Je veux pas déménager

Lorsque ses parents lui annoncent qu'ils vont bientôt déménager, Simon voit rouge. Hors de question. Trêve de discussion. Et puis il hurle un bon gros “M'en fiche” qui calme tout le monde. La nuit, Simon rumine sa décision. Niet, niet, niet. Il ne quittera pas sa maison de toujours, celle où il a grandi, et dont il connaît tous les petits bruits bizarres. C'est son territoire. Point final.

Seulement, pas loin de là, son petit frère Gaspard sanglote dans sa chambre. Lui non plus ne veut pas déménager. Simon, alors, change de braquet. Et pour mieux rassurer son cadet, il lui explique que c'en est fini de cette maison “beurk kakadoi” et qu'ailleurs ils auront une chambre plus grande avec des lits en hauteur. Ensemble, ils se feront de nouveaux copains. Tout va bien.

Le lendemain matin, les deux frangins ont une réponse bien troussée pour écourter le couplet des parents. Quel toupet ! Simon le Superlapin n'est pas à une contradiction près, mais il est tout simplement génial dans le rôle du grand frère responsable, qui a recours à l'humour pour chasser les craintes et effacer les chagrins. Les albums de Stephanie Blake avec son héros Simon ont définitivement la cote. 

L'école des Loisirs - Mai 2016