*** spoilers, spoilers, spoilers ***

Eh oui, j'ai enfin lu la suite ! ;o) Alors je fais un topo rapide.

Dans le 2ème tome, Takeo et Kaede sont séparés : lui a rejoint la Tribu pour renouer avec ses racines, sans grand enthousiasme non plus, il se sent davantage l'héritier spirituel de Shigeru du clan des Otori mais a conclu un pacte et doit désormais s'acquitter de sa part du contrat, la famille Kikuta va lui mener la vie impossible en représailles. De son côté, Kaede part retrouver sa famille dont elle avait été séparée depuis des années, des retrouvailles qui ne s'annoncent pas follement grisantes non plus, car de nouvelles alliances sont déjà mijotées dans l'ombre. Pour notre beauté éplorée d'avoir été séparée de son amant, les épreuves n'ont pas fini de jalonner son chemin. 

Surprise ! le troisième tome voit notre couple réuni ... et marié ! Ils ont bravé tous les interdits et excité la colère des uns et des autres. Sire Araï est sur le pied de guerre, il veut la tête de Takeo et déclare haut et fort le mariage nul et non avenu. Le garçon affiche ses ambitions et cherche à étendre son pouvoir, mais pour apporter la paix sur les Trois Pays. Il est guidé par une prophétie, « quatre victoires et une défaite », se sent galvanisé, même s'il garde au fond de lui l'annonce de sa mort « de la main de son fils ».

Et puis, rebelote, notre couple est séparé, déchiré, confronté à des événements douloureux. Kaede fait montre d'incohérence en se jetant dans la gueule du loup, Takeo est acculé, meurtri, résigné. Un piège diabolique se referme sur nos amants maudits, à ce stade, n'en doutez plus, on tourne les pages du livre à toute vitesse. Même les personnages secondaires nous interpellent, avec leurs propres drames, comme Shizuka, l'ancienne dame de compagnie de Kaede, ou Yuki, belle et rebelle, folle amoureuse de Takeo.

IMG_0627

Cette saga se boucle avec panache, la lecture n'aura eu de cesse d'être palpitante, avec de l'action, de l'amour, des drames, de la trahison, des destinées bouleversantes et bouleversées, des personnages multiples (heureusement, il existe un memento à la fin des livres pour se repérer, parfois les noms japonais nous embrouillent...).

Cette série est indiscutablement à la hauteur de toutes les louanges qui l'entourent. Elle permet de voyager, rêver, trembler, soupirer, c'est magique ! Je vais finalement lire les deux autres livres qui se sont greffés à la trilogie. Comme une envie de ne pas quitter cet univers trop tôt...

Folio, juillet 2004 (pour le tome 2) et octobre 2005 (pour le tome 3) - traduit par Philippe Giraudon pour les éditions Gallimard jeunesse