Un marin chilienLorsque Alberto débarque sur le sol islandais, pour étudier les grondements du volcan Krafla, au nord du pays, il est loin d'imaginer le vaste chantier qui l'attend. Car notre géologue venu du Chili se heurte malencontreusement à la frustration bête et méchante d'un autochtone au tempérament teigneux.
En effet, Alberto a commis l'erreur de prendre un café avec la blonde et délicieuse Thórunn, provoquant ainsi la colère de Thorvardur, un marin du cru, ancien amant de la belle et père de son fils Daniel. Moqué par les habitués du bar qu'il fréquente, harcelé par sa mère qui lui fait son linge toutes les semaines, il entend prouver qu'il est le seul maître à bord. Et se frotte à Alberto, qu'il imagine marin chilien, séducteur impénitent, brassant le vent du large et l'exotisme, de quoi donner des étoiles dans les yeux de Thórunn. 
Pures fabulations que ceci. Alberto est malgré lui la marionnette pathétique de ce vaudeville ubuesque. Mais l'histoire va plus loin, accentuant encore l'ironie de la situation, puisque notre scientifique se lance à corps perdu dans sa mission et s'éloigne de la folie vengeresse de Thorvardur. Il s'installe alors chez Björn, dans sa ferme pleine de moutons et de mômes en difficulté, mais ignore encore que celui-ci n'est autre que le frère jumeau de son rival !
Ce dernier, d'ailleurs, déboule chez le frangin, le sourire carnassier aux lèvres.

Que de péripéties au programme ! Ce petit bouquin a su me régaler par son humour, son rythme, son sens de la comédie. C'est absolument savoureux. Oubliez les paysages de carte postale, le folklore et la convivialité de cette terre de glace. Ici, l'ambiance est rude, hostile et laide. Pourtant, l'évasion est garantie. C'est dépaysant et vivifiant à souhait. Les aventures d'Alberto sont picaresques et saugrenues, mais nous régalent par leur goût pour la dérision. Une découverte aussi stupéfiante que jubilatoire ! 

Collection Folio (n° 6315)
Parution : Mai 2017