IMG_5730

Il était une fois, cachée dans la forêt, une petite maison de bois, avec des murs tout blancs, neuf jolies fenêtres et une belle porte rouge. C'était un amour de maisonnette, sauf qu'elle était vide, triste et glacée. Tout change lorsque débarque une souricette, qui accueille à son tour une grenouille, puis un lapin, un castor, un renard, un coq, un cerf et un écureuil roux. 

Et la maison ne cesse de s'éveiller, de palpiter, de vivre en grand et de partager son cocon douillet. Une chouette toque à la porte et s'invite à la fête, deux pies font de même, et aussi un pic-vert. Quelle joyeuse ménagerie ! Cela vaut bien quelques chants et quelques danses... Tout ce tintamarre finit par alerter un gros ours brun, qui s'approche de la petite maison de bois.

Lui aussi souhaiterait se joindre à cette joyeuse bande, sauf qu'il n'y a plus de place. La maison est trop petite pour l'ours, lequel s'entête et veut prouver le contraire. Quelle catastrophe. L'animal va détruire la maisonnette et briser les rêves de ses camarades. Les larmes coulent dans la forêt. La fête est finie. :((

Cette histoire, adaptée d'après un conte populaire russe, est une belle leçon d'amitié, de partage et de solidarité, qui se termine évidemment sur une note positive. Ceci dit, ce qui retient surtout l'attention du lecteur, c'est l'extraordinaire luminosité qui se dégage des pages du livre ! Whaou... c'est flashant, pétant, iridescent, limite fluorescent. On en prend plein les mirettes ! Ce style naïf, acoquiné aux couleurs éblouissantes, séduit fortement les enfants... immédiatement attirés par le ton moderne de l'ouvrage. Une découverte attrayante. 

Gallimard Jeunesse ♦ Janvier 2016

IMG_5731   IMG_5732

IMG_5733   IMG_5734