des cachotteries. Ils ont même eu le culot d'avoir un deuxième enfant ! Honor n'en peut plus de supporter cette décadence, aussi va-t-elle prendre une très grave décision qui aura des répercussions terribles sur son existence.

Sinistre ambiance que voilà ! Et pourtant, on aime ça et on se surprend à tourner les pages du livre, à force de curiosité titillée. C'est de bonne guerre. Ce roman, qui affiche un ton froid, glaçant et effroyable, à vous décourager de vous lancer dans une telle aventure, réussit tout de même la prouesse de vous embarquer dans son univers : propagande, régime autoritaire, annihilation des esprits critiques, déréglements climatiques, suite à nos actes irréfléchis bien entendu... C'est fort joliment tourné. Ajoutez à toutes ces réjouissances le portrait d'une fillette confrontée au regard extérieur, jeune donc influençable, et qui heureusement va s'affranchir de tous les dogmes en apprenant de ses erreurs. 

Une histoire futuriste à destiner à nos jeunes têtes pensantes, soucieuses du monde qui les entoure.

De l'autre côté de l'île, par Allegra Goodman
Editions Thierry Magnier, 2013 (première édition du roman en 2009, en grand format) - traduit par Jean Esch

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20/03/13

Si douce sera la mort, par Charlaine Harris ☠

IMG_8684

Suite à la mort accidentelle de ses parents, six mois plus tôt, Catherine Linton est rentrée au bercail, à Lowfield, petite ville du Mississippi. Après avoir tenté de convaincre le shérif James Galton d'enquêter sur cette tragédie, en pure perte, la jeune femme s'est repliée sur elle-même et mène une existence recluse et solitaire. Elle sort juste pour se rendre à son job pour la Gazette locale, tenue par Randall Gerrard, ou pour s'entraîner au tir dans les champs.

C'est seulement après avoir découvert le cadavre d'une femme, sur les terres de sa famille, que les inspecteurs vont enfin la prendre au sérieux. Leona Gaites, la victime, était l'ancienne infirmière qui travaillait avec son père. Son corps a été battu à mort, puis jeté dans une cabane paumée. Etrangement, sa présence sur les lieux du crime fait de Catherine la nouvelle attraction de la ville. Les gens s'inquiètent, ils s'interrogent aussi, surtout lorsqu'elle va encore tomber sur un deuxième corps, cela commence à faire trop de coïncidences.

Alors, mine de rien, ce roman date déjà de 1981 et accuse un peu le coup. Il n'est pas fondamentalement dépassé, ou vieillot, si ce n'est un petit côté kitsch que je trouve plutôt charmant. Par contre, l'héroïne, Catherine, n'inspire pas franchement l'empathie. Elle se révèle, à tour de rôle, grincheuse, colérique ou négligée. Malgré tout, son histoire m'a plu. L'intrigue policière est classique, dans la tradition du whodunit, mais l'ensemble est prenant. J'avais très vite deviné le fin mot de l'histoire, toutefois cela ne m'a pas empêchée de suivre le fil sans moufter.

Et puis, il y a cette ambiance du Sud, si chère à l'auteur, reconnaissons que c'est tout de même quelque chose... la ségrégation raciale, le culte de la réussite, le souci des apparences, les secrets, les mensonges, le chantage, les mentalités étriquées ... Eh oui, tout ça, tout ça ! Voilà qui nous cadre un moment de lecture particulièrement dépaysant, mais pas désagréable non plus.

Si douce sera la mort, par Charlaine Harris
J'ai lu, 2012 - traduit par Anne Muller

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19/03/13

Anton et les rabat-joie de Ole Könnecke

IMG_9613

Anton arrive tout joyeux avec de quoi partager un bon goûter, mais il pose ses conditions : Greta, Nina et Lukas doivent le lui demander très gentiment.

IMG_9614

Vexés, ils refusent de se joindre à lui : ils ont trop de travail, disent-ils. Ils doivent ratisser, bêcher, biner.

IMG_9615

Anton se venge : il fait le mort !

IMG_9616

Mouhahaha !

IMG_9617

Un album facétieux, qui fait preuve d'humour autour de l'absurdité et de l'entêtement (hmm, disons que c'est tout pareil !).

Anton et ses copains sont de chouettes personnages, je viens même de découvrir qu'il existait d'autres albums de la même série, ce qui me réjouit particulièrement car je sens que je vais tous les lire maintenant !

C'est tout à fait le genre d'albums que j'aime : l'histoire fait preuve d'humour, les dessins sont épurés, les expressions sont tendres et cocasses... C'est un délicieux cocktail que voilà !

Anton et les rabat-joie de Ole Könnecke (Ecole des Loisirs, janvier 2013)

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Quel bazar à la maison!, de Martine Perrin

Un album tout-carton au graphisme fort pour jouer avec les tout-petits à reconnaître les objets du quotidien, se familiariser avec les couleurs, et exercer sa mémoire !

IMG_9419

 La page de gauche présente un bric à brac d'objets agencés de façon désordonnée. Un à un, les objets disparaissent pour réapparaître sur la page suivante.

IMG_9420

Il s'agit donc de bien observer et de deviner quel objet a disparu... avant de le retrouver. Pour cela, l'enfant va trouver des indices dans le texte et s'aider du petit trou dans la page qui laisse deviner l'objet passé sur la page suivante.

IMG_9421

Les dix objets aux couleurs vives font partie du quotidien et tournent autour du repas : le pot, la lampe, le transat, la pendule, le biberon, la chaise, la chaise haute, la bouteille, la table et la plante.

IMG_9422

Dernier exercice : à la fin, l'image reconstituée est reproduite au trait pour que l'enfant tente de se souvenir des couleurs de chacun des objets.

IMG_9424

Album d'observation et de réflexion, idéal pour exercer la mémoire.

Moins facétieux que Petite main petit pouce ou Pop' Up Zoo, que j'avais davantage aimés.

Quel bazar à la maison! de Martine Perrin (Seuil jeunesse, mars 2013)

Posté par clarabel76 à 14:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,