EN POCHE ! Une savoureuse comédie new-yorkaise qui a plus d'un tour dans son sac... 

Les Perles noires

C'est en faisant le ménage chez Irving Zuckerman, un vieil esthète amateur d'art et de jeunes apollons, que Gabriela tombe par hasard sur la combinaison de son coffre-fort, lequel contient 164 000 dollars, six lingots d'or et des perles noires ayant appartenu à Jackie Kennedy Onassis.

Sans le moindre scrupule, elle met au point un plan diabolique pour faire main basse sur ce trésor. Elle convainc d'abord son neveu Franck de s'improviser escort-boy pour approcher leur victime et s'introduire dans son appartement le temps d'une soirée. En amont, Gabriela a aussi pris soin de glisser quelques somnifères dans la bouteille de lait de son patron. Elle a également fait appel à une ancienne fripouille, qui connaît du monde en Belgique pour refourguer le collier de collection, et doit composer avec un adorable carlin, qui vagabonde au gré des chapitres, avant d'aspirer à ses rêves sous le soleil de Colombie. 

Ainsi peut donc commencer le casse du siècle orchestré par cette équipe de bras cassés. 

La suite réserve une bonne partie de rigolade ! Car le plan idéal va forcément cumuler les couacs et multiplier les scènes loufoques et insensées. On se croirait dans une comédie des années glorieuses (50-60s) où les situations cocasses s'enchaînent avec une parfaite virtuosité. C'est drôle, audacieux et virevoltant. Parfait pour combler des heures de détente !

J'ai Lu, 2017