05/02/17

Hello, Monsieur Dodo ! de Nicholas John Frith

hello monsieur dodo

Martha est passionnée par les oiseaux. Elle est incollable sur le sujet, connaît toutes les espèces par cœur, sauf ce drôle d'oiseau qu'elle croise un jour dans la forêt. Jamais vu un spécimen pareil !

Après avoir cherché dans ses manuels, elle découvre qu'il s'agit d'un dodo, une espèce apparemment disparue. À la fois bouleversée et excitée, Martha décide de ne rien dire à personne et de rejoindre en secret son nouvel ami pour lui apporter des beignets. Mais son petit manège ne passe pas inaperçu, quand le facteur lui pose la question, Martha répond par mégarde que son dodo adore les donuts. La fillette s'en veut et comprend qu'elle doit prendre de la distance pour préserver l'oiseau. La foule des curieux s'empressent, dès le lendemain, devant sa porte et confortent l'enfant dans son choix de protéger son dodo coûte que coûte. Les saisons passent. La séparation forcée est un déchirement. Au printemps suivant, Martha retente sa chance dans la forêt, avec ses beignets, espérant recroiser son oiseau. Qu'est-il devenu ? Suspense. ^-^

L'histoire est fabuleuse, car magique. C'est une histoire d'amitié, de confiance, de gourmandise, de complicité. C'est tout simplement adorable. Et puis l'album est coloré, chaleureux et éclatant. Il nous séduit par son charme vintage et sa tendresse débordante. En double lecture, l'enfant peut prendre conscience de la fragilité de la faune et de la flore, réfléchir aux espèces animales à protéger. C'est juste ce qu'il faut de sensible et de touchant, avec une note de fantaisie et de douceur. Un bel et bon album, à savourer.

Les Albums Casterman, 2017

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Pêle-Mêle : Super Cagoule - Le Monstre du Bain - Où es-tu ?

Supercagoule

À tous les traumatisés de la cagoule, jetez-vous sur cet album d'Antonin Louchard ! Il vous vengera de votre enfance, mais il est surtout tout simplement irrésistible. C'est l'histoire d'une poulette qui n'a pas eu d'autre choix que d'enfiler sa cagoule pour se protéger du froid. Mais la poulette râle, car ça lui gratte trop la tête. Et puis c'est laid. On dirait une borne d'incendie. Lorsqu'elle croise le loup, elle est tellement énervée qu'elle ne tremble pas d'une plume et lui raconte que sa cagoule lui donne des super-pouvoirs. Et patati et patata. Le loupe tombe dans le panneau et lui pique sa cagoule. 

Il faut ABSOLUMENT vous procurer cet album qui est à mourir de rire ! Je n'exagère même pas. J'ai gloussé tout du long. J'ai adoré. Et je le recommande fort-fort-fort. Un vrai coup de cœur. 

♥♥♥ Super Cagoule, d'Antonin Louchard ♥♥♥

Seuil Jeunesse, 2016

 

lemonstredubain

Jackson adore se rouler dans la boue, mais il n'aime pas se laver. Sa maman a beau le mettre le garde, il ne croit plus au conte du Monstre du Bain. Il est grand maintenant. Il sait bien qu'il n'a plus besoin de sustenter la bête avec son eau sale. Le Monstre du bain n'existe pas. Il peut toujours attendre sa pitance, car Jackson a décidé d'économiser l'eau et de ne pas se décrasser. Ce que l'enfant ignore, c'est que le Monstre attend sagement sous la baignoire. Et il a faim. Après tout, l'eau sale n'est que son deuxième plat préféré... Devinez ce qu'il adore par-dessus tout ! ☺

Sur le coup, j'ai failli avoir des sueurs froides en lisant la fin de l'histoire. Toute mauvaise interprétation est en effet glissante et j'ai bien relu la chute plusieurs fois pour ne pas tomber dans le piège. Quelle sacrée entourloupe ! 

Le Monstre du Bain, de Colin Boyd & Tony Ross

Seuil Jeunesse, 2017

 

ouestu

Luc est bûcheron. Tous les matins, il se rend dans la forêt pour abattre son travail et rentre chez lui avant le coucher du soleil pour avaler son bol de soupe. Tous les jours, son fils Jacques veille scrupuleusement sur leur rituel et attend le retour de son père avec impatience et une pointe de fébrilité. Dès que celui-ci a une minute de retard, l'angoisse du garçon monte d'un cran. Et quand les heures passent et que Luc ne se montre toujours pas, Jacques craint déjà le pire. N'écoutant que son courage, il décide alors de retrouver son père dans la forêt. Certes, Jacques lui a toujours interdit de franchir la lisière qui mène aux bois car il est encore trop jeune. Il pourrait se perdre, ou croiser des individus dangereux. De son côté, l'imagination du garçon s'emballe assez vite. Jacques a en tête tous les contes de son enfance, les histoires avec des ogres, des sorcières, des monstres amateurs de chair fraîche. Le père et le fils ne le savent pas, mais ils se cherchent de part et d'autre de la forêt . Et tous deux redoutent de  disparaître à jamais...

Quelle lecture palpitante ! L'album a merveilleusement su rendre l'atmosphère lourde et oppressante de la forêt. L'obscurité, les ombres, les bruits... tout apparaît soudain plus terrifiant. Et on ressent nous aussi cette terreur du vide, de l'inconnu, du danger. Le cœur du lecteur bat à l'unisson du père et du fils. C'est poignant, vibrant d'émotion. Le tour de force est impressionnant. Et puis, la relation entre Jacques et Luc est touchante, sincère et pure. On ne se résoud pas à les laisser dans leur désarroi et on croise les doigts pour un dénouement heureux.

Une lecture riche en sensations fortes ! 

Où es-tu ? de Benoît Broyart & Violaine Leroy

Seuil Jeunesse, 2016