Zarf le Troll

Zarf le troll est une nouvelle série pour les enfants qui adorent les histoires qui font rire et trembler pour de faux. On y croise des personnages pittoresques, plantés dans un univers original, qui se partage entre tradition médiévale, référence fantastique et clins d'œil aux contes traditionnels.

On découvre alors le royaume de Pagagne, où règne le roi Chèzenote, réputé pour être juste et bon, tandis que son fils le prince Roquefort a déjà gagné sa réputation de mielleux et sournois. De l'avis de notre ami Zarf, entendons-nous bien. Zarf, qui appartient à une longue lignée de trolls, se situe tout en bas de l'échelle sociale. Au collège, il passe pour maladroit, bêta et n'est pas du tout populaire. Ses seuls amis sont Kevin Petit-Cochon (qui a peur de tout) et Chester Pierre à Eau, le fils du bouffon officiel (sauf que lui n'est pas drôle). Autant dire que ce trio de choc est souvent la cible des quolibets mais s'en soucie comme d'une guigne. Or, tout bascule le jour où Zarf perd son sang-froid et insulte le prince Roquefort devant toute l'école. Défié en joute à dos de grenouille des marais, Zarf est humilié, trompé, raillé une bonne fois de trop. Et c'est le pétage de plomb, en version troll. Les conséquences sont désastreuses. Le royaume apprend en même temps la disparition du roi, lors d'une périlleuse mission contre les farfouines. Le prince Roquefort accède au trône et scelle le destin de Zarf - sa vie va devenir un véritable enfer, sauf s'il part sauver le bon vieux Chèzenote des griffes de leurs ennemis. 

Attendez-vous à une lecture drôle, enlevée, intelligente et déjantée ! Car il est vrai qu'on passe un chouette moment avec Zarf et ses amis, à travers leurs aventures délirantes et cocasses, et aux rencontres insolites (une miss Boucles grises, défraîchie et railleuse, qui bosse à la cantine du collège). Les illustrations en noir & blanc sont tout aussi loufoques et se font une place au soleil dans cet écrin d'humour et de nonchalance. Un rendez-vous impayable ! ☺

Seuil jeunesse / Septembre 2015 ♦ Traduit par Yves Sarda (Life of Zarf: The Trouble with Weasels)