30/11/15

Bilan du mois : Novembre 2015 ♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

Witchcat

Ce mois de novembre ne s'est pas illustré de façon brillante... hélas. C'est décidément une bien triste saison qui s'annonce, à laquelle je tente de m'extraire en m'évadant dans mes chères lectures...

Ont été particulièrement appréciés, ce mois-ci :

♣ Les Autodafeurs (tome 1), de Marine Carteron

♣ Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, de Harper Lee

♣ Une mariée de trop, de Louise Vianey

♣ La Fille du train, de Paula Hawkins

♣ D'après une histoire vraie, de Delphine de Vigan

♣ Détonations rapprochées, de C.J Box

♣ La série DIVERGENT de Veronica Roth

Afficher l'image d'origine

 

❈❈❈❈❈

Côté séries TV, j'ai rattrapé mon retard en regardant les 4 saisons de la série The Good Wife (la 5ème ne devrait plus tarder). Alicia Florrick est une épouse bafouée, humiliée publiquement par les frasques de son mari volage. Lorsque celui-ci se retrouve derrière les barreaux, Alicia est forcée d'élever seule ses deux enfants et reprend le chemin du boulot. Un ancien copain de fac accepte de l'embaucher dans son cabinet d'avocats. Et l'aventure commence... Alicia est douée et va connaître une ascension fulgurante, gagnant aussi un épanouissement personnel qui va chambouler sa vie de femme. 

Cette série est brillante pour son interprétation, ses dossiers épineux, ses rebondissements et ses enquêtes passionnantes. Elle montre aussi une bien triste réalité économique, dans un contexte difficile, qui contraint à des tractations subtiles de la part des associés. C'est un pur produit américain, très éloigné de notre modèle juridique, mais on s'attache énormément aux histoires et aux personnages. Pour moi, une valeur sûre.

Afficher l'image d'origine   Afficher l'image d'origine

 

Vu aussi The Casual Vacancy (d'après le roman de JK Rowling). Une déception. Alors que j'avais beaucoup apprécié le bouquin, riche, épais, habilement construit, la série a fait de grosses coupures pour son script et nous propose une histoire banale mais néanmoins poignante. La petite ville de Padford est divisée en deux clans : ceux qui veulent défendre un projet de spa pour une clientèle riche et propre sur elle, ceux qui prétendent qu'il faut maintenir le centre de désintox pour les habitants du lotissement voisin, les Champs. Et puis l'un des membres du conseil décède d'une rupture d'anévrisme. L'équilibre est rompu. Pour obtenir les voix nécessaires, les deux clans vont faire campagne pour soutenir leur candidat. 

On retrouve avec plaisir l'ambiance des petits villages anglais, ainsi que de très bons acteurs déjà vus dans d'autres séries (Rory Kinnear, Michael Gambon, Julia McKenzie, Keeley Hawes...). Connaissant l'histoire originale, j'ai été fortement déçue par cette adaptation dont les libertés prises ont réduit la teneur dramatique à un enchaînement de tristes circonstances (même la fin est différente). Cela tient la route, mais c'est très en-dessous du roman de l'illustre auteur.

Afficher l'image d'origine

 

❈❈❈❈❈

Pour terminer l'année sur une note plus joyeuse, je me lance dans une édition spéciale, Il était trois fois Noël, avec lectures, films, marathons, cuisine et bricolage sur un thème festif & hivernal ! À suivre, donc ...

Challenge Noel Logo Samarian 2Challenge Noel Logo Samarian 2Challenge Noel Logo Samarian 2Challenge Noel Logo Samarian 2

 

Et une petite chanson à se rappeler par ces temps troublés...  

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Détonations rapprochées, de C.J Box

Détonations rapprochées Seuil   Détonations rapprochées

Joe Pickett, nouveau garde-chasse dans le Wyoming, s'est déjà distingué pour avoir arrêté le gouverneur de l'état qui pêchait sans permis (notre homme ne l'avait pas reconnu !). Ceci a cependant conforté son image de type droit et incorruptible, même si ses congénères se gaussent de ses maladresses, il n'en récolte pas moins une profonde estime. Et c'est vrai que Joe Pickett est un bon gars, amoureux de la nature et attachant une importance cruciale à sa tranquillité et à celle de sa famille. On ne dit pas de Joe qu'il est ambitieux mais consciencieux. Aussi, le jour où il découvre un cadavre sur son tas de bois, notre garde-chasse est en pétard. Pourquoi ce braconnier, qu'il avait interpellé un peu plus tôt, gît sans vie près de son chalet ? Alors que les autorités attribuent cette mort à un simple accident, Joe Pickett décide de poursuivre les investigations, non par esprit de contradiction, mais parce que cette intrusion dans son jardin secret le heurte personnellement. La suite de l'histoire adopte un rythme tout aussi imperturbable et jamais ennuyeux car c'est tout un décor qu'on découvre, au cœur de la magnificence des Rocheuses, avec une ambiance à l'américaine (cowboy, stetson, cheval et fusil de chasse). C'est très, très bon. Non seulement l'intrigue va dévoiler des arcanes complexes et malheureuses, mais révéler aussi le rapport de force existant entre écologie et économie (enrichir la communauté, mais à quel prix ?). L'auteur s'attache également à nous raconter des personnages dans leur vie ordinaire, à créer une petite bulle de confort et à nous inclure dedans. C'est un charme supplémentaire qui fonctionne si bien que je reprendrai rendez-vous avec Joe et les siens très prochainement ! 

Points / Septembre 2004 ♦ Traduit par William Olivier Desmond (Open Season) pour les éditions du Seuil ♦

Texte lu par l'excellent Jacques Frantz pour Livraphone (durée : 8h 40)