23/02/16

Kobra, de Deon Meyer

Kobra

Lecture anarchique oblige, je redécouvre un Benny Griessel requinqué et fringant cowboy comme membre des Hawks, l'unité de police spéciale, après l'avoir croisé en sale posture, au fond du trou et alcoolique, dans Jusqu'au dernierSa vie amoureuse aussi se porte au mieux, même si notre homme est chiffonné par des soucis techniques, qu'il n'ose confier à personne, par honte ou par pudeur. Résultat, son entourage s'imagine déjà que sa mine des mauvais jours signifie que Benny a replongé dans son addiction et ses vieux démons. Ceci étant, l'enquête policière va également solliciter son attention et ses méninges. Un triple assassinat dans une guest-house, un client britannique disparu et des douilles de cartouches gravées d'une tête de cobra... Benny Griessel et son adjoint Cupido en restent comme deux ronds de flan, soucieux d'avance de négocier avec les prérogatives internationales. Mais le mystérieux Cobra, ce criminel qui tue plus vite que son ombre, ne chôme pas et vient de signer un nouveau massacre en ville, en abattant des agents de sécurité qui venaient d'interpeller un jeune pickpocket. Et bim, Tyrone Kleinbooi prend à son tour sa place sur l'échiquier... La suite ne demande qu'à s'écrire. Et c'est rondement mené. 

Car on a là un bon bouquin d'action, qui nous envoie en Afrique du Sud... fragile et violente, comme ses héros ! L'intrigue se déroule sans temps mort et se lit tout aussi efficacement. Rien n'est laissé au hasard pour amener à un dénouement particulièrement haletant et surprenant. Cette série policière est une découverte riche en émotion et pleine d'entrain. Une très bonne pioche.

Sixtrid / Juin 2015 ♦ Interprété par Eric Herson-Macarel (Durée : 11h 37)

Traduit par Estelle Roudet pour les éditions du Seuil ♦ Disponible en poche Points Policier / Novembre 2015

Kobra POints


Gel nocturne, de Knut Faldbakken

Gel nocturne

Georg et Lydia Hammerseng formaient un couple tranquille, uni par des années de mariage, apparemment sans histoire. L'inspecteur de police, Jonfinn Valmann, peut d'ailleurs certifier cette aimable réputation d'après sa brève expérience, puisqu'il était un ami de leur fils Klaus au lycée. Depuis, leurs routes ont pris des chemins différents et l'homme n'a plus eu de nouvelles de son camarade. Sauf que... tout n'est pas dit. Et les apparences sont évidemment trompeuses. Quand la police découvre le couple mort dans leur maison, les premières hypothèses oscillent entre l'accident et le suicide. Le meurtre est loin d'être envisagé. C'est seulement lorsque les enquêteurs tentent de prévenir les enfants, Klaus et sa sœur Hanne, qu'ils sont surpris de ne plus trouver leur trace. Comme s'ils avaient disparu. En fouillant davantage dans les affaires de la famille Hammerseng, les secrets peu à peu se dévoilent et les failles vont apparaître. Du fait de sa lointaine accointance avec les victimes, Jonfinn Valmann a été écarté du dossier, lequel a été attribué à sa compagne, Anita Hegg. Le couple, dont la liaison dure depuis un an, va étrangement éprouver la résistance de leur attachement autour de cette affaire pas bien claire. Valmann ne dévoile pas tout de son passé et mène une enquête en parallèle, sans avertir qui que ce soit, tandis que sa partenaire aussi joue les cachottières. Quel imbroglio. Les 3/4 de l'histoire tiennent ainsi la route, du fait de la teneur classique, mais efficace, de l'intrigue policière. On tente de chiffonner une image trop lisse et on s'aventure vers des sentiers mouvants, en plus de s'inviter dans la vie des policiers (pour ceux qui aiment suivre l'ordre chronologique, ce livre vient après L'Athlète et Frontière mouvante). Seule la fin a été pour moi une déception, mais c'est une appréciation tout à fait relative, car cela reste un bon bouquin, vite lu, mais pas exceptionnel non plus

Seuil Policiers / Avril 2012 ♦ Traduit du norvégien par Hélène Hervieu (Nattefrost)

Challenge Nordique 2016

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,