18/02/14

Mon voyage en gâteau, par Alice Brière-Haquet et Barroux

IMG_0640

Lecture gourmande et instructive par excellence, voici ce que nous propose l'auteur via une histoire assez originale : pour faire un gâteau, il faut un peu de farine, des oeufs, du sucre, du beurre, une gousse de vanille, de la levure et une pincée de sel.

Oui mais voilà, tous ses ingrédients ne se trouvent pas par miracle au coin de la rue ou n'ont pas atterri dans les rayons d'un supermarché par magie, il a fallu des poules et un fermier pour ramasser les oeufs, du blé et un meunier pour la farine, une vache dans un pré pour que son lait soit riche en crème et en faire du beurre en secouant très fort, et ainsi de suite...

Cette lecture ouvrira la conscience des enfants quant aux secrets de la nature, des paysages, des hommes et des femmes qui font des métiers difficiles. Après quoi, ils pourront se régaler en avalant des quartiers de gâteau (la lecture ouvre l'appétit !) et auront aussi comblé leur curiosité en ayant appris que tous les ingrédients du gâteau sont issus d'un voyage fabuleux.

Les illustrations de Barroux se fondent à merveille dans le décor, claires et colorées, elles confirment que c'est une lecture qui se destine à tous : pleine de magie, elle donne envie de s'évader et rêver.

Océan jeunesse, juin 2012

Posté par clarabel76 à 18:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Mademoiselle Zazie : Ras-le-bol d'être une princesse !

J'ignorais que notre célèbre Mademoiselle Zazie était désormais l'héroïne d'un dessin animé (j'ai fureté sur le site de France 5, émission des zouzous, vu ainsi des épisodes... c'est rigolo, mouiiii, mais le graphisme est assez banal). Bien évidemment la série est déclinée en livres, mais rappellez-vous qu'elle est déjà l'adaptation de livres géniaux, écrits par Thierry Lenain, avec les illustrations formidables de Delphine Durand !

IMG_0630

La série a heureusement respecté le caractère intrépide de notre Zazie, qui est anti-princesse, qu'on se le dise : « Ras-le-bol d'être une princesse ! On passe tout son temps à attendre le Prince Charmant ! » Et comme son prince est plus lent qu'un escargot, c'est elle qui part combattre le dragon à coups de poing et de pied. Ha, ha  ! 

IMG_0631

« Zazie se voit déjà coincée dans une immense robe rose bonbon, déguisée en princesse Nunuche de la Quiche. Elle aurait préféré faire le dragon ! »

C'est gentillet et rigolo, mais personnellement je préfère la série originale. ;o)

Nathan, janvier 2014 - adaptation de Lilas Nord - d'après un scénario original de Maud Garnier et David Robert (pour Ras-le-bol d'être une princesse !) et Thierry Lenain(pour Le papa mystère).

Posté par clarabel76 à 17:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Teaser Tuesday #52

« Les pères des autres collégiennes les attendent dans la rue. Ou bien certains entrent aussi dans le collège, mais les filles se fâchent. Elles deviennent rouge écrevisse, elles enragent. Elles regardent vite vers les garçons pour vérifier qu'ils ne remarquent pas que leurs pères patientent dans l'enceinte du collège. Moi, je ne me fâcherai jamais contre mon père parce qu'il se montre. Le pauvre, je ne vais pas renier onze ans d'amour pour dix malheureux garçons dans la cour.

Mon amie Marie et son père se crêpent tout le temps le chignon. Elle ne comprend pas que je m'entende si bien avec le mien. Forcément, elle ne pense qu'à Jeff, un cinquième 2 qui ne la regarde pas. C'est à désespérer de porter un bandeau rouge dans les cheveux. La pauvre déteste cette couleur, mais elle l'a choisie pour lui. Elle a pensé que son bandeau ferait à Jeff l'effet du rouge sur un taureau. Elle a, comme elle s'en vante, employé les grands moyens. Résultat zéro. “Il est peut-être daltonien”, a-t-elle conclu.
Marie ne comprend rien à ma traîne et à mes dentelles. Je suis beaucoup plus mûre qu'elle. Je n'ai aucun problème à me jeter dans les bras de mon papa. Il en a besoin. Mais depuis mon entrée au collège, papa ouvre moins grand ses bras. Croit-il que j'ai grandi ? Il est fou. De mon côté, je suis bien plus tranquille avec lui qu'avec un Jeff dans la tête. Quand je sors de classe, je n'ai pas besoin de porter un bandeau rouge pour que mon père me sourie. Il ne voit que moi. »

IMG_0608

Voilà un petit roman délirant, servi par la plume excentrique et décalée de Claire Castillon, qui réussit haut la main son deuxième test en section jeunesse (après Tous les matins depuis hier). On sourit beaucoup en lisant les interrogations de l'héroïne, Nancy Pinsault, qui contemple sa famille “avec un moteur dans le ventre” qui ne cesse de rugir de déplaisir.

Certes, elle adore son papa mais s'imagine que sa mère a une liaison avec le dentiste. Depuis, elle scrute leurs moindres faits et gestes. Malheureusement, un scandale familial a déclenché une crise planétaire : depuis, tout le monde se fait la tête à la maison et l'ambiance est moisie. Nancy veille au grain mais craint que ses parents divorcent !

Cette lecture est un hymne à la fantaisie enfantine, qui correspond très bien au style de Claire Castillon, d'ailleurs elle a aisément trouvé ses marques pour se glisser dans la peau d'une môme de 11 ans. C'est vif, rigolo, dynamique et délicieusement extravagant.

Un maillot de bain une pièce avec des pastèques et des ananas, par Claire Castillon
Neuf de l'École des Loisirs, février 2014 - ill. de couverture : Séverin Millet

Posté par clarabel76 à 08:15:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17/02/14

Un auteur, deux livres : Christine Avel

« Hier, c'était mon anniversaire. Pour mes onze ans, j'étais sûr qu'il allait m'arriver quelque chose d'incroyable. Comme à Harry Potter.
L'an dernier en CM2, j'ai lu Harry Potter. Toute la série, de 1 à 7, sans m'arrêter. À la fin, j'étais sûr d'une chose : pour mes onze ans j'allais recevoir, comme Harry, une lettre m'annonçant que je suis un sorcier né par erreur dans une famille de non-sorciers, des Moldus. La lettre m'inviterait à poursuivre mes études dans une école de magie où on m'aurait inscrit, en secret, depuis des années. Là, je découvrirais enfin mes dons pour me transformer en animal, par exemple, ou pour l'arithmancie : c'est la science des chiffres magiques.
Je ne l'ai dit à personne, bien sûr. Ni à mes amis à l'école, ni à mes frères, encore moins à mes parents. Personne ne m'aurait cru.
Mais moi, j'en étais sûr. Des mois que j'attendais ça.
Je savais qu'il allait m'arriver quelque chose. J'avais raison. »

IMG_0611

Une histoire qui commence ainsi, en faisant allusion à Harry Potter... forcément, il ne m'en fallait pas davantage ! J'ai plongé. Bon, évidemment il arrivera au jeune garçon (Abel) une autre aventure, puisqu'il va se voir offrir un voyage en Finlande, par le concours de circonstances très bizarres. Le hic, avec ce périple, c'est qu'il doit passer une semaine chez un mathématicien de renom... alors qu'il n'a franchement pas la bosse scientifique. C'est se moquer du monde ! Abel est en pétard.

Mais heureusement, cette évasion lui sera bénéfique, on s'en doute, et lui apportera ce petit regain de confiance en lui qui lui faisait cruellement défaut. En effet, contrairement à tous les membres de sa famille, des génies en puissance, lui est un élève quelconque, il a ce que sa mère appelle “le creux des maths” (pas la bosse, non, le creux !).

Libéré de cette pression, le garçon, seul en Finlande, va vivre des aventures complètement farfelues (j'ai hélas trouvé que c'était trop court, pas assez détaillé, mais je pense qu'un enfant n'y verra que du feu !) car la conclusion est super apaisante et nous rappelle que nos enfants ont “le temps de grandir, le temps de voir” et qu'ils peuvent faire “des tonnes de choses dans leur vie”.
Une petite lecture pour le plaisir, racontée sur un ton rafraîchissant !

Le creux des maths (Neuf de l'École des Loisirs, mars 2012 - ill. de couverture : Séverin Millet) 

IMG_0616

Deuxième bonne surprise avec ce petit roman se passant dans l'obscur village de Nébouzat-le-Froid, en Auvergne. Depuis des générations, les habitants se sentent floués au détriment de leurs voisins d'en face, à Nébouzat-le-Chaud, qui se trouve sur le bon versant de la colline, toujours au soleil. Mais surtout, ils sont les détenteurs de précieux trésors, comprenant des “traces de dinosaure authentiques et grottes troglodytes”.

Tout ça turlupine Éloi, son grand-père et son grand frère Fabien. Jusqu'au jour où la chance va leur sourire, enfin... Le chien Jojo a trouvé un os, sans nul doute une pièce rare et inestimable, et il n'y a plus qu'à fouiller le jardin pour trouver le reste du trésor !

L'aventure va partir dans tous les sens, pour le plus grand plaisir du jeune lecteur. Les personnages sont attachants, animés par une soif de reconnaissance et de gloire qui leur ferait presque perdre la raison. C'est raconté avec panache, beaucoup d'humour et un soupçon de dérision. On passe un très bon moment, c'est toujours aussi frais et divertissant.

La revanche de Nébouzat-le-Froid (Neuf de l'École des Loisirs, avril 2013 - ill. de couverture : Gabriel Gay)

Posté par clarabel76 à 18:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Belle Époque, d'Elizabeth Ross

IMG_0561

“Belle Époque” est un très beau roman, écrit avec simplicité et dégageant beaucoup de charme et d'élégance. L'histoire est somme toute banale : une jeune bretonne débarque à Paris et rêve de grandeur, mais se retrouve employée dans une agence de “repoussoirs” (des jeunes femmes sans attrait sont louées pour mettre une autre en valeur). Maude a rangé son orgueil dans sa poche car elle n'arrive plus à joindre les deux bouts. Rapidement, ce métier lui fait côtoyer les fastes de la vie bourgeoise. Elle se laisse étourdir par les flonflons et les dentelles des bals et des repas guindés, elle noue de nouvelles amitiés mais s'approche un peu trop près des rayons du soleil. Elle va se brûler les ailes, on s'en doute.

J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman, qui se déguste confortablement. Toutefois, l'histoire est convenue, artificielle et simpliste. Tout est trop facile, engoncé dans des clichés. C'est de la belle ouvrage, certes, c'est propre mais trop lisse. L'auteur aborde un sujet sensible, sur les classes sociales, la séduction, les apparences, le rôle de la femme. Et pourtant, il m'a semblé que les personnages traversent la trame romanesque comme de simples figurants. Ils rouspètent une ou deux fois, sans quoi ils ne sont guère malmenés par les aléas de l'intrigue. Seule Marie-Josée, une autre “repoussoir”, à la personnalité forte et gouailleuse, aurait pu prétendre gratouiller cette couche de vernis... en vain.

Ce n'est pas une déception non plus, cela reste juste une lecture très ancrée dans son identité jeunesse et qui pourra peut-être inciter les lecteurs à découvrir Zola (auteur de la nouvelle dont Elizabeth Ross s'est librement inspirée). Je m'attendais probablement à plus de matière, finalement la lecture aura été à l'image de sa couverture, séduisante et affriolante, le reste n'est que futilité et sans grande consistance.

Le roman est suivi de la nouvelle « Les Repoussoirs » d'Emile Zola.
Robert Laffont, coll. R, novembre 2013 - traduit par Madeleine Nasalik

Posté par clarabel76 à 08:15:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


15/02/14

Comme un petit jaune de Michel Van Zeveren

IMG_1352

Je suis, en général, complètement fan des albums de Michel Van Zeveren, surtout pour sa touche d'humour dans chacune de ses histoires. Mais là ... euh ... c'est mignon, adorable, j'ai souri, mais ça n'a pas suffi. Il m'a manqué le truc en plus.

L'histoire raconte comment Petit Poussin prend l'habitude de se glisser dans le lit de ses parents, parce qu'il s'y sent comme dans un cocon douillet. C'est tellement confortable qu'il se prend pour un petit jaune (?). Et puis flûte, il s'imagine en train de faire pipi.

Oups, il se réveille en sursaut ! Finalement ce n'était qu'un rêve, mais il court tout de même jusqu'aux toilettes, entraînant une maman complètement dans les vapes. Et bim bam boum, notre petit poussin fait pipi dans le pot comme un grand !

De chouettes illustrations et une mise en scène épurée, seuls le rouge et le jaune ressortent sur une prédominance de gris et blanc, mais la lecture demeure assez peu consistante... 

Pastel, janvier 2014

IMG_1353

IMG_1354

IMG_1355

IMG_1356

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Loup un jour, de Céline Claire & Clémence Pollet

IMG_0580

Prenez tous les personnages des contes traditionnels : les trois petits cochons, Pierre le menteur, la chèvre, les poules, le meunier, le Petit Chaperon rouge... Tous ont un jour croisé le chemin du loup et ont craint le pire. Bizarrement, cette fois-ci, le loup n'a fait que passer pour emprunter à l'un et l'autre soit une brassée de paille, une tablette de chocolat, quelques branches, un peu de lait, des oeufs, de la farine, un petit pot de beurre ou une marmite. Voilà qui sort de l'ordinaire ! Le loup se serait racheté une conduite ?

Cela se pourrait bien, car il a cuisiné un délicieux gâteau au chocolat dont le parfum embaume toute la forêt. Hmm, miam, cela sent bon ! Un loup aussi gourmet mérite bien qu'on lui rende une petite visite de courtoisie, après tout il a montré patte blanche, il est temps de fumer le calumet de la paix autour d'un bon dessert.

Oui, oui, mais voilà... Ce texte est absolument drôle, jouissif, cocasse et surprenant ! La chute libre surprendra les plus jeunes et enchantera les plus grands. Car cet album est une petite pépite à l'humour corrosif, qui surfe sur tous les clichés en les exploitant à sa sauce. C'est aussi une interprétation brillante et remarquable des contes traditionnels revus au goût du jour ! Je recommande.

Rouergue jeunesse, février 2014

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

14/02/14

La déclaration, de Philippe Jalbert

IMG_0563

Oh, oh, oh ! Cette histoire est franchement adorable ! Les illustrations et les couleurs sont déjà une invitation au bonheur. Prenez donc un petit lapin, impatient de rejoindre sa douce pour lui déclarer sa flamme. Pas facile de trouver les mots, et le courage ! Mais il se lance, avec une pleine brassée de fleurs, il court à perdre haleine, il rêve éveillé, lui le prince et elle la princesse, tous deux dans leur beau château, à l'aube d'une vie éblouissante et merveilleuse...

Aaaaah, on soupire, on touche au but, on y croit, oui, on y croit... et puis paf ! Cruel retour à la réalité. Je n'en dis pas davantage, mais monsieur Philippe Jalbert est un grand expert dans l'art et la manière de boucler ses histoires sur une jolie pirouette ! Cela tombe bien, j'adore ça !

Ce nouvel album ne fait pas exception à la règle : non seulement il est surprenant et drôle, mais aussi adorable et poilant. C'est une lecture tendre et malicieuse, qui explique aussi qu'être amoureux, ça donne des ailes, ça rend muet, mais c'est aussi accessoire et passablement ennuyeux quand on est des tout petits ! C'est très rigolo, en forme de joli pied de nez, avec courbettes mouchées et sans tralala. 
J'adore ! ♥

Seuil jeunesse, février 2014

IMG_0564

IMG_0565

IMG_0566

IMG_0567

Posté par clarabel76 à 13:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Herman et Rosie pour la vie, de Gus Gordon

IMG_0647

Herman et Rosie sont deux célibataires, qui vivent dans la même ville et sont voisins d'immeubles. Ils ne se connaissent pas, et pourtant, sans le savoir, ils ont énormément en commun : la passion pour la musique, les films sur les océans et les balades dans le parc. Et hélas, la solitude aussi. Ils ont beau aimer leur ville, bruyante, colorée, survoltée, ils n'en ressentent pas moins un vide immense dans leur vie.

Le soir, Herman aime jouer du hautbois sur le toit de son immeuble, ça le détend. Rosie, dans son bain, se laisse bercer par les notes de musique, avec un sourire rêveur. Un jour, n'y pouvant plus, elle se jette dans le vide pour aller au devant de cet inconnu. Et là, le miracle a enfin lieu !

Quelle belle, très belle histoire ! Qui envoie des étincelles dans le ciel, donne des étoiles dans les yeux, fait croire au bonheur absolu, donne à rêver, sourire, glousser. On se laisse complètement séduire par cette histoire d'amitié et d'amour naissant, qui déroule son fil au son d'une bande originale très jazzy. Les illustrations sont charmantes, avec une touche d'originalité quant au principe de collages qui viennent enrichir cet univers savoureux. 

Bref, c'est un album attendrissant, débordant d'âme et de vie. Une lecture à chérir, comme sa chanson favorite.

Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, avril 2013 - traduit par Dominique Boutel

IMG_0648

IMG_0649

IMG_0650

Posté par clarabel76 à 12:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Anna et le French kiss, de Stephanie Perkins

IMG_0623

Voilà un joli petit roman pour illuminer quelques heures de lecture, un roman facile, franchement pas prétentieux, plutôt timide et gentillet, mais surtout délicatement mielleux. L'histoire nous parle d'une jeune américaine, Anna, qui part vivre à Paris. Inscrite pour une année scolaire, la demoiselle a du mal à prendre ses marques mais parvient à se glisser doucement au sein d'une bande de potes très attachante. Parmi eux, il y a Etienne St-Clair et là on a tout dit !

Franco-américain, ayant grandi à Londres, le garçon est sûr de lui, sûr de son charme, généreux, compatissant, attentif et dévoué. Tout de suite il prend sous son aile la craintive Anna et l'embarque dans des virées parisiennes, à l'écart des circuits touristiques (le livre est tout de même chargé de clichés et offre une image idyllique de la capitale française, après tout il faut vendre du rêve aux américains, qui ont tout gobé !). Pour ma part, j'ai été plus détachée. À tel point que je me suis complètement mise en retrait.

L'histoire est mignonne, mais avouons qu'il ne se passe pas grand-chose non plus. On passe la plupart du temps à s'enthousiasmer pour des anecdotes futiles, des situations attendues, des tours de passe-passe prévisibles, des psycho-drames exagérés, limite poussifs, bref j'étais finalement un peu surprise par la teneur de l'intrigue ! Anna et Etienne deviennent très proches, des amis complices, inséparables, mais disons que le garçon a déjà une copine, et puis “c'est compliqué”, vous savez... Hmm, j'ai trouvé ça tellement, tellement cliché !

Ceci dit, cela restera une lecture charmante, délectable et très séduisante... mais pas pour moi. J'ai été un peu déçue, car j'en avais trop espéré. Le couple vedette n'a pas su me convaincre, les types casés pour éviter la solitude, non merci, et que de naïveté ! Il en faut pour tous les goûts, c'est ainsi, j'avais envie de découvrir ce roman depuis quelques années, c'est fait, je ne regrette pas, mais l'étincelle n'a pas eu lieu. Tant pis.

La Martinière J., Février 2014 - traduit par Camille Bocquillon. Illustration de couverture : Hubert Van Rie

Posté par clarabel76 à 08:15:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,