La revanche de KevinFrançois-René Pradel traîne son spleen dans les rangées du Salon du Livre, lorsqu'il croise Alexandre Janus-Smith, un jeune élégant à la mèche rebelle, également lecteur pour une grande maison d'édition. Notre auteur de cinquante-cinq ans, ayant une dizaine de romans à son actif, lui confie alors son dernier manuscrit.
Le retour est dithyrambique, le comité de lecture est emballé, la direction empressée, mais exigeant quelques modifications à apporter, comme un nouveau titre et une préface pour bien notifier “sa sensibilité de gauche”. 
Bref. François-René Pradel est aux anges. Son épouse et sa fille applaudissent à tout rompre. Mais les mois passent et les nouvelles se tarissent. Soudain, c'est la douche froide, le jeune hurluberlu a disparu de la circulation.
Pradel vient de subir la plus belle humiliation de sa carrière.
Sous la fausse identité d'Alexandre Janus-Smith, se cache Kevin H., commercial à la Radio, chargé de vendre des espaces publicitaires. C'est là que le bât blesse. Être ou ne pas être un Kevin. C'est tout le drame de notre escroc, qui entend laver des années de brimades et de frustration par la faute de son prénom.
Un concept farfelu, mais sensé. Après tout, la démonstration de la supercherie est limpide, percutante et hilarante. La lecture n'en est que plus truculente ! À s'en pourlécher les babines, miam.
Pour qui aime la satire et les sarcasmes, foncez. ☺

Collection Folio (n° 6189)
Parution : Octobre 2016