19/06/17

Emporter nos rêves, de Vanessa Diffenbaugh

Emporter nos rêvesLetty a toujours fui ses responsabilités de maman, laissant à ses parents le soin d'élever ses deux enfants, Alex, quinze ans, et Luna, six ans. Mais leur décision soudaine de rentrer au Mexique la contraint à changer ses habitudes - adieu les soirées alcoolisées, à s'oublier dans des étreintes sans lendemain, Letty doit désormais penser à nourrir ses enfants, s'assurer qu'ils sont en sécurité quand elle part au boulot et envisager pour eux un meilleur avenir. Serveuse dans un restaurant, situé dans un aéroport, elle ressasse avec amertume son parcours chaotique, les rendez-vous loupés et les mauvaises décisions. Comme pour le père de son fils, Wes Riley, à qui elle n'a jamais avoué sa grossesse, voulant remettre à plus tard l'annonce, reculant toujours plus loin l'échéance. Quinze ans plus tard, elle ignore que son garçon a retrouvé sa trace et rôde autour de sa maison en se posant de nombreuses questions. L'heure de la raison a donc sonné pour Letty, qui peu à peu tente des initiatives concrètes - changer son fils de lycée, l'envoyer hors de son quartier, lui donner la chance de s'épanouir dans ses études... Mais Alex a également ses petits secrets, outre épier son père, il aimerait sauver sa petite copine, Yesenia, contre la violence de son école et la menace d'être expulsée - la jeune fille est en situation illégale sur le sol américain. Les idées grouillent dans sa tête et le poussent à commettre quelques prises de risque insensées. Pour Letty et sa famille, la paix des ménages n'est pas encore au coin de la rue !

J'ai été agréablement surprise par cette lecture, entamée sans attente précise, me fiant simplement au nom de l'auteur et à la promesse d'un rendez-vous de douceur et d'émotion. Le contrat a été pleinement rempli - on suit l'histoire d'une jeune femme paumée, mais qui va remettre sa vie sur les rails et qui va entraîner ses proches dans ce grand élan d'espoir et d'optimisme. On lit tout ça avec beaucoup de complaisance et d'attendrissement. Les personnages sont en effet attachants, cabossés, écorchés mais vrais. Leur histoire s'écrit en toute simplicité, sans pathos, sans sentimentalisme exacerbé. C'est une belle leçon d'abnégation, riche en tendresse et pleine d'espérance. Un joli roman sur la poursuite du bonheur coûte que coûte.

Presses de la Cité, 2017 - Trad. Isabelle Chapman [We Never Asked for Wings]

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


La Femme de mon ami, de Polly Dugan

La femme de mon ami

En apprenant la mort de son meilleur ami, Leo, dans un accident de ski, Garrett rejoint aussitôt son épouse Audrey, effondrée par le chagrin et la perte. Garrett n'a pas réfléchi une seconde pour tout plaquer et la soutenir dans cette terrible épreuve... oubliant que, quelques années plus tôt, Leo et lui avaient également scellé un pacte soumettant Garrett à épouser Audrey si jamais Leo venait à décéder ! Une idée folle, surgie un soir de beuverie. Une lubie que Garrett n'avait certainement pas prise au sérieux, n'envisageant nullement d'être confronté à un tel cas de figure. Hélas, la vie est perfide et se moque des conventions.

Garrett s'installe néanmoins dans la vie d'Audrey et de ses fils sans le moindre calcul. La famille est accablée de chagrin et a besoin de temps pour se consolider de nouveau. Garrett se retrousse les manches, poursuit les travaux de la maison, s'occupe des garçons, joue au basket, règle les petits conflits du quotidien. Au fil des mois, il se fond une place dans cette routine. Sa présence sonne comme une évidence. Garrett est parvenu à compenser le manque par sa générosité, son écoute, ses attentions. La connivence entre Audrey et lui est également de plus en plus forte, pour ne pas dire troublante. Et l'amitié fait place à l'attirance.

Toute idylle est-elle seulement envisageable, alors que plane le spectre du disparu ? Rongé par ce fameux pacte promis à Leo, Garrett se considère également comme un imposteur. Ses sentiments sont sincères, mais il se retient de tout avouer à Audrey. Quel regard poserait-elle sur leur relation ? N'aspirerait-elle pas à se sentir trahie ou manipulée ? Comment une preuve d'amitié et d'amour peut-elle soudainement peser dans la balance et produire le contraire de l'effet escompté ?

Le roman se sert de toutes ces interrogations pour développer une intrigue tour à tour pudique, sensible et poignante. Loin d'être brusque, la relation entre Garrett et Audrey montre autant de retenue que de désir profond, comme un besoin d'assouvir un manque, mais en culpabilisant quelque part à l'idée de suivre les élans de leur cœur. Ce roman de la seconde chance est, par miracle, une lecture sans pathos. En dépit d'un propos bouleversant, la ligne de conduite est claire, nette, pure. À suivre sans crainte et sur la promesse d'une agréable surprise.

Presses de la Cité, 2017 - Trad. Nelly Ganancia [The Sweetheart Deal]

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,