01/12/16

Quand l'amour s'invite à Noël, de Tara Taylor Quinn

C'est de saison, une lecture qui célèbre l'amour et les bons sentiments... mais gare à la surdose ! 

quand lamour

Marybeth a réalisé son rêve en ouvrant des chambres d'hôtes dans un cadre enchanteur. Une réussite professionnelle qui compense un parcours sentimental pour le moins chaotique. Elle vient en effet de perdre son père et se morfond dans sa solitude, n'ayant jamais réussi à accorder sa confiance ou à construire une histoire avec quiconque.

Célibataire de vingt-six ans, elle entretient une relation épistolaire avec James, son correspondant qu'elle a connu à l'âge de douze ans. Or, celui-ci a toujours refusé de la rencontrer en vrai. En cette période des fêtes, qu'elle va passer pour la première fois sans son père, Marybeth se sent donc particulièrement vulnérable et déçue.

Aussi, lorsque Craig débarque à l'Orangeraie, la jeune femme est séduite par cet inconnu, bel homme, charmant, attentif et attentionné. Lui aussi est ému par leur rencontre, mais lui avoue traverser une crise conjugale dans son couple. Cette nouvelle fait freiner des quatre fers Marybeth, et le séjour de Craig se déroule sans heurt.

Pourtant, leur histoire ne fait que commencer. Par la suite, Craig va revenir deux fois par an pour séjourner chez elle. Leur relation gagne ainsi en complicité... et en séduction. Or, Marybeth est partagée entre son attirance pour cet homme bien réel et son attachement pour James qui est proche du mythe inaccessible.

Je n'ai hélas pas trouvé cette histoire moderne, ni touchante... C'est tout  bonnement de la cucuterie inepte et improbable (une éternelle célibataire de 26 ans, un amour instantané, une rencontre impossible, un individu lâche et fuyant...). J'ai énormément soupiré au cours de ma lecture, heureusement pas bien longue, seulement 265 pages d'une bluette mielleuse et dépassée, qui propose un voyage dans le temps, question romance, au secours, j'ai halluciné de lire des trucs pareils (le bouquin date de 2008).

L'emballage est joli, avec une couverture empruntée aux illustrations de Dominique Corbasson, sur lequelles des paillettes ont été ajoutées pour un plus bel effet, mais clairement la lecture n'est pas à la hauteur des attentes. Trop prévisible et gnangnan. :(

Harlequin - The Holiday Visitor - 2016 (Roman réédité)

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Londres avec toi, par Erin Lawless

Londres avec toiOriginaire de Russie, Nadia Osipova a vécu pas moins de dix ans à Londres, cumulant études, stages et petits boulots, mais le service de l'immigration vient de lui briser ses rêves en lui refusant son titre de séjour. Elle a deux mois pour faire appel, prouver l'existence d'un petit copain, certifier l'absolue nécessité de sa présence en Angleterre, tenter le tout pour le tout. Ses amis se mobilisent activement, quitte à envoyer des courriers insolites au ministère.
C'est là qu'intervient Alex Bradley. Sous-fifre du service en question, il reçoit la lettre farfelue d'une jeune russe, amatrice de quizz-bars et de chorégraphies improbables. Il sourit, classe son dossier et retourne à sa vie ordinaire, servir de chandelle à son coloc et sa petite amie Lila, dont il est secrètement amoureux. Et puis un soir, il croise au pub une certaine Nadezhda qui n'est autre que son “dossier” russe. 
La situation est cocasse, mais donne surtout lieu à des échanges pétillants et des délires autour d'une bonne bouteille de vin. Alex est surpris du charme et de la jovialité qui débordent de la jeune femme. Séduit, il accepte de la revoir les jours suivants. 
En fait, Nadia va l'embarquer dans un circuit insolite de sa ville fétiche, depuis les activités purement touristiques (la National Gallery, Trafalgar Square) aux expériences les plus saugrenues (des marathons de films ou des soirées dans un cabaret gay). Leur relation est alors sans ambiguité, Nadia ne cherche pas à profiter de lui, d'autant plus que les pouvoirs d'Alex au ministère sont dérisoires. Tous deux aiment simplement être ensemble, partager des bons moments, se raconter et apprendre à se connaître, comme deux potes qui se découvrent et réalisent qu'ils ont beaucoup en commun. 
Cela se lit pour le plaisir de sillonner Londres, pour oublier qu'il fait un froid de canard et pour savourer une jolie comédie aux rouages bien huilés : des potes, des soirées arrosées, de la répartie, des fous rires, des quiproquos, des déboires et de la patience pour décrocher les étoiles. Une lecture éclatante de vivacité & qui vous absorbe dans sa bulle. Effet cocooning assuré. ☺

Traduit par Emilie Terrao pour les éditions Harlequin [Somewhere Only We Know]

Coll. &H - 360 pages - Octobre 2016

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,