après toi

Dix-huit mois après sa bouleversante rencontre avec Will Traynor, Louisa Clark tente de reconstruire sa vie dans son appartement londonien, après une longue fuite à travers l'Europe et le besoin d'accomplir quelque chose sans déterminer exactement quoi. Louisa travaille aujourd'hui dans un bar minable près d'un aéroport, n'a pas revu sa famille et s'enfonce dans une solitude déprimante. Un soir, après plusieurs verres d'alcool, Louisa traîne sur sa terrasse, plus mélancolique que jamais, avant de basculer dans le vide. Elle reprend connaissance dans une ambulance et découvre son secouriste (^Sam^) d'un air hébété. Louisa est en vie, un vrai miracle. Ses parents accourent aussitôt à son chevet et se font du souci pour elle. Suspectant une grande fragilité et des envies suicidaires, ils lui conseillent de s'inscrire à un groupe de soutien psychologique pour personnes endeuillées. Louisa, par crainte d'être jugée, masque premièrement la vérité mais ne cache rien de sa profonde détresse. Pourtant, cette équipe de bras cassés viendra à bout de ses réticences et lui donnera les bons tuyaux pour ne plus couler. En attendant, la vie de Louisa est également chamboulée par l'arrivée de Lily, une adolescente en souffrance, en pleine quête identitaire, qui s'incruste chez elle et fait de son quotidien un enfer. Et là, ne cherchez pas à comprendre, Louisa Clark renfile sa panoplie de sauveuse des âmes perdues et part en campagne pour soigner ce chaton égaré. Ouhlala. Cette nouvelle orientation m'a clairement laissée perplexe. J'ai trouvé l'introduction du personnage de Lily parfaitement incongrue, l'implication de Lou dans son parcours franchement exagérée. Et ce ne sont pas les seuls détails qui me posent problème, ça et là, l'histoire prend des tours et des détours déconcertants, souvent des longueurs inutiles, qui ne servent qu'à couvrir une intrigue assez faible et qui renvoient une image moyennement positive de Louisa - son ambition est toujours aussi inexistante, sa vie en mode off. Retour à la case départ. Et on imagine Will de là-haut en train de pester après les anges... Soupirs. La lecture n'en est pas moins agréable à parcourir, puisqu'il est toujours appréciable de retrouver l'univers ouaté et confortable de Jojo Moyes, tout en gardant à l'esprit que cette suite est un pêché mignon. J'ai eu la grande faiblesse de la découvrir par pure curiosité, anticipant des retrouvailles réjouissantes avec des personnages qui avaient su me toucher. Certes, la famille de Lou manque également au décor, trop peu présente à mon goût, elle nous prive de son festival de dingueries à sa juste valeur. C'est dommage. ^-^ Le roman reste principalement ancré sur Lou et ses éternelles incertitudes, son obsession pour Will et son chagrin incommensurable. Reste plus qu'à enduire tout ça d'artifices et de subterfuges plus ou moins convaincants pour avaler cette bonne soupe réchauffée. Slurp.

Texte lu par Emilie Ramet (durée : 11h 58)

Traduit par Alix Paupy pour Milady (After You), juin 2016

Après toi | Livre audio

En exclusivité sur Audible FR - uniquement disponible en téléchargement.

 

 

# Mois Anglais 2016 :  Un roman qui se passe à Londres

Drink tea and read english