03/07/17

En attendant demain, de Nathacha Appanah

En attendant demainJ'ai adoré retrouver la plume de Nathacha Appanah dans ce roman qui se révèle extrêmement poétique, sensible et captivant.

C'est d'abord l'histoire d'un couple, Anita et Adam, qui tombent amoureux dès le premier regard et qui plaquent leurs rêves parisiens pour s'établir dans la ville où a grandi Adam dans le Sud-Ouest. Ils installent leur bonheur dans une belle maison retapée de leurs propres mains, donnent naissance à une petite Laura et envisagent leur avenir avec sérénité.

Or, plus le temps passe, plus l'idylle est victime d'érosion. Le temps use les belles promesses et les espoirs. Anita, qui se voyait journaliste, a le sentiment de perdre son temps en rédigeant des piges insignifiantes pour le journal local, Adam, avec son diplôme d'architecte en poche, est las de construire des gymnases et ressasse son vieux rêve de renouer avec la peinture...

Le couple s'est installé dans une torpeur et part à la dérive. La souffance est latente, la frustration rogne les coins, les silences deviennent lourds... l'incompréhension creuse son nid. La tension devient explosive, le couple ne se parle plus. C'est donc dans ce climat d'amertume que surgit Adèle, avec ses bagages, son parcours, ses mystères.

Le roman possède cette magie claire et évidente d'une lecture limpide et ensorcelante. On boit chaque phrase du livre avec une soif constante, à peine rassasiée, et on se passionne pour l'intrigue en suivant son fil invisible sans jamais faillir ni se perdre en conjectures. On se plie au rythme imposé, aux tournants de l'histoire et à ses soubresauts. On accepte les tenants et les aboutissants. On ramasse les petits cailloux semés et on adopte la marche dictée en sourdine.

J'ai beaucoup aimé la petite musique du livre, j'en ai absorbé toutes les notes et j'ai fredonné son air en inspirant fort, fort, fort. Quelle extase. L'auteur possède ce don de percer l'âme de ses personnages, et celle du lecteur, tout en subtilité et en acuité. Elle nous fait ainsi pénétrer dans l'intimité du couple sans bousculer leur routine, on s'installe dans un petit coin, on observe, on attend, on frémit. C'est impressionnant avec quelle dextérité elle réussit à partager autant de fragments de vie sans avoir l'air d'y toucher.

Ce roman a de nouveau confirmé tout le potentiel romanesque et lumineux de Nathacha Appanah - cf. Blue Bay PalaceLa noce d'Anna ou Les Rochers de Poudre d'Or, qui regorgent aussi de puissance, de charme et de talent. Un auteur à découvrir, à lire et à suivre !

 

Collection Folio (n° 6166)

 

Parution : Août 2016

 

 

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


L'or des femmes, de Mambou Aimée Gnali

L'or des femmes

Amoureux depuis leur plus jeune âge, la jolie Bouhoussou et l'intrépide Mavoungou n'ignorent pas qu'ils doivent s'en remettre aux rites de l'initiation des filles nubiles - également appelée tchikoumbi - pour enfin se déclarer. Or, Mavoungou n'a que son charme et sa beauté pour lui. Il ne fait pas le poids face aux “bois morts” qui ont la maturité, l'expérience, le pouvoir et l'argent...
Enfermée dans sa case, Bouhoussou sait que son sort est entre les mains de sa famille et hurle au désespoir en apprenant qu'elle est destinée à épouser un vieux notable. Mais Mavoungou brave tous les interdits en rendant visite à la jeune fille loin des regards indiscrets.
Or, tout se sait, tout se sent, tout se murmure. Pour faire taire les rumeurs, le mariage est donc précipité, alors que l'attirance entre Mavoungou et Bouhoussou est toujours aussi ardente et insatiable.

Écrit dans une langue sensuelle et poétique, le roman évoque avec brio la passion amoureuse et le désir charnel, tout en tenant compte du prisme de la tradition et de la tribu. On y appréhende plus précisément les coutumes de la communauté vili, ses croyances dans le fétichisme, l'éducation inculquée aux filles, la soumission au mâle.
Le gouffre culturel nous apparaît sidérant et nous fait entrevoir une intimité aux désirs bafoués, avec des jeunes femmes contraintes de subir des mariages sans amour, sous la pression de leur tribu.
Outre son aspect flamboyant et voluptueux, 
le roman bouillonne de colère et de frustration. Mais séduit tout lecteur fasciné par le continent africain, son exotisme et sa culture. 
Un très beau roman, vraiment à la hauteur des espérances.

Collection Folio (n° 6332)

Parution : Juin 2017

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Pirates, de Fabrice Loi

PIRATESQuittant la baie de Somme et le camp des forains, pour une vie sous le soleil de Marseille et ses promesses de petites combines juteuses, Tony Palacio croise la route de Max Opale, un ancien militaire converti dans l'expertise balistique. Trompettiste de jazz amateur, Tony est présenté à la compagne de Max - la sud-africaine Awa, une soprano célèbre, qui parcourt le monde et semble tenir à distance le commun des mortels. Elle est séduite par l'indolence et le culot du forain, lui demande de l'accompagner pour une représentation à Nice. Ils deviennent amants, mais tout les sépare. De l'autre côté, Tony doit un service à Max et le suit dans une vendetta contre la mafia corse... Une expédition houleuse, au cours de laquelle les cœurs vont s'ouvrir et déballer de lourds secrets. 

Je profite de la saison pour explorer un domaine de littérature qui sort de mes habitudes, cf. Un bref moment d'héroïsme de Cédric Fabre, autre roman qui avait su me surprendre par son style et son ton vif-argent. Dans le cas présent, Fabrice Loi octroie aussi une bonne gouaille à son personnage de forain en exode et donne de la couleur et une vraie épaisseur à son histoire. C'est court, mais percutant. On y découvre la ville de Marseille dépeinte avec grandiloquence, avant de lui ôter ses fards pour livrer l'arrière-boutique et sa réalité douce-amère. On creuse également plus loin en révélant le scandale des déchets nucléaires enfouis en Afrique, les conflits et les guerres qui se nourrissent de la misère sociale. Et pour finir, le roman évoque avec passion les idéaux et les liens qui unissent la musique, la poésie et la politique. 

Plonger dans ce livre revient à découvrir un univers chatoyant, mais aussi brut de décoffrage. Rencontrer des personnages ambivalents, aux destinées fragiles et friables. Parcourir un roman d'aventures, qui soulève des questions sociétales, et qui effleure l'amour, les sentiments, la beauté, l'impossible. Une étonnante découverte, agréablement surprenante.

Collection Folio (n° 6339), Parution : Juin 2017

Posté par clarabel76 à 18:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Bonheur fantôme, d'Anne Percin

Bonheur fantome

Pierre n'a pas trente ans et a tout quitté. Paris, son job, son amour. Il s'est enterré dans la Sarthe, a acheté une petite maison et s'est improvisé brocanteur. Il a créé autour de lui « un rempart fait de ruines, avec fortifications littéraires, fondations enfantines, tour de guet philosophique, meurtrières ironiques ». Il écrit également une biographie sur Rosa Bonheur, une peintre française excentrique et scandaleuse. En vrai, Pierre fuit un passé lancinant - un frère disparu, un amant perdu... même si cette idylle n'est pas complètement terminée, elle vient occuper tout l'espace et devient obsédante, telle une rengaine évoquant la rencontre, l'euphorie, l'insouciance, puis la déconfiture et la rupture. « Aimer, c'est sentir vivre en soi quelqu'un qui n'est pas soi. Et si je n'étais parti que pour savoir cela ? (...) La certitude que j'ai d'aimer est le seul bien qui me semble immortel. »

Par son caractère “enfermé dans le dix-neuvième siècle”, Pierre est un personnage fascinant. Il parle des objets anciens, partage son goût du passé, l'odeur des vieux livres, les photographies, les mélodies oubliées (Fantôme de bonheur de Mouloudji). À côté, la figure de R. n'est pas en reste et hante les pages du livre en apparaissant par petites doses, mais quelle présence ! On en oublie la morosité de la Sarthe, les petites campagnes tristes à pleurer, la vie recluse de Pierre, son ascétisme. Aux oubliettes, ses cauchemars, ses trouilles... Ce roman finalement nous parle d'une grande et belle histoire d'amour et laisse filer entre ses pages une déclaration sublime et bouleversante.

Babel, 2017

A noter aussi que la vie littéraire du narrateur de Bonheur fantôme a commencé en 2006 avec le roman Point de côté (éditions Thierry Magnier). 

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,