IMG_8790

Voilà une toute nouvelle série pour les enfants, et aussi pour leurs parents, qui est excessivement drôle, avec des jeux de mots à foison, des clins d'oeil bien lourds sur des situations ou autres expressions que seuls les grands pourront capter, tout ça sur un scénario complètement barré : Kiki est un petit pingouin qui vivait peinard sur sa banquise, avec ses parents et ses copains. Le jour de ses quatre ans, c'est le drame et notre Kiki se retrouve seul, abandonné, entouré par des requins affamés. Il pensera être sauvé, par des écolos-crapules, et n'hésitera pas à se carapater de plus belle vers d'autres palpitantes aventures !

Cette série démarre sur les chapeaux de roue, pas le temps de se morfondre, ni de s'esclaffer, on vit la lecture à un régime d'enfer. On se surprend même à se pencher au ras des pages pour lire les remarques écrites en riquiqui (l'aparté des personnages secondaires) et on glousse de bonheur. Cette lecture ne se prend pas au sérieux (même si elle lance des piques bien sévères contre la pollution ou les tests sur les animaux pour la cosmétique) et propose un humour absurde qui fera mouche auprès des petits et grands ! Si, si, je vous jure, c'est désopilant.

Kiki King de la Banquise, par Vincent Malone (Seuil jeunesse, 2013)

IMG_8791

IMG_8792

IMG_8793

IMG_8794

Kiki vous propose même un petit interlude avec ce titre en format Small, qui vous explique pourquoi le petit pingouin égaré sur son bout de banquise n'a aucune inquiétude à avoir avec les requins, car ces derniers sont ... coprophages !

Délire assuré.

IMG_8795

Kiki fait caca, par Vincent Malone et Jean-Louis Cornalba (Seuil jeunesse, 2013)